Malgré la victoire, Jean reste sur sa faim

L'attaquant des Saguenéens Taylor Cooper a compté un... (Photo Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'attaquant des Saguenéens Taylor Cooper a compté un but contre les Remparts.

Photo Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Comme à Sherbrooke la veille, les Saguenéens de Chicoutimi ont signé une victoire de 4-2 contre les Remparts de Québec jeudi soir au centre Vidéotron pour ainsi rentrer au bercail avec un dossier parfait sur la route.

Grâce à ces deux gains en territoire adverse, la troupe de Yanick Jean a gravi encore un échelon pour s'installer au 9e rang du classement général, avec un total de 71 points, un point derrière l'Océanic de Rimouski et de l'avantage de la glace pour la première ronde des séries. Et pour ajouter au lot de bonnes nouvelles, l'attaquant Nicolas Roy, qui a enfilé son 46e but de la saison, partage maintenant le premier rang des buteurs de la LHJMQ avec Michaël Carcone des Voltigeurs de Drummondville.

Faire mieux

En dépit de ces deux gains consécutifs, l'entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, s'attendait à mieux de la part de ses troupes. À ses yeux, la manière prime sur le résultat. Il aurait souhaité un meilleur effort et plus d'intensité de la part de ses protégés. «On est capables de mieux que ça, a-t-il commenté à l'autre bout du fil. Honnêtement, on n'a pas eu une bonne fin de première période. On a essayé de faire trop de jeux individualistes, alors que notre bonne vieille recette, c'est le jeu d'équipe, et je n'ai pas eu l'impression que c'est ce qu'on faisait durant la première partie de ce match. Ça s'est replacé en troisième où on a été beaucoup plus solides et plus structurés.»

«Je ne suis pas entièrement satisfait des deux matchs qu'on vient de jouer, car l'effort n'est pas complet chez tout le monde. On va leur donner une journée de congé vendredi et regarder la fatigue entre en ligne de compte. On va évaluer ça comme il faut, mais on considère qu'il faut travailler beaucoup plus fort que ça.»

Selon lui, certains joueurs sont en train de regarder passer le train et ils risquent d'être déçus quand le train des séries se mettra en branle. «Il y a des joueurs qui ratent leur chance en ce moment de faire partie de l'alignement lorsque les séries vont commencer. Il y a de jeunes joueurs qui ont la chance de se prouver et il n'y en a pas beaucoup qui ont gagné des points dans ce voyage-là. Quand les séries vont commencer, il n'y aura plus de rotations. On va y aller avec les 20 meilleurs», a averti le grand manitou des Saguenéens.

Idem pour le classement. «Oui, c'est le fun d'être là, mais il faut se concentrer davantage sur notre façon de jouer. À ce moment-ci, on ne regarde pas le classement, mais l'effort. Quand on aura joué les 68 matchs, on regardera où on est rendus.»

Persévérants

Cela dit, les Saguenéens ont eu le dernier mot pour ce dernier affrontement de la saison régulière entre les deux équipes de la 175. Ils ont commencé en force, marquant sur leur premier tir. En effet, à peine 20 secondes s'étaient écoulées lorsque le défenseur Jérémy Groleau a inscrit son premier but de la saison sur un tir de la ligne bleue qui a dévié derrière le cerbère des Remparts, Evgeny Kiselev. Mais les choses se sont gâtées par la suite. Les Diables rouges ont répliqué deux fois plutôt qu'une, d'abord par l'entremise d'Auguste Impose à la faveur d'un avantage numérique, puis sur un tir de Ross MacDougall tout juste avant de retraiter au vestiaire.

En deuxième, les Bleus leur ont rendu la politesse, Taylor Cooper créant l'égalité en marquant sur son propre retour avec à peine une minute à faire à la période. En troisième, Nicolas Roy, auteur d'un tour du chapeau la veille à Sherbrooke, s'est de nouveau distingué, cette fois en redonnant l'avance aux siens à la faveur d'un jeu de puissance. Puis, en fin de rencontre, Zach Lavigne a enfoncé un dernier clou dans le cercueil des Remparts en marquant dans un filet désert. À noter l'excellente performance du défenseur Frédéric Allard devant les siens. Le pilier de la défensive a récolté une passe sur chacun des buts des Bleus pour mériter la première étoile du match. Son coéquipier Louis-Philippe Simard a pour sa part obtenu la 3e étoile.

Pointes de plume

• Chicoutimi et Baie-Comeau font partie des six villes canadiennes qui seront hôtes de la Série Canada-Russie de la LCH 2016, disputée du 7 au 17 novembre. Le centre Georges-Vézina accueillera le dernier match de la série Canada-Russie le 17 novembre. Juste avant, le 5e match de la série sera présenté au domicile du Drakkar de Baie-Comeau le mardi 15 novembre. À noter que ce sera la 2e fois que le centre Georges-Vézina sera l'hôte d'un duel Canada-Russie. En 2007, le premier match de la série avait été présenté à Chicoutimi, et les Russes l'avaient emporté 6-4...

• Qu'arrivera-t-il si les travaux de réfection majeurs sont en cours dans l'amphithéâtre chicoutimien? La question a été posée à Gilbert Fortier, conseiller en communications du maire Jean Tremblay. Mais M. Fortier n'a pu obtenir de réponse lui non plus à cette question jeudi soir. À suivre...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer