La façon de jouer, la seule priorité

Les Saguenéens de Chicoutimi affronteront l'Océanic de Rimouski... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Saguenéens de Chicoutimi affronteront l'Océanic de Rimouski mardi soir.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les Saguenéens de Chicoutimi pourraient confirmer leur place en séries éliminatoires mardi soir, quand ils rendront visite à l'Océanic de Rimouski. Un petit point de plus au classement les assurera d'atteindre cet objectif, mais cet élément ne fera vraiment pas partie du discours d'avant-match de Yanick Jean.

Que ce soit mardi ou un autre jour, il se dit que les Saguenéens finiront par confirmer leur place en séries. Avec douze parties à disputer, ils ont une avance plus que confortable sur la 17e position détenue par les Mooseheads de Halifax (18 points). Ces derniers n'ont cependant que neuf matchs à jouer avant la fin de la saison.

Alors que la saison régulière tire déjà à sa fin, Yanick Jean ne se préoccupe que de la façon de jouer de son équipe. C'est ainsi qu'il aborde sa troisième visite à Rimouski. 

«Nous serons dans les séries éliminatoires, note le pilote des Saguenéens. Confirmer notre place tout de suite ne change rien pour moi. On se concentre uniquement sur ce que nous avons à faire.

«Notre résistance mentale sera très importante mardi soir. Jouer contre Rimouski est toujours difficile. C'est un défi de 60 minutes. Les matchs contre Rimouski sont toujours serrés. Il faut se battre jusqu'à la fin et ne pas connaître de moments faibles.»

Les Saguenéens et l'Océanic se verront, ce soir, pour la sixième et dernière fois de la saison régulière. La formation chicoutimienne a gagné trois des cinq premiers matchs, y compris les deux joués à Rimouski.

Une chose est certaine, Yanick Jean espère que la performance des Saguenéens face à l'Océanic n'aura rien de comparable à celle de samedi dernier, à Baie-Comeau. À cette occasion, malgré une victoire en prolongation, son équipe a connu l'une de ses pires sorties de la saison.

«Nous avons été pourris pendant les deux premières périodes, rappelle Yanick Jean. On pensait que ce serait facile et nous n'étions pas prêts. Nous avons manqué de maturité dans notre façon d'aborder le match. Ce sont des choses qui arrivent puisque nous avons une équipe jeune, mais nous voulons aussi nous arranger pour corriger la chose le plus rapidement possible.

«Il ne nous est pas arrivé souvent de jouer comme nous l'avons fait à Baie-Comeau. Je suis capable de compter sur les doigts d'une main le nombre de matchs où on ne s'est pas présenté. Je me souviens de seulement deux matchs.»

Smith et MacIsaac absents

Les Saguenéens devront se passer du défenseur Keenan MacIsaac et de l'attaquant Jake Smith, ce soir. Le premier souffre d'une blessure à une épaule et le deuxième de symptômes de commotion cérébrale. Dans les deux cas, on ne connaît pas la date de retour au jeu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer