Les Olympiques trop forts

  • Laissé complètement seul dans l'enclave en fin de première période, Samuel Tremblay a facilement déjoué Xavier Potvin pour faire 5-0 en faveur des Olympiques. (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Laissé complètement seul dans l'enclave en fin de première période, Samuel Tremblay a facilement déjoué Xavier Potvin pour faire 5-0 en faveur des Olympiques.

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 1 / 10
  • Xavier Potvin a stoppé le tir d'Alexandre Alain sur cette séquence avec sa jambière. (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Xavier Potvin a stoppé le tir d'Alexandre Alain sur cette séquence avec sa jambière.

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 2 / 10
  • Nicolas Roy a inscrit son 41e de la saison en troisième période. (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Nicolas Roy a inscrit son 41e de la saison en troisième période.

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 3 / 10
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 4 / 10
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 5 / 10
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 6 / 10
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 7 / 10
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 8 / 10
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 9 / 10
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 10 / 10

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sags ont littéralement été mis K.-O. par les Olympiques de Gatineau en première période, jeudi soir, au centre Georges-Vézina. Une fois la tempête terminée, les visiteurs menaient déjà 5-0, en route vers une victoire facile de 8-2.

Le tableau des tirs, 35-14 à l'avantage des Olympiques, résume très bien la soirée. Après deux périodes, les Sags avaient sept lancers... et les Olympiques six buts! «On a été lamentables», a laissé tomber l'entraîneur-chef Yanick Jean, la mine bien basse après la rencontre.

Le défenseur Alexandre Carrier et Tristen Elie ont profité de cette soirée faste pour engraisser leur fiche personnelle de cinq points. Yakov Trenin n'a même pas obtenu d'étoile malgré sa performance de quatre points, le même nombre que son compatriote russe de 17 ans Vitalii Abramov, qui a accentué son avance impressionnante en tête des marqueurs chez les recrues. L'attaque massive des Olympiques a montré qu'elle pouvait faire mal à l'adversaire avec quatre buts en six occasions. Voilà pour le portrait.

Les Sags ont obtenu la première chance de marquer du match, mais les choses ont rapidement dégénéré par la suite. Après le but de Tristen Elie à la suite d'un superbe jeu de passe, Vitalii Abramov a manoeuvré à sa guise avec l'avantage d'un homme et après être entré en contact avec Julio Billia, Vincent Milot-Ouellet a complété. Estimant qu'il y avait eu obstruction, Yanick Jean a laissé savoir son désaccord aux officiels qui ont fini par lui dire d'arrêter.

«Ça faisait 2-0. Ça mis tout le monde sur les talons. Ensuite notre gardien donne une zézette et là, ça décolle», a résumé le pilote des Bleus.

S'il n'était aucunement responsable sur les deux premiers buts, Julio Billia a échappé le tir d'Alexandre Carrier qui avait pris possession de la rondelle dans son territoire, ce qui a signifié la fin de sa soirée de travail. Tristen Elie a ajouté au calvaire quelques instants plus tard, puis en fin de première, laissé complètement seul dans l'enclave, Samuel Tremblay n'a eu aucun mal à déjouer Xavier Potvin et le travail était fait pour les Olympiques. Frédéric Allard a enfin permis aux partisans chicoutimiens de célébrer lors d'un double avantage numérique en début de deuxième, mais c'est le plus près que les Sags ont pu s'approcher.

«On leur a donné du temps, de l'espace, on a été mous. Ils se sont stationnés devant notre filet. Ça été facile d'y aller et d'y rester pour pousser des rondelles dans des cages désertes», a pesté l'entraîneur-chef qui a laissé sur le banc pour des séjours prolongés Taylor Cooper, Nicolas Guay, Julien Tessier et Jake Smith.

«On n'était pas prêts à compétitionner. On n'a montré aucun désir ou caractère après le mauvais appel de l'arbitre sur le deuxième but. Tu ne peux pas laisser des choses de même te débâtir», de formuler Yanick Jean, précisant qu'il s'agissait de la troisième vraie contre-performance des siens cette saison, une première devant leurs partisans.

«Comme ça, à la maison, elle est dure à accepter. On aurait dit qu'on ne savait plus jouer», d'imager Yanick Jean, déplorant du même souffle que plusieurs joueurs aient baissé les bras.

«Que tu commences un match de cette manière, l'arbitre ne nous a pas aidés, ce sont des affaires qui peuvent arriver. Mais qu'on manque de caractère, c'est inacceptable», s'est-il désolé, avouant qu'il n'avait pas abandonné dans le vestiaire entre la première et la deuxième période.

En toute fin de point de presse, questionné sur de possibles blessures, Yanick Jean a répondu que de la manière qu'ils avaient joué, ses protégés n'avaient pas «passé proches» de se blesser.

Quinze buts en deux rencontres

En l'espace d'un peu plus de 24 heures, les joueurs des Olympiques ont fait la vie dure aux gardiens du Drakkar et des Saguenéens. Les Gatinois ont fait bouger les cordages 15 fois dans ces deux rencontres, malgré l'absence de deux de leurs trois meilleurs marqueurs, Gabryel Boudreau et Alex Dostie.

«On est très contents de notre voyage. On a joué de façon sérieuse», a souligné l'entraîneur des Olympiques, Benoit Groulx, qui aurait éliminé deux buts marqués par ses adversaires, dont le deuxième face aux Sags, marqué par Nicolas Roy en troisième période. En attaque, il a adoré le contrôle de la rondelle par ses protégés.

«Nos deux Russes et Tristen Elie étaient en feu. Notre équipe en général, je pense qu'on a fait de beaux jeux», d'estimer Groulx.

Ces deux victoires permettent aux Olympiques de se rapprocher à seulement trois points des Foreurs de Val-d'Or, qui ont toutefois trois matchs en main. «Notre objectif n'est pas de rattraper les Huskies et les Foreurs, prévient le grand manitou des Olympiques. Ce sont deux équipes qui sont devant nous depuis très longtemps. On va jouer du bon hockey et arrivera ce qui arrivera. On sait qu'on va finir 5e ou 6e avec le format pour les séries, même si on est troisièmes. On est désavantagés par rapport au format, mais c'est la vie.»

Pointes de plume

• Le stationnement du centre Georges-Vézina avait l'air d'un dépôt de neige. L'endroit aurait été parfait pour la glissade, mais peut-être moins pour les voitures...

• L'ancien des Saguenéens Gabryel Boudreau n'était pas le seul absent digne de mention du côté des Olympiques. Le deuxième marqueur de l'équipe, Alex Dostie, et le défenseur Nicolas Meloche sont également demeurés à la maison par mesure préventive. Avec cinq matchs à disputer, les Gatinois sont pratiquement assurés de terminer au 5e rang du classement général de la LHJMQ. L'entraîneur Benoit Groulx ne veut pas prendre de risque à ce stade-ci de la saison...

• Antoine Marcoux disputait hier un 150e match en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. L'attaquant de 19 ans des Sags a été un choix de 10e ronde des Tigres de Victoriaville en 2013. Reconnu pour son jeu défensif, il montre tout de même une récolte de 59 points, dont 28 cette saison...

• Blessé au début du mois d'octobre, l'attaquant Nicolas Desgroseilliers a disputé un premier match dans le midget AAA dans la défaite des Grenadiers de Châteauguay 1-0 devant les Cantonniers de Magog. Desgroseilliers est sur la touche depuis qu'il est lourdement tombé dans la bande lors d'un entraînement des Saguenéens...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer