Performance décevante contre le Titan

Mark Simpson a inscrit les trois buts du... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Mark Simpson a inscrit les trois buts du Titan contre les Saguenéens.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Souvent désorganisés, les Saguenéens ont été surpris par le Titan d'Acadie-Bathurst vendredi soir au centre Georges-Vézina. Plus affamés et surtout plus constants, les visiteurs ont mérité une victoire de 3-1 dans un spectacle qui en a certainement laissé plusieurs sur leur appétit.

«Je pense vraiment qu'on a des joueurs sur nos deux premiers trios qui regardent le classement et se disent que ça va être facile. Une fois dans le match, ils sont perdus, mais perdus à cause d'une mauvaise préparation mentale. Ils sont complètement dans le champ. Je n'en reviens pas. J'ai vraiment de la misère à expliquer ça», a déploré l'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, identifiant l'unique marqueur dans la défaite, Nicolas Roy, Dmitry Zhukenov et Julien Tessier, qui effectuait un retour au jeu, comme les plus efficaces sur ces deux trios, sans nommer directement les fautifs.

«(Tessier) Ça faisait trois mois qu'il n'avait pas joué et ça été notre troisième meilleur attaquant dans nos trios offensifs. Les autres, ce sont des 19 et des 20 ans qui n'ont pas été capables de se préparer pour jouer ce match-là», d'affirmer le pilote des Bleus qui a d'ailleurs cloué au banc Alexandre Jacob en troisième pour faire place à Landon Schiller en compagnie de Nicolas Roy et Taylor Cooper. L'attaquant ontarien a d'ailleurs été frustré d'un but certain par la jambière du gardien Reilly Pickard en fin de rencontre. Quelques instants plus tard, Mark Simpson a complété son tour du chapeau pour confirmer la victoire des siens. 

«Il y en a une couple qui vont être gênés de se regarder dans le miroir. Leur langage corporel sur la glace, leur face... On dirait qu'ils ont des points d'interrogation ça de gros dans les yeux», d'illustrer l'entraîneur-chef, ajoutant que ce sont les mêmes joueurs qui ne s'étaient pas présentés la semaine dernière à Baie-Comeau. 

Plus tôt dans le match, en début de deuxième, le but vainqueur a été marqué dans des circonstances très étranges Après une mise en jeu, Taylor Cooper a voulu envoyer la rondelle derrière le filet de Julio Billia, mais a déjoué son gardien, ce qui faisait 2-0 pour les visiteurs. Au-delà du but, c'est la réaction de ses troupiers qui a grandement déplu à Yanick Jean. À un certain moment, les Sags étaient déclassés 13-1 dans les tirs au deuxième engagement. «Quand c'est venu 2-0, il y en a qui ont perdu le nord. C'était ''run && gun''. Ils pensaient qu'on était devenus une équipe ultra offensive alors que dans les quatre derniers buts de l'équipe, Nicolas Roy en a trois», a-t-il rappelé. Roy a inscrit son 39e de la saison en fin de deuxième période quand il a fait dévier le tir de Marc-André Gauvreau lors d'un avantage numérique. 

«Il y en a d'autres qui doivent se préparer mieux que ça et doivent embarquer», d'affirmer Yanick Jean, espérant que ses protégés comprendront qu'il n'y aura plus de partie facile d'ici la fin de la saison régulière et en séries.

Julien Tessier jouait son premier match depuis trois... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Julien Tessier jouait son premier match depuis trois mois.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Une bonne note pour Tessier

Pour un premier match depuis trois mois, l'attaquant Julien Tessier s'est très bien débrouillé à sa première rencontre avec les Saguenéens. Il aurait même pu s'inscrire au pointage avec un peu de chance. 

«C'est une autre étape de franchie. Ça va être de construire sur ce match-là», a souligné l'attaquant de 17 ans après la rencontre. 

«Si j'avais cassé physiquement en deuxième période, ça aurait été plate de voir que je n'étais pas près de 100%. Au niveau de mes jambes, je me sentais encore bien en fin de troisième. Il me manque peut-être une petite affaire dans mon coup de patin, mais ça va revenir à force de jouer et de m'entraîner. Je suis près et c'est encourageant», de laisser tomber Julien Tessier qui a profité de trois chances, dont une avec deux minutes à faire, mais son tir de l'enclave a été stoppé par Reilly Pickard. 

«Je m'en veux un peu à la fin parce que ça aurait égalé le pointage. Dans l'ensemble, je suis quand même content. Ça faisait quand même trois mois que je n'avais pas joué et les attentes n'étaient pas nécessairement hautes. J'étais conscient que je partais de loin. J'ai eu de bonnes chances offensivement», d'estimer le natif de Trois-Rivières, acquis lors de la période des transactions des Fêtes.

Après ce premier test concluant, il vise encore d'atteindre une forme optimale pour les séries éliminatoires. 

«Je suis proche. Ça va être de jouer plus de matchs. C'est difficile de reproduire des situations de match à l'entraînement. Plus je vais jouer, mieux ça va être», d'indiquer Julien Tessier. 

Pour Yanick Jean, un match n'est pas suffisant pour se prononcer sur son rôle dans l'alignement des Sags, surtout qu'il n'était pas à 100%, mais l'entraîneur a tout de même apprécié ce qu'il a vu du numéro 15.

«Il a connu un bon match. C'est l'ardeur qu'il a mise dans le gym dernièrement qui rapporte», de souligner le pilote des Bleus. 

«Tu vois qu'il a un instinct offensif. Je suis capable de voir ça», a-t-il noté, ne confirmant pas sa présence dimanche à Blainville, face à l'Armada.

«Peut-être qu'il va m'obliger à le jouer à la place d'autres gars», de lancer Yanick Jean.

Pouliot satisfait

La veille, à Baie-Comeau, le Titan était exactement dans la même situation, avec une avance de 2-1. Le Drakkar était revenu de l'arrière pour finalement l'emporter en fusillade. Cette fois, le Titan a tenu le coup. L'entraîneur-chef Mario Pouliot a apprécié le caractère des siens.

 «On a joué un bon 60 minutes. C'est un peu ce qui nous caractérise. On est une équipe qui travaille fort, a-t-il mentionné d'entrée de jeu. 

«Notre avantage numérique a marqué un gros but en partant le match, ce qui nous a donné du momentum. Notre désavantage numérique a été très bon. On a bloqué plusieurs tirs et Reilly Pickard a été très bon. Mark Simpson a donné le ton. Il a été dominant. Il a aussi joué toute la soirée contre Nicolas Roy et il n'a qu'un but en supériorité numérique. Il a été notre leader», de confier Mario Pouliot.

Nicolas Roy a été le seul à déjouer... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 3.0

Agrandir

Nicolas Roy a été le seul à déjouer le gardien Reilly Pickard, lors d'un avantage numérique en fin de deuxième période. 

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Pointes de plume

• Au dernier repêchage, le nom de Joe Veleno, choisi au premier rang par les Sea Dogs de Saint-Jean, était sur toutes les lèvres. Premier joueur de 16 ans réclamé, Antoine Morand répond aux attentes à sa première saison. De retour au jeu depuis quelques semaines après une longue présence sur la liste des blessés, il montre une récolte de 40 points en 37 rencontres, bon pour le 7e rang chez les recrues. «C'est un joueur exceptionnel, vante Mario Pouliot sans hésiter. Avec la rondelle, il fait vraiment bien paraître les autres joueurs. Il a une vision du jeu au-dessus de la moyenne et il est très calme avec la rondelle. C'est définitivement un joueur de concession pour nous.» 

• De retour au centre Georges-Vézina après avoir été transigé au Titan pendant la période des Fêtes, le défenseur de 20 ans Garrett Johnston a effectué la mise en jeu protocolaire. Depuis son arrivée à Bathurst, ses statistiques offensives se comparent avec neuf points en 17 rencontres, mais son différentiel est largement à la baisse avec un -8 alors qu'il affichait un différentiel de +16 en 29 parties dans l'uniforme des Sags.

• Le Titan est imposant physiquement avec pas moins de 16 joueurs mesurant au moins six pieds dans leur alignement de 24 joueurs. Les Sags en ont dix...

• Après avoir raté les séries la saison dernière, Mario Pouliot sent que le vent est en train de tourner pour le Titan et entrevoit l'avenir avec optimisme. La formation du Nouveau-Brunswick bataille présentement pour le 13e rang du classement, à égalité avec les Voltigeurs de Drummondville. «Depuis le début de l'année, on a peut-être disputé cinq mauvais matchs, d'estimer l'entraîneur. On gagne de plus en plus de matchs grâce à notre constance. Le plus important, c'est qu'on croit qu'on peut gagner à chaque match.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer