Un rendez-vous particulier pour Bérubé

Élie Bérubé retournera dans un amphithéâtre qu'il connaît... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Élie Bérubé retournera dans un amphithéâtre qu'il connaît bien dimanche à Gatineau, l'aréna Robert-Guertin.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Moins de deux semaines après la transaction qui l'a fait passer des Olympiques aux Saguenéens, le défenseur Élie Bérubé effectuera déjà un retour à Gatineau dimanche.

«C'est sûr que ce sera un match spécial. Au moment de l'échange, je ne m'attendais pas à y retourner, surtout pas si rapidement. J'ai eu beaucoup de ''fun'' là-bas. Ils ont de bons partisans et ce serait très spécial de gagner. J'aimerais aller la chercher. Je veux avant tout offrir une bonne performance en espérant qu'on sorte avec la victoire», a confié le joueur de 20 ans après l'entraînement des siens, vendredi après-midi.

Même dans le vestiaire des visiteurs, il ne sera pas trop perdu dans le vieil aréna Robert-Guertin qu'il a fréquenté pendant deux ans et demi.

«Ça va me rappeler de bons souvenirs. Ils sont proches en plus, ça ne fait même pas deux semaines que je suis à Chicoutimi. Ce n'est jamais facile pour l'adversaire à Gatineau et je vais le vivre dans le clan opposé. Peu importe le nombre de spectateurs dans les estrades, les gens sont intenses et l'ambiance est bonne», de qualifier Élie Bérubé.

Heureux

Quand il est passé avec les Saguenéens, en retour de Gabryel Paquin-Boudreau et des choix, le natif de Cabano avait avoué qu'il avait de la difficulté à digérer la transaction. Ce n'était pas de se retrouver à Chicoutimi qui le dérangeait, mais de quitter une organisation qui pouvait aspirer aux grands honneurs.

Une dizaine de jours plus tard, une fois le choc passé, Bérubé dit se plaire grandement dans son nouvel environnement.

«Ce n'était pas facile de partir de Gatineau, mais à Chicoutimi l'ambiance est excellente. C'est plus facile pour un gars d'arriver dans un vestiaire agréable avec une bonne gang», de faire remarquer Élie Bérubé qui n'a toujours pas de point à sa fiche en trois rencontres dans son nouvel uniforme.

Avant de se rendre à l'aréna Robert-Guertin, les Saguenéens ont rendez-vous aujourd'hui, en fin d'après-midi, avec les Tigres de Victoriaville. Les Tigres devancent la formation chicoutimienne par trois points en dixième place du classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Billia de retour avec ses coéquipiers

Avec chaque jour qui passe, Julio Billia se rapproche d'un retour devant le filet des Saguenéens. Pour une première fois en un mois, le gardien de 19 ans a participé à l'entraînement quotidien de l'équipe vendredo après-midi.

«C'est agréable de retrouver la glace. Après une longue absence, je dois retrouver le rythme, mais ça va de mieux en mieux», a-t-il laissé tomber après la séance d'environ une heure.

Après avoir fait enlever son plâtre à la jambe la semaine dernière, Julio Billia a débuté une réadaptation et il a recommencé à patiner il y a quelques jours. «On voit une grosse progression de jour en jour. Je l'ai dit quelques fois, ça fait du bien de le revoir sur la glace. Il a même volé quelques buts à ses coéquipiers. Les gars sont contents de le revoir», a pour sa part confié l'entraîneur-chef Yanick Jean qui ne précipitera pas le retour de son gardien numéro un, mais a tout de même acquiescé qu'un retour était possible en fin de semaine prochaine. «Ça augure très bien», a-t-il indiqué.

Pour Julio Billia, cette absence du jeu est la plus longue de sa carrière. Présentement, il doit retrouver son synchronisme et de la flexibilité sur sa jambe qui est demeurée immobile.

«Au début, je me disais que trois semaines, ça passait vite, mais j'avais oublié que la réadaptation prend du temps aussi», de raconter Julio Billia.

Julio Billia... (Archives Le Quotidien) - image 3.0

Agrandir

Julio Billia

Archives Le Quotidien

Pointes de plume

• Avant l'entraînement d'hier, c'était le temps de la traditionnelle photo d'équipe. Les joueurs qui se sont ajouté au groupe pendant la période des Fêtes ont également passé dans la lentille pour les différents éléments promotionnels, comme les affiches géantes à l'entrée du centre Georges-Vézina...

• Les joueurs des Sags devront avoir à l'oeil la recrue Maxime Comtois cet après-midi à Victoriaville. Depuis le retour du congé des Fêtes, l'attaquant de 16 ans des Tigres a cumulé 16 points en huit rencontres, dont une performance de quatre buts vendredi dernier à Québec, qui lui a permis de mettre la main sur le titre de joueur de la semaine dans la Ligue canadienne de hockey. Comtois montre également un différentiel de +14 au cours de cette période. Le lendemain, ce sera au tour de Vitalii Abramov d'avoir une attention particulière. L'attaquant russe roule également à un rythme soutenu depuis trois semaines et est en tête des marqueurs chez les recrues avec 62 en 42 rencontres...

• Rafaël Harvey-Pinard a disputé un premier match en carrière dans la LHJMQ, hier, dans l'uniforme des Huskies, mais n'a pas obtenu de statistiques. Dans la victoire de 2-1 face à Rimouski, le gardien almatois Samuel Harvey a poursuivi son excellent travail des dernières semaines, repoussant 25 rondelles...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer