Les Sags battus 2-1 à Rimouski

Trois joueurs des Saguenéens ont pris d'assaut la... (Photo collaboration spéciale, Rémi Sénéchal)

Agrandir

Trois joueurs des Saguenéens ont pris d'assaut la cage défendue par Louis-Philip Guindon, en deuxième période. Le gardien de l'Océanic n'a cédé que devant Nicolas Roy (55).

Photo collaboration spéciale, Rémi Sénéchal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Pour une cinquième fois en six affrontements, les Saguenéens de Chicoutimi et l'Océanic de Rimouski ont animé un duel serré, mardi, au domicile de l'équipe du Bas-Saint-Laurent. Et cette fois, la formation locale l'a emporté.

L'Océanic a eu le dessus 2-1 dans un autre match qui pouvait aller d'un côté ou de l'autre.

Pour les deux équipes, c'est devenu une habitude. Quatre des six matchs entre les Saguenéens et l'Océanic ont été décidés par un but, cette saison. À une autre occasion, l'Océanic a eu le meilleur par 2-0 en marquant dans un filet désert en fin de rencontre.

Mardi, l'Océanic a obtenu tous les buts dont il avait besoin dès la première période. Nicolas Werbik a ouvert le pointage après cinq minutes de jeu, pendant que les Saguenéens travaillaient en avantage numérique, et Simon Bourque a doublé l'avance de son équipe pendant un jeu de puissance, alors qu'il ne restait que sept secondes à écouler au cadran.

Les tentatives de réplique des Saguenéens n'ont donné qu'un but de Nicolas Roy en avantage numérique, au deuxième engagement. Son 38e de la saison.

«Un match semblable aux autres contre Rimouski, a résumé l'entraîneur des Saguenéens, Yanick Jean. Nous avons eu droit à du jeu physique, à deux bons gardiens, à pas beaucoup d'espace sur la patinoire. Évidemment, il y a eu de petites erreurs mentales à certains moments. C'est un ''challenge'' mental chaque fois que tu joues contre Rimouski.

«Nous avons quand même été capables d'obtenir de bonnes occasions. Nous avons manqué un peu d'opportunisme. Notre meilleure période a été la troisième. Nous avons progressé au fil du match. Nous avons eu nos chances, pas de doute là-dessus. Nous avons joué un match qui ne se compare pas du tout à celui de samedi passé, à Baie-Comeau. Il aurait pu aller d'un côté ou de l'autre.»

Devant le filet des Saguenéens, Julio Billia a fait face à 40 lancers. À l'autre bout de la patinoire, Louis-Philip Guindon a été mis à l'épreuve 33 fois.

Trophée Marcel-Robert

Par ailleurs, la Ligue de hockey junior majeur du Québec a publié, mardi, la liste des 18 candidats à l'obtention du trophée Marcel-Robert. Le candidat des Saguenéens au titre de joueur étudiant de l'année est Nicolas Roy. Le vainqueur sera dévoilé au Gala des Rondelles d'or le 6 avril. Le représentant de chaque équipe recevra une bourse d'études de 400$. Du groupe, trois finalistes seront retenus et auront droit à une bourse additionnelle de 600$. En plus du trophée, le gagnant recevra une bourse de 1000$...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer