Sags: un trio des plus efficaces

Louis-Philippe Simard, Tim Simard et Zachary Lavigne forment... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Louis-Philippe Simard, Tim Simard et Zachary Lavigne forment un trio très efficace depuis qu'ils ont été réunis.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En plus d'exceller défensivement, Zachary Lavigne, Louis-Philippe Simard et Tim Simard amènent leur part d'offensive aux Saguenéens depuis qu'ils ont été jumelés sur le même trio en janvier.

L'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, insiste sur la profondeur que procure cette combinaison. «Après la période des transactions, il fallait trouver un moyen que notre équipe ne soit pas affectée par les changements en terme de résultats», mentionne-t-il dans un premier temps. Quand tu as quatre trios capables de jouer contre n'importe quel trio dans la Ligue, ça donne un ''break'' à nos meilleurs éléments offensifs.

«Je ne savais pas si ça allait cliquer, mais j'étais convaincu que les trois ensemble pourraient jouer contre n'importe quel trio. Maintenant, ils nous amènent encore plus de momentum avec leur temps de possession en zone adverse», de reprendre le pilote des Bleus, soulignant que les trois joueurs ont laissé leur ego à la porte du vestiaire pour occuper un rôle plus défensif, et sont récompensés par du temps de glace de qualité.

«Qu'ils soient appelés premier, deuxième ou quatrième trio, ils s'en foutent. Quand ils embarquent sur la patinoire, tu sais exactement ce que tu vas avoir d'eux. C'est un de nos trios les plus constants depuis les Fêtes. Je suis aussi convaincu qu'ils prennent un plaisir à jouer ensemble également», note Yanick Jean.

«On joue bien défensivement. Ça part de là. On fait les jeux simples, on travaille et on patine», rappelle Tim Simard sous le regard approbateur de ses deux collègues qui ajoutent que l'aspect physique les sert très bien.

«On a beaucoup de chances. On en rate beaucoup aussi, mais elles sont là. On veut produire de plus en plus d'ici la fin de l'année», annonce l'attaquant de 19 ans en riant.

«On se complète bien. Chacun a ses forces», poursuit le polyvalent Louis-Philippe Simard, 18 ans, qui a également été utilisé comme défenseur en première moitié de saison.

À 17 ans et choix de 4e ronde au dernier repêchage, Zachary Lavigne fait certainement partie des belles surprises chez les Saguenéens cette saison. Mardi, face aux Remparts, il a inscrit son 9e but de la saison, mais sa contribution va bien au-delà de sa fiche.

«Je n'étais pas ici pour mon côté offensif, mais c'est tout le temps le fun de produire. Quand ça arrive, je les prends, même si ce ne sont pas toujours les plus beaux», raconte Lavigne qui est également devenu un incontournable à court d'un homme.

Pointes de plume

• Pas besoin d'analyser les choses bien longtemps pour savoir que le reste de la semaine des Sags représente un défi de taille. Après la visite des Olympiques, les Chicoutimiens se rendront à Shawinigan avant de revenir au centre Georges-Vézina dimanche pour affronter les Foreurs de Val-d'Or. Mentionnant que ses troupiers avaient bien fait le mois dernier lors d'une séquence semblable, l'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, ne veut pas jouer d'une façon différente contre les équipes de premier plan. «On joue et on donne tout. On se baisse la tête, on fonce et après le match on regarde le cadran pour voir le pointage», d'indiquer le pilote des Bleus.

• Le match des meilleurs espoirs en 2017 sera présenté au centre Vidéotron de Québec. La rencontre réunit les 40 meilleurs espoirs des trois ligues juniors au pays en vue du repêchage de la Ligue nationale de hockey...

• Blessé, l'ancien des Saguenéens, Gabryel Boudreau, n'a pas accompagné les Olympiques dans le voyage à Baie-Comeau et Chicoutimi...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer