Premier match de Julien Tessier

Le nouvel entraîneur adjoint des Sags, François Groleau,... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le nouvel entraîneur adjoint des Sags, François Groleau, a participé jeudi matin à un premier entraînement au centre Georges-Vézina. Il a été croqué en discussion avec son fils, le défenseur Jérémy Groleau.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La longue traversée du désert de Julien Tessier est terminée. L'attaquant de 17 ans disputera un premier match dans l'uniforme des Saguenéens, vendredi soir, lors de la visite du Titan d'Acadie-Bathurst au Centre Georges-Vézina.

Sur la touche depuis la mi-novembre en raison d'un problème de santé, Julien Tessier est ensuite passé des Sea Dogs de Saint-Jean aux Saguenéens à l'ouverture de la période de transaction des Fêtes. Il est débarqué au Saguenay à la mi-janvier, il est à l'entraînement depuis maintenant un mois. «Il faut qu'il voit il est rendu où. Est-ce qu'il est à 100%? Je ne pense pas. Il est toutefois rendu au point où il doit jouer un match pour savoir comment va sa réadaptation», affirme l'entraîneur-chef Yanick Jean.

«Ç'a été dur, reconnaît d'entrée de jeu le joueur natif de Trois-Rivières. J'ai fait beaucoup d'entraînement et de patinage pour me remettre en forme. Ce n'est pas nécessairement ce qu'un joueur de hockey aime faire. On préfère jouer des matchs. Je pense que ça paie. Je sens que je commence à être en bonne forme et les résultats sont là. C'est agréable de le voir.»

Complètement remis d'un problème de santé, Julien Tessier... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Complètement remis d'un problème de santé, Julien Tessier disputera un premier match dans l'uniforme des Sags vendredi soir, lors de la visite du Titan d'Acadie-Bathurst, au Centre Georges-Vézina.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Depuis son arrivée au Saguenay, Julien Tessier a pris une vingtaine de livres, passant de 157 à 177 livres. Il savait que la route vers le retour au jeu serait longue, mais il était prêt à prendre les moyens, étape par étape. «Des fois, je trouvais que c'était long et je voulais jouer le plus vite possible. Je tenais pas mal aux dates que j'avais en tête», indique Tessier qui visait la mi-février.

«Je devais voir ça une semaine à la fois. De semaine en semaine, je progressais. Ça m'aidait à garder une attitude positive», pointe-t-il.

Julien Tessier demeure réaliste pour son baptême avec les Saguenéens. Il est conscient qu'il est à l'écart du jeu depuis une longue période et qu'il devra être patient. «Je commence avec une nouvelle équipe, de nouveaux coéquipiers et de nouveaux partisans. C'est sûr que je veux faire bonne impression, mais en même temps, je dois garder en tête que je n'ai pas joué depuis trois mois. Je ne dois pas trop me mettre de pression», convient-il, estimant que le plus difficile sera au niveau du synchronisme et de la confiance.

«Je ne changerai pas mon style, précise-t-il sans détour. Je suis un joueur offensif. J'ai un bon coup de patin avec une bonne vision et des bonnes mains. Je vais essayer d'utiliser mes qualités et je m'attends à ce que mon niveau de jeu progresse de match en match.»

Après avoir récolté neuf points en 41 matchs à sa première saison dans la LHJMQ, le premier choix des Sea Dogs en 2014, 15e au total, affichait une passe en 14 parties avant de se retrouver sur la liste des blessés pour une période prolongée.

Pointes de plume

• La victoire de 2-0 des Sea Dogs de Saint-Jean jeudi soir sur les Mooseheads d'Halifax a officiellement confirmé la place des Saguenéens dans les séries éliminatoires. La formation chicoutimienne est au coeur de la lutte pour la 10e place du classement général, mais l'entraîneur Yanick Jean continue de se concentrer sur la manière de jouer et non sur le rang de son club, une façon qui a bien fonctionné jusqu'ici à son avis...

• Avec la rencontre face au Titan, les Saguenéens entameront vendredi soir une séquence de six rencontres en dix jours. «Tu veux commencer du bon pied. Tu veux aussi t'assurer de faire les jeux de base, sinon la fatigue se fait sentir. Quand les joueurs étirent leurs présences ou gèrent mal la possession de la rondelle, tu dois surtaxer certains éléments. Quand tu es bien concentré, la séquence va se passer plus facilement», de noter Yanick Jean qui se concentrera ensuite sur le dernier droit alors qu'il restera seulement cinq matchs au calendrier régulier avant les séries éliminatoires...

• Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, mentionne que si le centre Georges-Vézina n'a pas été retenu dans le cadre du programme de soutien aux installations sportives et récréatives du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, c'est parce qu'il n'était pas en lice. Il a expliqué jeudi que l'amphithéâtre est plutôt inscrit dans un programme fédéral tiers-tiers-tiers géré par Chantiers Canada et doté d'une enveloppe budgétaire beaucoup plus volumineuse. «Le programme de soutien aux installations sportives et récréatives avait un budget de 50 millions $. Ce n'était pas réaliste de penser qu'ils en mettraient la moitié à Saguenay», a indiqué le maire Tremblay lorsque questionné sur le sujet...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer