Le Drakkar bat les Sags en tirs de barrage

Julien Tessier est passé bien près de déjouer... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Julien Tessier est passé bien près de déjouer Bo Taylor en deuxième période, mais n'est pas parvenu à compléter sa manoeuvre.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À leur dernier match local en saison régulière, les Saguenéens ne se sont pas montrés sous leur meilleur jour. Une défaite de 4-3 en tirs de barrage face au Drakkar de Baie-Comeau a laissé un goût amer dans les bouche des 2511 spectateurs, mais particulièrement dans celle de Yanick Jean.

À leur dernier match local en saison régulière,... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

«J'espérais qu'on ait un autre genre de préparation, a résumé l'entraineur des Sags, visiblement déçu par la performance de ses ouailles. On a donné neuf chances de marquer en première période, ça veut tout dire. Ça veut dire qu'il y en a qui pensaient juste à eux, qui se sont dit que ça allait être facile puisqu'on les avait déjà battus 12 à 1 (le 23 octobre). On a vu des signes d'impatience et des signes de mauvaise préparation mentale.»

Les joueurs des Saguenéens ont peut-être pensé à cette fameuse raclée dès le début de la rencontre, lorsque Taylor Cooper a déjoué Bo Taylor dans la première minute de jeu. Matthieu Desautels a toutefois répliqué quelques minutes plus tard et le tapis s'est soudainement mis à glisser sous les pieds des locaux. 

«On a compté après 50 secondes de jeu et on pensait que ce serait facile et qu'on se payerait un festin, mais on n'a pas l'équipe pour ça, a martelé Jean. Ils n'ont pas compris encore.»

Le Chicoutimien Jordan Martel a permis au Drakkar de retraiter au vestiaire avec une avance d'un but, en récupérant son retour de lancer qui n'a pas été maîtrisé par Julio Billia.

Maximilian Glaessl a réussi l'unique but du deuxième engagement. Avec une marque de 3-1 après 40 minutes de jeu, les Saguenéens ont réussi à se remettre sur les rails en troisième. Élie Bérubé a réduit l'écart avec son sixième filet de la saison, puis Jake Smith a créé l'égalité pendant un des nombreux avantages numériques des siens. Les Bleus n'ont d'ailleurs pas fait grand-chose avec l'avantage d'un homme, notamment en prolongation où ils ont passé près de la totalité des cinq minutes en jeu de puissance.

«On a essayé de se promener avec la rondelle au lieu d'exécuter. Tout était télégraphié et il n'y avait aucune exécution, a déploré Yanick Jean, qui n'a pas été impressionné par la remontée de ses hommes au dernier tiers.

«Ce n'est pas compliqué, ils n'étaient pas prêts à la pratique ce matin (vendredi) et ils n'étaient pas prêts à jouer le match. Tout est une question de préparation mentale.»

D'Artagnan Joly a été l'unique buteur du Drakkar en tirs de barrage, pendant que Jake Smith, Nicolas Roy et Taylor Cooper étaient tour à tour stoppés par Bo Taylor.

«Depuis que Steve Ahern est derrière le banc, le Drakkar est un club qui est sur la coche, qui travaille et qui ne donne pas de matchs, a signalé Yanick Jean. Ils travaillent et ils n'ont rien à perdre. Ils fonçent tête première et c'est une gang de jeunes qui essaie de brouiller les cartes.»

Malgré le résultat décevant, le pilote des Chicoutimiens n'était pas prêt à jeter la feuille de match à la poubelle. Tout en concédant que l'inexpérience de plusieurs joueurs avait été un facteur, il a assuré qu'il y avait des leçons à tirer de cet affrontement face à la pire équipe de la LHJMQ.

«Ce genre de match va servir, ça s'est sûr, a lancé Jean. Quand tu ne travailles pas dans le Ligue de hockey junior majeur du Québec, peu importe contre qui tu joues, tu ne gagnes pas. Ce soir, on n'était pas l'équipe qui a travaillé le plus fort sur la glace. On a mérité ce qui nous est arrivé, c'est aussi simple que ça.»

Le gardien Julio Billia... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Le gardien Julio Billia

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Pointes de plume

• Le huitième rang n'est officiellement plus accessible pour les Saguenéens. Grâce à sa victoire de 4-2 sur les Remparts, l'Océanic a maintenant trois points d'avance sur Chicoutimi qui est 10e. De leur côté, les Islanders de Charlottetown ont battu le Titan d'Acadie-Bathurst 3-2, s'emparant seuls de la neuvième place. Les Sags sont donc à un point de la formation des maritimes, qui conclut sa saison régulière en recevant la visite des Mooseheads de Halifax samedi après-midi...

• En contre-partie, les Sags ne peuvent plus terminer plus bas que la 10e place. Ils ont trois points d'avance sur les Tigres de Victoriaville. Les Félins disputent leur dernière partie de la saison samedi, tout comme les 17 autres formations du circuit Courteau...

• Frédéric Allard a reçu un tir au bras en première période et il n'est pas revenu au jeu. La douleur semblait vive sur la séquence. Yanick Jean n'avait pas de détails sur l'état de santé de son défenseur au terme de la rencontre. Allard a obtenu 59 points en 64 rencontres cette saison...

• Matt Staples, que les Saguenéens ont décidé d'attirer à Chicoutimi, a finalement été remercié par le Drakkar de Baie-Comeau un peu plus tôt cette saison. Le défenseur de 20 ans aura été limité à 14 matchs dans l'uniforme du Drakkar. Son dernier match dans l'uniforme du Drakkar remonte au 28 décembre...

• Mark Bzomey n'était pas tout à fait prêt à effectuer un retour au jeu. Il sera de l'alignement cet après-midi à Baie-Comeau. Jérémy Groleau, Alexander Krief, Alexandre Jacob,Nicolas Guay et Marc-Antoine Massé ont tous été laissés de côté vendredi. Yanick Jean a confirmé que des changements seront apportés à sa formation...

•Comme prévu, Vincent Lapalme était de la partie. Le produit du Rousseau Royal de Laval-Montréal a été peu utilisé à partir de la deuxième portion de la rencontre...

• Nicolas Roy n'a pas réussi à trouver le fond du filet vendredi, de sorte qu'il est toujours à 47 buts cette saison. Il a bien faille enfiler l'aiguille en deuxième période, mais le poteau a contrecarré ses plans...

• 75 111 spectateurs ont franchi les tourniquets du centre Georges-Vézina au cours des 34 matchs locaux. Il s'agit du pire total d'assistance en 15 ans...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer