Les Sags se paient un festin offensif

Landon Schiller et Antoine Marcoux célèbrent le but... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Landon Schiller et Antoine Marcoux célèbrent le but de Marcoux qui donnait les devants aux Sags 5-0. Derrière, Daniel Audette a été blanchi de la feuille de pointage.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au début du mois de l'année 2016, les Sags accusaient un retard de dix points sur les Remparts de Québec. Un mois plus tard, les Chicoutimiens ont rejoint leurs rivaux au 9e rang du classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Mardi, au centre Georges-Vézina, devant un Phoenix de Sherbrooke souvent désorganisé, ils en ont profité pour se payer un festival offensif de 7-1.

Si les visiteurs ont affiché un jeu brouillon, les locaux ont fait ce qu'ils avaient à faire dans cette rare rencontre un mardi soir. «On avait notre intensité habituelle, ça c'est clair», a noté l'entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse, très satisfait de plusieurs éléments, dont l'implication physique, batailles le long des rampes, les lancers bloqués et l'échec-avant.

Dans ce festival offensif, les visiteurs ont tenu le coup pendant un peu plus d'une période avant l'explosion. Jonathan Bourcier a ouvert le pointage en première sur une passe de Taylor Cooper qui a glissé très longtemps avant d'aboutir sur sa palette.

C'est toutefois en deuxième que les Sags ont fait mal aux visiteurs, chassant au passage le gardien Evan Fitzpatrick, qui a été victime de quatre buts sur 18 tirs. Les Sherbrookois ont eu leur chance sur deux avantages numériques en début de période, mais n'ont rien fait qui vaille. Quelques minutes plus tard, le tir faible de la pointe de Nicolas Roy s'est faufilé derrière la ligne rouge puis les locaux ont ensuite profité de leurs attaques massives pour prendre le contrôle de la rencontre. Coup sur coup sur des pénalités successives, Jake Smith et Frédéric Allard ont fait bouger les cordages. L'arrivée de Charles-Antoine Poirier-Turcot n'a rien changé et avant la fin de l'engagement, Antoine Marcoux a mis son grain de sel pour son 12e de la saison.

Après deux rencontres sur la route et sans entraînement complet sur la glace olympique avant l'affrontement face au Phoenix, Yanick Jean avait une certain doute sur la première période, ce qui a rapidement été dissipé. «On a passé à travers et réussi à sortir avec une avance de 1-0. Après, on a trouvé notre rythme et nos jambes ce qui a fait que l'écart n'a fait que grandir», a résumé le pilote des Bleus, notant une petit flottement de régime après le seul but du Phoenix en début de troisième, ce qui n'a pas duré.

Le premier trio, formé de Nicolas Roy, Jonathan Bourcier et Taylor Cooper, a donné le ton dans la rencontre. Roy a terminé avec quatre points, Bourcier un doublé et Cooper deux aides. «sC'est une bonne ligne. Les trois ont la même vitesse et se complètent. En utilisant Bourcier à droite, il finit. Il n'a pas besoin de cinq chances pour marquer. Je trouve qu'il complète bien les deux autres sur le flanc droit», de souligner Yanick Jean qui a également eu de bons mots à l'endroit d'Antoine Marcoux, Mark Bzowey et Landon Schiller qui a tenu en silence Daniel Audette.

Pointes de plume

• Après son arrêt au Saguenay, le Phoenix devait se rendre à Baie-Comeau, pour affronter le Drakkar, mais en raison d'un important problème électrique, le centre Henry-Leonard a été fermé jusqu'à nouvel ordre. La rencontre a été remise à une date ultérieure. Le prochain match local du Drakkar est prévu samedi, face aux Huskies...

• Après avoir été décoré de la deuxième étoile de la semaine dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Frédéric Allard a été nommé mardi joueur de la semaine dans la Ligue canadienne de hockey. En deux rencontres, deux victoires des Sags sur la route face aux Cataractes et l'Océanic, le défenseur de 18 ans a récolté six points, trois dans chaque match, et maintenu un différentiel de +4. De plus, il ne s'est pas retrouvé sur la glace pour un but de l'adversaire...

• C'est passé un peu inaperçu en fin de semaine dernière, mais les Foreurs et les Huskies ont tous deux déjà assuré leur place en séries éliminatoires. Les deux clubs de l'Abitibi sont au coeur d'une lutte de tous les instants pour le trophée Jean-Rougeau, remis aux champions de la saison régulière. Avec 79 et 78 points, ils ont une dizaine de points d'avance sur leurs plus proches poursuivants et en combinant leurs fiches, n'ont subi que 24 défaites en 99 rencontres. Les Huskies seront au centre Georges-Vézina pour un programme double, jeudi et vendredi...

• Alexander Krief a profité d'un avantage numérique en fin de match pour inscrire son premier but en carrière. Le défenseur de 16 ans le voulait son but. Quand il a envoyé la rondelle dans la partie supérieure, il en était à son troisième lancer sur la séquence...

• Avec le pointage complètement à l'avantage des Sags en fin de rencontre, Yanick Jean a fait voir un peu d'action Xavier Potvin. Le gardien de 18 ans obtiendra l'un des deux départs face aux Huskies...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer