Les Sags éliminés: tout juste à court

Le ciel s'est écroulé sur la tête des... (Photo collaboration spéciale, Gino Roberge)

Agrandir

Le ciel s'est écroulé sur la tête des Chicoutimiens qui tiraient de l'arrière 4-0 après 10 minutes.

Photo collaboration spéciale, Gino Roberge

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour une quatrième saison de suite, le parcours éliminatoire des Saguenéens prend fin dès le premier tour. Malgré une remontée tardive des Chicoutimiens dans le sixième match, les Screaming Eagles ont terminé le travail à la première occasion lundi soir, s'assurant des honneurs de la série avec une victoire de 7-4 au centre 200 de Sydney.

«On va se dire les vraies affaires, ils avaient une meilleure équipe que nous. Pour les battre, on devait être parfaits ou qu'ils soient au tapis», d'observer l'entraîneur-chef Yanick Jean quelques minutes après l'élimination des siens. 

En retard 5-1 avec l'élimination au bout du nez en troisième, les jeunes Sags n'ont pas tombé sans rendre les choses intéressantes, très intéressantes. Les Sags avaient montré ce désir de tout laisser sur la glace en deuxième période, voyant leurs adversaires ajouter à leur avance en fin d'engagement. Ils sont revenus à la charge en troisième, marquant trois fois en 93 secondes pour s'approcher à un petit but à mi-chemin de la période.

À quatre contre quatre, Yanick Jean a même retiré Julio Billia pour un attaquant supplémentaire avec 12 minutes à faire et la stratégie a rapporté quand Dmitry Zhukenov a marqué son deuxième en un peu plus d'une minute. Le Russe a été suivi de Frédéric Allard et on pouvait entendre une mouche voler dans l'amphithéâtre. Expérimentés, les Screaming Eagles ont toutefois su tenir le coup, se tirant d'embarras avec deux buts rapides des vétérans Giovanni Fiore et Pierre-Luc Dubois. «Ça été ça notre équipe toute l'année. Ce match-là n'allait nulle part et les gars n'ont pas baissé les bras et on a continué de travailler», de souligner le pilote des Bleus, estimant que les locaux avaient joué de chance sur leurs trois derniers buts.

Les Sags sont peut-être en vacances, mais pour Yanick Jean, le caractère des siens en troisième période lui laissera un très bon souvenir. «Quand tout le monde nous pensait morts, on se relevait tout le temps. C'est vraiment ce qu'il faut retenir. À 0-9, tout le monde nous pensait morts. Ça été ça toute la saison jusqu'à 5-1 en troisième période du sixième match», a-t-il exprimé.

Le ciel s'est écroulé sur la tête des Chicoutimiens qui tiraient de l'arrière 4-0 après dix minutes. Dès la 80e seconde, après une longue séquence dans le territoire des visiteurs, Evgeny Svechnikov a ouvert le pointage et ça ne s'est pas amélioré par la suite. Les Sags en ont eu plein les bras à plusieurs occasions ce qui a mené à trois buts rapides des locaux. Giovanni Fiore a d'abord pris la défensive de vitesse avant de surprendre Julio Billia du côté rapproché. En avantage numérique, Massimo Carozza a creusé un peu plus le trou en avantage numérique et quelques secondes après la mi-période, Michaël Joly a manoeuvré à sa guise pour le point d'exclamation.

«On n'a pas été capables d'arrêter l'hémorragie. Les joueurs du Cap-Breton se sont assis un peu là-dessus et on a eu de l'énergie pour revenir», de résumer Yanick Jean, très fier de ses troupiers.

«C'est incroyable les pas de géant qu'on a faits depuis un an jour pour jour», de mentionner l'entraîneur-chef qui réservait son analyse pour son bilan qu'il fera plus tard dans la semaine. Il faisait toutefois remarquer que ceux qui seront de retour auront mis en banque lors des derniers jours un bagage inestimable pour la suite des choses.

«Il y a des équipes qui ne font pas les séries, d'autres que c'est perdu d'avance avant que ça commence. On s'est tellement battus. Je lève mon chapeau aux joueurs», de confier Yanick Jean qui s'est longuement adressé à ses joueurs après la rencontre.

Pointes de plume

• Congédié en février par les Cataractes de Shawinigan, Martin Bernard prend les commandes du Drakkar de Baie-Comeau. Sa nomination a été confirmée lundi en conférence de presse. Il est le deuxième entraîneur à passer des Cataractes au Drakkar en quelques mois après Éric Veilleux en 2012...

• Même en ratant un match en raison d'une blessure, l'attaquant russe Maxim Lazarev termine en tête des marqueurs de la série avec dix points. Son trio complété par son compatriote Evgeny Svechnikov et Pierre-Luc Dubois a vraiment donné des problèmes à la défensive chicoutimienne...

• Avec la victoire des Screaming Eagles, quatre équipes des Maritimes sur six passent en deuxième ronde, soit la moitié des clubs toujours en vie. Le portrait est complété par les Wildcats, les Islanders et les Sea Dogs, qui affronteront maintenant les Screaming Eagles. Les Mooseheads n'ont pas fait les séries tandis que le Titan a été écarté par leurs compatriotes des Sea Dogs au premier tour...

• Dans la plus récente édition du Progrès-dimanche, il était question de l'attaquant des Eagles Clark Bishop qui n'avait toujours pas signé de contrat avec les Hurricanes de la Caroline. C'est maintenant chose faite pour le choix de 5e ronde en 2014 qui a paraphé une première entente professionnelle d'une durée de trois ans...

• Malgré la défaite, les Sags ont tout de même passé la nuit à Sydney et rentreront en avion mardi matin..

• Le défenseur étoile du Phoenix de Sherbrooke Jérémy Roy passera à l'Armada de Blainville-Boisbriand à l'ouverture du marché des transactions. Le confrère Stéphane Leroux du Réseau des sports a sorti l'information en primeur. En retour, le Phoenix mettra la main sur deux choix de première ronde, dont celui impliqué dans la transation de Nataniel Halbert, et un autre de deuxième tour...

Partager

À lire aussi

  • Sags: le chant du cygne des 20 ans

    Saguenéens

    Sags: le chant du cygne des 20 ans

    Chaque fois qu'une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec est éliminée, la carrière des joueurs de 20 ans se termine. Les trois... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer