Victoire des Saguenéens en prolongation

Pas moins de 15 buts ont été marqués... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Pas moins de 15 buts ont été marqués dans ce duel.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les amateurs de hockey de Roberval pouvaient difficilement espérer mieux, vendredi soir, au centre sportif Benoît-Lévesque. Les Cataractes et les Saguenéens ont offert tout un spectacle, qui s'est terminé au compte de 8-7 en faveur des Chicoutimiens. Les 1066 spectateurs n'ont certainement pas exigé de remboursement.

Cette éclatante soirée s'est conclue lorsque la recrue Mathieu Desgagnés a servi une tasse de café à un défenseur des Cataractes, avant de loger la rondelle dans la lucarne, à 1:54 de la prolongation.

«Les partisans en ont eu pour leur argent, si ce n'est pas le double, a lancé l'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, très satisfait de cette soirée unique et de l'attitude de ses joueurs qui n'ont jamais baissé les bras. Ils ont eu droit à tout un show de hockey junior. C'était excitant, tout le monde était sur le bout de son siège. C'était un match hors-concours, il n'y avait rien de parfait mais je pense que les gens ont eu droit à un spectacle de qualité, offert par deux équipes qui ont mis des équipes de qualité sur la glace.»

Les Saguenéens tiraient de l'arrière 5-3 après 40 minutes de jeu. Jean-Simon Bélanger et Jake Smith ont créé l'égalité, avant qu'Alexis D'Aoust redonne les devants aux Cataractes. Ryan Verbeek a ramené les deux équipes à la case départ, puis Mathieu Samson a dirigé une rondelle vers le filet qui a déjoué Julio Billia.

Avec 35 secondes à faire en troisième, Jake Smith a compté son deuxième but de la période, envoyant tout le monde en prolongation.

«C'était un troisième match en trois jours pour nous et on est extrêmement satisfaits de la façon dont les joueurs se sont comportés, a louangé Yanick Jean. Patiner comme on l'a fait, en plus de démontrer beaucoup de caractère, c'est le fun.»

C'était énormément important d'offrir un bon spectacle et les joueurs le savaient. Ce sont des expériences que les jeunes vont se rappeler, tout comme le personnel d'entraîneurs qui vient de la région. On est content d'être venu et j'espère juste que ça va faire des petits, qu'on va avoir la chance de répéter l'expérience ailleurs au Lac-Saint-Jean.»

Tempête en première

L'air du lac Saint-Jean n'a pas semblé avoir été digéré par les joueurs des Sags en début de rencontre, débordés plus souvent qu'autrement.

Dès les premières minutes de jeu, Samuel Bucek a récupéré un retour de lancer pour briser la glace, pendant que Nicolas Roy se retrouvait au cachot. Peu de temps après, Samuel Girard a fait plaisir à son monde en servant une passe magique à Brandon Gignac, qui a du même coup doublé l'avance des siens.

Ce dernier a récidivé avant la fin de l'engagement, en faisant mouche de nouveau en avantage numérique. Alexis D'Aoust a bien failli faire 4-0 dans la dernière minute du premier vingt, mais Julio Billia a sorti la mitaine. N'eut été du cerbère des Bleus, l'écart aurait pu être encore plus considérable.

«On va se le dire, c'était une tempête en première, a souligné Yanick Jean.

En deuxième période, Ryan Verbeek, Nicolas Guay et Mark Bzowey ont fait mouche chez les Bleus, pendant que Samuel Blier et Anthony Beauvillier en faisaient autant pour les Cataractes.

Verbeek a terminé la soirée avec quatre points. L'Ontarien continue de se faire des amis au Royaume. Son compagnon de trio, Nicolas Roy, a récolté trois passes.

«Il s'implique physiquement, il est gros, il patine pesant et il a un bon lancer, a énuméré le coach en chef. On essaie de trouver des joueurs qui vont bien compléter Nicolas Roy et Ryan est une belle trouvaille pour nous.»

Sept joueurs retranchés

La formation des Saguenéens prend forme. L'entraîneur et directeur général de la formation chicoutimienne, Yanick Jean, a retranché sept joueurs vendredi matin, en plus de faire l'acquisition de l'attaquant de 19 ans Brendan Hamelin de Blainville-Boisbriand et du défenseur de 18 ans Morgan Nauss de Halifax par voie de transaction.

Parmi les joueurs qui n'ont pu éviter le couperet, Julien Tessier est le plus notable. Acquis des Sea Dogs de Saint John en décembre dernier, le choix de première ronde en 2014 n'a pas été en mesure de prendre sa place. Il a raté une bonne partie de la saison dernière et Yanick Jean a concédé que l'attaquant de 18 ans avait accumulé un certain retard dans sa progression. Il tentera de retrouver sa touche avec les Cobras de Terrebonne dans le junior AAA et sa situation sera réévaluée aux Fêtes.

«Julien a joué midget AAA à 15 ans et à cet âge, tu n'as pas un grand rôle offensif. Il est arrivé junior majeur à 16 ans et peut-être qu'il aurait dû rester une année de plus dans le midget AAA puisqu'il n'a pas joué beaucoup, a mis en contexte Jean. La saison dernière, il a été malade et il n'a pas joué beaucoup encore une fois. C'est un joueur offensif qui se doit d'avoir une confiance offensive. En ce moment, il se cherche et c'est normal, ça fait trois ans qu'il n'a pas produit offensivement. Le jeune manque de confiance et ce n'est pas de sa faute. Des gens ont pris des décisions pour lui dans le passé et il a été ralenti par la maladie.»

Yanick Jean a ajouté que Tessier avait certains aspects de son jeu à améliorer, tout en concédant qu'il aurait pu se présenter au camp avec une meilleure préparation. «Il y avait une bonne amélioration comparativement à la saison dernière», a-t-il précisé.

Félix Rioux, Alexis Gadoury-Potvin et Marc-Antoine Gagné sont les autres attaquants retranchés, en plus des défenseurs Simon Monette et Christopher Bolduc. Le gardien Simon Boudreault-Belzile a également été coupé. L'ancien portier des Élites de Jonquière ira rejoindre les Jeannois du Collège d'Alma dans le circuit de hockey collégial.

Combler des besoins

Pour ce qui est de ses deux acquisitions, Yanick Jean n'a pas eu à débourser le gros prix. Brendan Hamelin a été obtenu de l'Armada contre un choix de cinquième ronde en 2017, tandis qu'un choix de huitième ronde en 2018 a été envoyé aux Mooseheads contre Morgan Nauss.

«Ils viennent combler des besoins directs dans notre formation, a commenté le grand manitou des Sags. Ce sont des joueurs qu'on pense qu'ils peuvent arriver et nous aider dans différents rôles.»

Le dg estime que Hamelin va avoir une opportunité de pivoter l'un des deux premiers trios, alors que Nauss est un joueur capable d'évoluer sur la deuxième unité d'avantage numérique.

Pointes de plumes

Il reste maintenant 27 joueurs au camp. Les 18 équipes de la LHJMQ devaient remettre une liste avant 10h vendredi matin pour les joueurs qui fréquentent les cégeps, et ceux qui vont toujours au secondaire peuvent rester avec leur équipe jusqu'à lundi. En ce sens, le gardien Alexis Shank et le défenseur Samuel Morin sont toujours dans l'entourage des Saguenéens, mais ils savent déjà qu'ils vont retourner avec leur équipe midget AAA...

Chaque formation peut garder un seul joueur qui va au collège jusqu'à lundi dans le but de l'évaluer. Chez les Saguenéens, Jean-Simon Bélanger se retrouve dans cette situation. Yanick Jean a fait savoir que l'attaquant de Saint-Félicien pourra se faire valoir ce week-end, après quoi une décision sera prise...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer