Se concentrer sur le repêchage

Le directeur général adjoint des Saguenéens, Dany Corneau, a vu beaucoup de... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le directeur général adjoint des Saguenéens, Dany Corneau, a vu beaucoup de hockey avant les Fêtes. Il en verra autant sinon plus dans les prochains mois, mais pas le même calibre. Après avoir épié les joueurs des autres équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, il s'attaque maintenant à l'évaluation des espoirs du midget, en vue du prochain repêchage, en juin.

Avant les Fêtes, le Jonquiérois s'est concentré sur les autres équipes du circuit Courteau. L'objectif était qu'il voit tous les joueurs au moins une fois. Il a assisté à 38 rencontres en plus de celles qu'il a visionnées sur le web pour valider certaines choses. Il a ensuite classé tous les joueurs en ordre selon leur âge, une tâche facile à son avis. Par la suite, dans les discussions de transactions lors de la période des Fêtes et dans l'avenir, il devient ainsi plus simple de cibler les joueurs des autres équipes. Dany Corneau tentait également de trouver la perle rare dans un rôle limité avec son équipe actuelle, mais qui pourrait cadrer dans l'alignement des Saguenéens.

Dany Corneau surveillera de près les meilleurs espoirs... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 2.0

Agrandir

Dany Corneau surveillera de près les meilleurs espoirs du midget AAA lors des prochaines semaines.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

«Un joueur qu'on pense qui vaut plus que ça, mais que l'équipe ne fait pas jouer pas pour X raisons. Ça peut être parce qu'ils en ont des meilleurs, que l'entraîneur n'aime pas ou qu'il a des défauts, mais qu'on pense que chez nous, ça pourrait faire. J'appelle ça des aubaines. Ce sont des gars qui traînent et qu'on cherche à savoir pourquoi. Des fois ça marche et des fois non», explique Dany Corneau qui discute régulièrement avec le directeur général Yanick Jean, même quotidiennement dans les périodes de pointe. Il insiste sur le travail d'équipe chez les Saguenéens avec tous les membres de l'état-major. «C'est bien rare qu'un gars ou deux font le succès d'une équipe», rappelle celui qui, avant de s'amener dans l'organisation chicoutimienne, a été associé de nombreuses années avec les Huskies de Rouyn-Noranda, comme recruteur-chef.

Midget

Dans les prochaines semaines, Dany Corneau aura un mandat quelque peu différent. Il concentrera ses énergies sur le midget AAA afin de peaufiner la liste de l'équipe pour le prochain repêchage où l'équipe détient actuellement cinq choix dans les deux premières rondes. Les recruteurs, sous la supervision de Daniel Demers, ont fait le premier travail de débroussaillage avant les Fêtes. Une première liste a été faite le mois dernier et Dany Corneau s'attardera maintenant aux joueurs ciblés avec les besoins du club. «C'est l'avantage de passer après les Fêtes. Les gars ont vraiment fait le travail de tout déblayer ceux qu'ils aimaient beaucoup et les autres qui se retrouvent dans les ''peut-être''», souligne Dany Corneau qui accompagnait Yanick Jean et d'autres membres de l'organisation lors d'un tournoi il y a deux semaines à Halifax.

«Pour nous, le prochain repêchage est très important. On s'est assuré d'avoir pas mal de choix. C'est important dans cette ligue de choisir les bons joueurs aux bonnes places pour continuer de faire progresser l'équipe, souligne le directeur général adjoint des Sags. Trouver les 18 meilleurs en première ronde, oui c'est un art de bien les placer et ce n'est pas parfait. Mais trouver ceux en deuxième, troisième, quatrième ronde et ainsi de suite, c'est ça le travail de dépisteur.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer