Défaite difficile à avaler

  • Yanick Jean a longuement enguirlandé les officiels après le but d'Alexis Pépin des Foreurs. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Yanick Jean a longuement enguirlandé les officiels après le but d'Alexis Pépin des Foreurs.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 1 / 8
  • Landon Schiller s'est fait voler un but par Étienne Montpetit en troisième période. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Landon Schiller s'est fait voler un but par Étienne Montpetit en troisième période.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 2 / 8
  • Julio Billia a laissé passer deux fois la rondelle. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Julio Billia a laissé passer deux fois la rondelle.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 3 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 4 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 5 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 6 / 8
  • Les Saguenéens ont obtenu quelques bonnes chances de déjouer Étienne Montpetit, particulièrement en troisième période. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Les Saguenéens ont obtenu quelques bonnes chances de déjouer Étienne Montpetit, particulièrement en troisième période.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 7 / 8
  • Yanick Jean n'a pas caché sa frustration envers les officiels après le deuxième but des Foreurs. (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

    Plein écran

    Yanick Jean n'a pas caché sa frustration envers les officiels après le deuxième but des Foreurs.

    Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La défaite des Saguenéens subie face aux Foreurs de Val-d'Or a fait doublement mal, dimanche après-midi, au centre Georges-Vézina. Non seulement Alexis Pépin a brisé l'égalité de 1-1 avec 15 secondes à faire en troisième période, mais ce dernier a semblé accrocher Antoine Marcoux en territoire central sur la séquence menant au but, sans qu'une pénalité ne soit accordée.

Résultat, les Abitibiens ont quitté le Saguenay avec un gain de 2 à 1 et les arbitres en chef ont subi les foudres de Yanick Jean et des 2337 spectateurs.

«Je comprends l'inquiétude que j'ai lu dans les journaux à l'aube des séries, a soufflé l'entraineur-chef des Sags, qui a pris le temps de regarder la séquence en question avant de s'entretenir avec les journalistes. La ligue va avoir un travail colossal à faire par rapport à l'assignation des arbitres. Elle va avoir une job de bras à faire. On va se fier aux gens en place qui ont de l'expérience, mais elle va vraiment avoir un travail difficile à faire.»

Jean se disait particulièrement déçu pour ses joueurs qui, de son propre aveu, avaient pris ça dur. «Quand tu montres du caractère et que c'est cette séquence qui fait la différence, c'est difficile à accepter et je les comprends un peu», a-t-il ajouté, lui qui a surtout jeté son dévolu sur l'arbitre Jonathan Simard. L'autre zébré en chef était Dominic Tessier, qui a bien tenté de calmer le pilote des Sags sans toutefois y parvenir.

Une pénalité mineure de banc a été décernée à Yanick Jean après son monologue. Il ne serait pas surprenant que la ligue lui décerne Jean pour sa réaction, lui qui a fait passer un mauvais quart d'heure à la bande avec le bâton d'un de ses joueurs.

«C'est mon premier deux minutes en 12 ans de carrière et je ne peux pas dire que je le regrette», a-t-il avoué.

Ombre au tableau

Cette fin de rencontre haute en émotions a placé en arrière-plan une performance respectable des Saguenéens face à la deuxième meilleure équipe au classement général. Dominés 26-10 dans les tirs après deux périodes, les Bleus ont lancé 11 fois en direction d'Étienne Montpetit au cours des 20 dernières minutes. Landon Schiller a notamment été frustré par le cerbère des Foreurs grâce à un arrêt spectaculaire de la mitaine.

«Ça vient jeter une ombre sur une performance incroyable de nos joueurs, qui en étaient à un sixième match en dix soirs, a mis en contexte Yanick Jean. Jouer une troisième période comme ils l'ont fait, ça n'a pas de bon sens. C'est incroyable de voir le caractère de cette équipe-là. Ça a pris plus que les Foreurs pour nous battre. C'est toute une machine de hockey et ils sont bien rodés.»

Les Saguenéens ont été les premiers à s'inscrire au pointage, lorsque Louis-Philippe Simard a sorti ses talents de joueur de baseball en frappant la rondelle au vol. La fierté de Mashteuiatsh a saisi le retour du défenseur Élie Bérubé pour réussir son premier but de la saison.

Les Foreurs ont contrôlé le reste du premier tiers, pour finalement créer l'égalité avant le son de la sirène, par l'entremise de Nathan Tremblay.

Aucun but n'a été inscrit en deuxième, malgré une domination de la formation abitibienne. Au final, Julio Billia a connu une autre bonne journée de travail devant la cage des siens en bloquant 34 rondelles. Étienne Montpetit a fait face à 21 tirs.

«Je lève mon chapeau à nos joueurs, a souligné Yanick Jean, qui a vu son équipe récolter cinq points sur une possibilité de huit durant la dernière semaine On va se dire les vraies affaires, c'est Montpetit qui nous a volés en troisième. Il a fait deux arrêts miraculeux coup sur coup et il a fait la différence. On a été bons lors des 12 premières minutes de jeu, on a connu une baisse de régime par la suite, mais je pense qu'on était la meilleure équipe sur la glace en troisième.»

Après trois saisons dans l'uniforme des Saguenéens, Carl... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Après trois saisons dans l'uniforme des Saguenéens, Carl Tremblay termine sa carrière junior avec les Foreurs de Val-d'Or.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Mission accomplie pour les Foreurs

Après deux défaites consécutives, les Foreurs de Val d'Or ont rapidement retrouvé leurs bonnes habitudes ce week-end, en remportant leurs trois parties sur les patinoires adverses.

En plus du triomphe face aux Saguenéens, l'équipe dirigée par Mario Durocher a gagné deux fois (4-1 et 4-0) sur la Côte-Nord vendredi et samedi, face au Drakkar de Baie-Comeau.

«On a accordé deux buts en trois matchs et c'est cet aspect qui est satisfaisant, a résumé l'entraîneur-chef des Foreurs. Dernièrement, on a échappé deux matchs qui nous ont fait mal, donc c'était important de bien jouer en fin de semaine.»

La défaite subie face aux Huskies mardi dernier a d'ailleurs fait jaser. En avance 5-0 après 25 minutes de jeu, les Foreurs ont vu leurs grands rivaux remonter la pente avant de s'incliner 6-5 en prolongation. Trois jours plus tôt, ils ont été malmenés 8 à 1 face aux Screaming Eagles du Cap-Breton.

Il ne faut surtout pas oublier queRouyn-Noranda est un bon club de hockey, a relativisé l'entraîneur. Ils ont tout de même perdu cinq fois contre nous, ça prouve qu'on est capables de jouer contre eux. On voulait retomber sur les rails, surtout au niveau défensif, et c'est mission accomplie.»

Les deux équipes se retrouveront mercredi, à Rouyn-Noranda. À cinq points des Huskies et de la tête du classement général, les Foreurs croient toujours en leurs chances d'être sacrés champions de la saison régulière.

«C'est un gros deux points qui nous permet de rester dans la course, a convenu Mario Durocher. Si on les bat mercredi, on s'approche un peu plus avec quatre matchs à faire donc tout est encore possible.»

Durocher a terminé son point de presse en lançant quelques fleurs aux Saguenéens.

«J'ai voté pour Yanick Jean pour le titre d'entraineur de l'année», a-t-il partagé. Il fait un excellent travail et il faut lui donner crédit.»

Nostalgie pour Carl Tremblay

Un joueur des Foreurs découvrait pour la première fois le vestiaire de l'équipe visiteuse au centre Georges-Vézina. Après trois saisons dans l'uniforme bleu et blanc des Saguenéens, Carl Tremblay termine son stage junior avec un chandail vert et or sur le dos.

«J'étais un peu nostalgique quand je suis arrivé avant le match, a reconnu le défenseur de 20 ans, qui a amassé 24 points depuis le début de la campagne, un sommet en carrière. J'ai passé de bons moments ici et ça faisait un peu bizarre d'être de l'autre côté. Je suis content de la victoire et je la voulais. On est engagé dans une lutte pour le premier rang avec les Huskies et il ne faut pas trop échapper de points d'ici la fin de la saison.»

À 20 ans, le spécialiste du jeu défensif est heureux d'avoir la chance de soulever le gros trophée. «Quand Yanick Jean m'a échangé, il voulait m'envoyer avec une équipe gagnante et je suis très content d'être avec les Foreurs, a exprimé le natif de Saint-Siméon dans Charlevoix. On vise rien de moins que la Coupe Memorial.»

Jonathan Bourcier (numéro 26) disputait un 200e match... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 3.0

Agrandir

Jonathan Bourcier (numéro 26) disputait un 200e match en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Pointes de plume

• Les Huskies de Rouyn-Noranda roulent à plein régime. Dimanche, ils ont signé une neuvième victoire de suite en l'emportant 7-1 à Sherbrooke face au Phoenix. La troupe de Gilles Bouchard a compté 24 buts à ses quatre derniers matchs. Les Foreurs ont beau croire en leurs chances de les coiffer au classement avec cinq rencontres à disputer, la tâche s'annonce ardue...

• Avec leur victoire face aux Sea Dogs de Saint John, les Islanders de Charlottetown se sont emparés de l'exclusivité du neuvième rang, deux points devant les Sags et les Tigres de Victoriaville. Ces deux équipes ont toutefois un match en main...

• Congé complet pour les Saguenéens ce lundi, Ils reprendront l'entraînement sur glace mardi matin, avant de se mesurer au Phoenix, mercredi, à Sherbrooke...

• Alexander Krief, Nicolas Guay, Mark Bzowey, Artem Maltsev et Marc-Antoine Massé n'ont pas affronté les Foreurs...

• Jonathan Bourcier disputait un 200e match en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. L'attaquant de 19 ans connaît sa meilleure saison offensivement, avec une récolte de 73 points, dont 30 buts, en 63 parties. Il avait obtenu 30 points avec les Olympiques de Gatineau en 2014-2015...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer