Nicolas Roy: un contrat et un rappel

Nicolas Roy a touché un boni de signature... (Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Nicolas Roy a touché un boni de signature de 240 000 $US.

Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis l'élimination des Sags lundi, les bonnes nouvelles s'accumulent pour Nicolas Roy. L'attaquant de 18 ans des Sags a mis un point d'exclamation samedi en apposant son nom au bas d'un premier contrat professionnel d'une durée de trois ans avec les Hurricanes de la Caroline. Il passera également les prochains jours, voire les prochaines semaines avec les Checkers de Charlotte dans la Ligue américaine.

«Ça déboule pas mal», de confier Nicolas Roy qui, mercredi, a fait partie de la première équipe d'étoiles de la Ligue de hockey junior majeur du Québec et, le lendemain, a été nommé capitaine des Sags en plus de recevoir le titre de joueur le plus utile de l'équipe. «C'est une bonne semaine, mais ce sont toutes de bonnes nouvelles alors je suis vraiment content», d'exprimer le numéro 55 qui a marqué 48 buts et récolté 90 points à sa troisième saison dans l'uniforme bleu et blanc.

Avant son départ pour la Caroline, Nicolas Roy a laissé savoir lors d'une entrevue téléphonique samedi après-midi que tout s'était déroulé très rapidement au cours des dernières heures. Questionné jeudi sur un possible contrat, il avait affirmé n'être au courant de rien et n'a été mis au parfum des négociations que vendredi. Il s'est dit soulagé de s'entendre rapidement avec les Hurricanes et ne pas laisser traîner les choses.

«Effectivement. Ça montre qu'ils ont de l'intérêt envers moi», d'annoncer Nicolas Roy, dont le contrat est très intéressant pour un choix de 4e ronde. S'il évolue dans la Ligue nationale d'ici 2018, il touchera entre 575 000$ et 650 000$ par saison et 67 500$ dans les niveaux inférieurs. Preuve que les dirigeants des Hurricanes l'ont en haute estime, le natif d'Amos touchera également un boni à la signature de 240 000$.

«Au repêchage, je n'étais pas nécessairement content de sortir en quatrième ronde et je voulais le démontrer. Depuis le début, les Hurricanes me font confiance», de souligner Nicolas Roy qui a bien hâte de rejoindre ses nouveaux coéquipiers. Avec trois matchs à disputer, les Checkers s'accrochent à une place en séries éliminatoires. «C'est de l'expérience. Je vais sûrement jouer là plus tard, de noter l'attaquant des Sags. Je m'en vais là-bas et j'ai hâte de voir comment ça va se passer. Je vais m'entraîner et on verra si je vais jouer des matchs.»

Le directeur général des Hurricanes, Ron Francis, était venu épier Nicolas Roy en séries au centre Georges-Vézina. Visiblement, il a aimé ce qu'il a vu. «Nous sommes très excités de le voir passer à la prochaine étape de son développement», de signaler l'ancienne vedette de la Ligue nationale dans un communiqué annonçant la signature du Québécois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer