Bon départ pour les Sags

Taylor Cooper a inscrit deux buts en deuxième... (Photo collaboration spéciale, Gino Roberge)

Agrandir

Taylor Cooper a inscrit deux buts en deuxième période pour aider les Saguenéens à bien entamer les séries éliminatoires. À la deuxième occasion, il a déjoué Alexandre Bélanger après une superbe passe de Dmitry Zhukenov.

Photo collaboration spéciale, Gino Roberge

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Saguenéens veulent continuer de surprendre en séries. Les Chicoutimiens ont donné le coup d'envoi à la série face aux Screaming Eagles du Cap-Breton avec une victoire de 3-1, au Centre 200 de Sydney, dans un match où les coups d'épaule ont été nombreux.

«Est-ce que c'est le genre de match auquel je m'attendais? Pas nécessairement. Que je souhaitais, oui», a laissé tomber l'entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse, soulignant la préparation pendant la semaine de ses adjoints Jean-François Jolin et François Groleau, ainsi que le personnel de soutien.

«Les joueurs ont exécuté ce qu'on leur a demandé. Donnons-leur le crédit. Ils avaient les yeux et les oreilles ouverts. Ils ont montré une belle maturité de ce côté», a fait valoir le pilote des Bleus.

Avant même le début de la série, il était clair que le gardien Julio Billia devait être au sommet de son art et c'est exactement ce que le vétéran de 19 ans a fait vendredi soir, repoussant pas moins de 50 tirs. Les locaux avaient déjà dépassé la trentaine bien avant la mi-chemin de la rencontre. Billia n'a cédé que devant Michaël Joly, sur un retour en début de match, après un bel effort individuel du Russe Maxim Lazarev. Les Saguenéens n'ont pas fait que se défendre dans ce duel initial, loin de là. Ils ont également montré de l'offensive, dirigeant 43 tirs sur Alexandre Bélanger qui a également été excellent dans la défaite. Après la rencontre, Yanick Jean ne se formalisait pas du haut nombre de lancers.

«C'est normal. C'est sûr qu'on a été chanceux à quelques reprises. Il y aurait pu avoir un bond, ou deux, qui aurait pu nous faire mal. Je calcule que c'est un match de hockey assez égal qui aurait pu aller d'un côté comme de l'autre», a-t-il analysé, continuant de marteler qu'il se concentrait sur le processus, un match à la fois.

«On veut mettre de la pression sur eux. Ce qu'on a réussi à faire, c'est d'en mettre encore plus pour le match de samedi. Ils n'ont pas le droit de perdre. Quand tu es bâti pour aller «all in» comme l'a dit leur entraîneur vendredi matin avec tous les joueurs de 19 et 20 ans qu'ils ont dans l'alignement, tu n'as pas le droit de perdre», de lancer Yanick Jean.

Tirant de l'arrière 1-0 après 20 minutes, les Sags ont frappé trois fois plutôt qu'une au second engagement. Landon Schiller a d'abord inscrit les siens au pointage en récupérant une rondelle au vol. Puis, les Screaming Eagles ont ouvert la porte aux visiteurs avec deux pénalités coup sur coup, ce qui s'est traduit par le premier en carrière en séries dans la LHJMQ de l'attaquant de 20 ans Taylor Cooper. Le natif d'Edmonton y a pris goût et a de nouveau battu Bélanger avant la fin de l'engagement, d'un tir vif après une superbe passe de Dmitry Zhukenov. Pour le reste de la rencontre, les Screaming Eagles ont obtenu beaucoup de temps de possession dans le territoire chicoutimien, mais les véritables chances de marquer ont été limitées et c'est à ce moment que Julio Billia a fermé la porte.

«Nos gars de 3 et 4 ont été extraordinaires. On a des joueurs qui ont été capables de faire la différence à leur manière et de mettre la rondelle dans le fond du territoire quand ils en ont eu la chance», de souligner l'entraîneur-chef, refusant de parler d'un scénario inespéré.

Les joueurs des Sags auront peu de temps pour célébrer cette victoire d'entrée de jeu. La deuxième partie sera disputée dès samedi soir, encore une fois du côté de Sydney.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer