Victoire des Sags: bien installés au 11e rang

Jonathan Bourcier a brisé l'égalité de 2-2 avec... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jonathan Bourcier a brisé l'égalité de 2-2 avec son 30e de la saison à mi-chemin en troisième période.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après une victoire de 3-2 sur les Remparts de Québec, les Saguenéens sont maintenant fermement installés au 11e rang du classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le 30e but de la saison de Jonathan Bourcier a fait la différence, devant 2810 spectateurs comblés au centre Georges-Vézina.

Malgré la position favorable de son club qui a également rejoint les Islanders de Charlottetown, l'entraîneur-chef Yanick Jean a continué de marteler après le match de mardi qu'il se souciait peu du rang, mais de la façon de jouer de ses troupiers. «Je ne veux pas penser de même. On ne l'a pas fait de l'année. Je ne commencerai pas parce qu'on est dans une telle position à commencer à parler de ça. On va continuer de se concentrer sur ce qu'on doit faire jusqu'au bout. Je n'ai pas parlé de même pendant 60 matchs et il en reste huit. Si je change mon discours, les joueurs vont se dire que ça n'a pas de sens», a-t-il laissé tomber dans son point de presse. On a trois gros tests qui s'en viennent avec Gatineau, Shawinigan et Val-d'Or. C'était important ce match-là pour nous autres.»

Après une première période sans histoire, si ce n'est de l'échappée raté de Tim Simard, les locaux ont pris le contrôle de la rencontre en deuxième période, dirigeant 14 tirs sur Evgeny Kiselev pour prendre les devants 2-1. «On a dix chances de marquer en deuxième. C'était de vraies chances à bout portant de l'enclave. Soit que la rondelle ne s'est pas rendue ou que le gardien de but a fait un bel arrêt. On a aussi laissé passer quelques chances de tirer, ce qui m'a agacé, mais j'ai adoré en deuxième notre présence au filet», a indiqué l'entraîneur, soulignant l'apport indéniable du trio des deux Simard, Tim et Louis-Philippe Simard et Zachary Lavigne, qui a contré la grosse ligne adverse en plus d'obtenir quelques chances en territoire offensif.

C'est justement Zachary Lavigne qui a ouvert la marque d'un tir précis qui s'est faufilé derrière le gardien des Remparts. Aaron Dutra a ensuite envoyé un plomb dans la partie supérieure en avantage numérique pour créer l'égalité, mais il a été imité par Marc-André Gauvreau quelques minutes plus tard, à forces égales. Fait à noter, les Sags n'ont jamais pu déployer leur attaque massive dans cette rencontre pimentée de seulement quatre pénalités.

En troisième, tout allait bien pour les Sags quand Julio Billia a été trompé par le tir faible de Jesse Sutton. Après un court passage à vide, Jonathan Bourcier a profité de la passe d'Antoine Marcoux pour s'amener seul devant Kiselev et le vétéran de 19 ans n'a pas raté sa chance. À partir de ce moment, les Sags ont simplement fermé les valves pour écouler les dernières minutes sans problème. «En aucun temps, j'ai senti qu'on a ouvert le match», a noté le pilote des Bleus qui estimait qu'après le deuxième but des visiteurs, ses protégés avaient bien fait les choses.

«On n'a rien donné. On n'a pas passé de temps en zone offensive, mais on a fait ce qu'on avait à faire pour stopper leur momentum», de trancher Yanick Jean.

Malgré cette échauffourée, la rencontre entre les Sags... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 2.0

Agrandir

Malgré cette échauffourée, la rencontre entre les Sags et les Remparts a été tranquille avec seulement quatre pénalités. 

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Jonathan Bourcier a compris le message

Relégué sur un trio plus défensif en compagnie d'Antoine Marcoux et Marc-Antoine Massé, Jonathan Bourcier a retrouvé les bonnes grâces de son entraîneur face aux Remparts. Premièrement parce qu'il a inscrit le but de la victoire, avec son 30e de la saison, mais également parce qu'il a effectué les bonnes choses sur la patinoire du centre Georges-Vézina. Il a notamment bloqué deux tirs coup sur coup en deuxième période et terminé avec un différentiel de +2.

«Il a connu un petit passage à vide dernièrement. Il est le premier à dire que dernièrement, il n'était pas au sommet. J'ai aimé son match dimanche face à l'Armada, j'ai aimé encore plus celui de ce soir», a souligné Yanick Jean.

«Je n'étais pas content de moi-même, a convenu l'attaquant de 19 ans avec le sourire après la rencontre. Il n'y a personne à blâmer sauf moi. Ça fait longtemps que je suis dans la ligue et je sais ce que ça prend pour redevenir le joueur que j'étais en début de saison, a-t-il poursuivi. J'ai respecté le plan de match. Les Remparts traînent derrière nous et c'était deux gros points à aller chercher.»

Quand on regarde le portrait dans son ensemble, Jonathan Bourcier connaît une saison du tonnerre avec des sommets personnels pour les buts et les points. Acquis contre un modeste choix de 4e ronde au dernier repêchage des Olympiques de Gatineau, il pointe au 16e rang des marqueurs du circuit Courteau avec 70 points. «Je ne pensais jamais en faire autant. 30, pour moi personnellement, c'est beaucoup. Lors de mes deux premières saisons complètes, j'avais réussi 10 et 13 buts. En avoir 30, c'est une fierté. Je ne remercierai jamais assez mes coéquipiers pour ça», de confier Jonathan Bourcier, précisant qu'un nouveau programme d'entraînement estival lui a été très utile pour arriver au camp d'entraînement de sa nouvelle équipe en pleine forme.

Pour un deuxième match de suite, les Remparts ont laissé filer une possibilité de mettre la main sur des points en troisième période. «Ça laisse souvent un petit goût amer quand tu trouves le moyen de laisser aller des points. Et ils ont mieux joué que nous autres. Il faut leur donner», a analysé l'entraîneur-chef des Diables rouges, Philippe Boucher, qui ne lâchera pas prise pour le 11e rang.

«On veut se donner une chance de gagner. On est là. Mais c'est encore une erreur mentale qui nous coûte le match. C'est de valeur. On fait des erreurs mentales. Je ne sais pas à quoi les attribuer. Des fois, c'est le manque d'expérience. Mais des fois, ce sont des gars d'expérience qui les font, a-t-il poursuivi. Défensivement, on aurait pu mieux faire. Et offensivement, un moment donné, il faut exécuter un petit peu plus aussi. À six contre cinq à la fin, on ne s'est même pas donné une chance. On gagne la mise au jeu, on a pleine possession de la rondelle et on la garroche dans la vitre au chauffeur de la Zamboni.»

Pointes de plumes

• Grâce à une récolte de 13 points en dix rencontres, le défenseur robervalois Samuel Girard a été nommé troisième étoile du mois de février dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le porte-couleurs des Cataractes de Shawinigan a également maintenu un différentiel de +10 et amassé au moins deux points dans cinq parties. Girard est en tête chez les défenseurs avec 61 points et ses 55 passes le placent au 4e rang. L'attaquant des Olympiques de Gatineau, Alex Dostie (19 points en dix matchs) et Pascal Laberge, des Tigres de Victoriaville (20 points en 12 matchs) ont également été honorés...

• Les Sags ont également souligné le travail de leurs joueurs les plus méritants en février. Le gardien Julio Billia a mérité la palme en défensive tandis que Nicolas Roy a reçu l'honneur en offensive. Billia a remporté cinq de ses neuf départs en février, maintenant une moyenne de 2,33 et un pourcentage d'arrêt de .924. Dans le cas de Roy, l'attaquant de 18 ans a obtenu 17 points en 11 parties en plus de marquer son 40e but de la saison, dimanche à Blainville-Boisbriand...

• Les Remparts devront se passer des services de leur gardien numéro un Callum Booth pour au moins trois semaines. Le joueur de 18 ans s'est blessé au genou dimanche dans la défaite face aux Islanders de Charlottetown...

• Le député conservateur de la circonscription de Lac-Saint-Jean, Denis Lebel, était un spectateur attentif lors du match de mardi. Grand amateur de hockey et lui-même ancien joueur, il assiste à au moins une ou deux rencontres par saison...

• Victime d'un coup de coude en plein visage dimanche, Mark Bzowey a raté le rendez-vous face aux Remparts. Sa présence demeure incertaine pour la rencontre de jeudi face aux Olympiques de Gatineau. Malade dimanche, Frédéric Allard a repris sa place à la ligne bleue...

• Les Huskies de Rouyn-Noranda ont effectué une remontée spectaculaire mardi, à Val-d'Or, face aux Foreurs. Tirant de l'arrière 5-0 en deuxième, ils ont inscrit six buts sans réplique pour l'emporter 6-5 en prolongation. Ils ont maintenant cinq points d'avance sur leurs rivaux de l'Abitibi au sommet du classement général...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer