Sags: la loi de la moyenne

Antoine Samuel a frustré les joueurs des Sags... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Antoine Samuel a frustré les joueurs des Sags à plus d'une reprise mardi. Sur cette séquence, il a réussi à empêcher Nicolas Roy d'envoyer la rondelle derrière la ligne rouge.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À force d'affronter le Drakkar, les Saguenéens ont fini par échapper un match. C'est ce qui s'est produit mardi au centre Georges-Vézina quand les visiteurs de la Côte-Nord ont arraché une victoire de 3-2 en prolongation.

À force d'affronter le Drakkar, les Saguenéens ont... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

À force d'affronter le Drakkar, les Saguenéens ont... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 1.1

Agrandir

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Dans l'esprit de l'entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse d'après-match, la loi de la moyenne a frappé hier soir. Les Sags avaient auparavant remporté les six duels entre les deux équipes, dont certains sans offrir leur performance. Hier, Antoine Samuel a été fumant avec 37 arrêts, dont plusieurs spectaculaires. Avec l'affrontement de jeudi dernier, le gardien de 18 ans a fait face à près de 80 tirs.

«Des fois, c'est l'ascenseur qui revient», a laissé tomber le pilote des Bleus lorsque questionné sur son évaluation de la rencontre. On a travaillé pendant 60 minutes. Je n'ai pas un mot à dire. Ils ont sept chances de marquer.

«Il (Samuel) a été incroyable. Le Drakkar a vraiment un gardien de but d'avenir. Je pense que leur directeur-général Steve Ahern a fait une excellente transaction avec Shawinigan», a-t-il poursuivi en référence à l'échange qui a fait passer Philippe Cadorette en Mauricie.

«C'est la différence entre le Drakkar en première moitié qui n'avait pas de gardien de but, et le Drakkar en ce moment. Il les garde dans le match et fait des arrêts incroyables. L'arrêt sur (Jake) Smith en fin de troisième période, ouf!», d'exprimer Yanick Jean à propos d'un arrêt de la mitaine où il a privé l'attaquant des Sags d'un but certain.

«Ça arrive dans une saison que tu te fais voler par le gardien dans et c'est ce qui est arrivé», d'affirmer Yanick Jean, estimant que le problème n'était pas la présence des siens devant le filet.

«On n'était pas au filet avant. Là, je pense qu'on l'était. À continuer comme ce soir, on va avoir un ou deux rebonds favorables», d'espérer l'entraîneur qui déplorait toutefois l'attitude de quelques joueurs qui ont changé leur style de jeu afin de provoquer de l'attaque. Il avait notamment en tête un ou deux défenseurs, qui sans les nommer, se demandaient à certains moments ce qu'ils essayaient de faire sur la glace.

Même s'ils ont dirigé 23 lancers sur Xavier Potvin, les visiteurs, qui se retrouvent au dernier rang du classement et savouraient hier une septième victoire et seulement une deuxième sur la route, ont très bien défendu leur peau, s'offrant même les devants en début de deuxième période. Nicolas Roy a ensuite fait dévier le puissant tir de Frédéric Allard derrière Samuel dès le début d'un avantage numérique et le pointage a tenu jusqu'à la fin du temps réglementaire. La prolongation n'a pas manqué d'action. Le Drakkar a profité d'un avantage numérique et à la toute fin, Zachary Lavigne a été accroché en échappée et l'arbitre lui a accordé un tir de pénalité qui a été stoppé sans problème par le gardien du Drakkar. Avec son deuxième de la rencontre, Matteo Pietroniro a finalement renvoyé tout le monde à la maison, à la suite d'une belle pièce de jeu de Matt Jones. Le défenseur, ancien des Élites de Jonquière et fils de l'entraîneur Marco Pietroniro s'est retrouvé libre quand son couvreur, Nicolas Roy, a perdu son bâton avant de pousser la rondelle dans une cage déserte.

À force d'affronter le Drakkar, les... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 2.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Drakkar: une disette de 14 rencontres prend fin

Les joueurs du Drakkar ont profité des derniers jours pour mettre fin à deux longues séquences de défaites. Après avoir signé une première victoire en 15 rencontres vendredi dernier à domicile face à l'Armada de Blainville-Boisbriand, ils ont mérité hier un premier gain sur une patinoire adverse depuis le 27 septembre.

Le Drakkar ne comptait qu'une seule victoire sur la route avant hier, au Centre Vidéotron face aux Remparts. Ils ont doublé la mise hier après une disette de 14 rencontres.

Après la rencontre, l'entraîneur-chef Marco Pietroniro a soulevé l'attitude de ses protégés qui continuent de se battre même s'ils accusent 19 points de retard sur la dernière place donnant accès aux séries avec 17 points en poche.

«Il y a une meilleure atmosphère, de reconnaître Marco Pietroniro. C'est évident que les changements pendant les Fêtes ont fait du bien.

«La première moitié, il ne faut pas l'accepter et il faut aller dans la bonne direction. On veut devenir difficiles à jouer contre et fatigants à faire les bonnes choses. C'est vraiment la direction qu'on veut prendre, de poursuivre Pietroniro qui dirige un groupe plus jeune depuis quelques semaines.

«On ne jouera pas sans faire d'erreurs, mais au moins, on fait attention et on s'en préoccupe», a-t-il pointé, ajoutant qu'avec l'horaire avec lequel il devait conjuguer par les temps qui courent, il avait eu le temps de faire seulement quelques entraînements avec le groupe actuel. «La gang est un peu épuisée, mais l'énergie est bonne», de faire remarquer Pietroniro, qui a également souligné le brio du gardien Antoine Samuel face aux Sags.

«Il a eu tout un match. On ne se cachera pas en arrière de ça. Il nous a donné une chance d'être là», de louanger Marco Pietroniro, qui contrairement à son vis-à-vis Yanick Jean, a souligné le travail de celui qui l'a précédé avant les Fêtes, Keven Bouchard, originaire de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

À force d'affronter le Drakkar, les... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 3.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Pointes de plume

• L'ancien choix de 3e ronde des Saguenéens en 2013, Danyck Calgaro, a été remercié par les Tigres de Victoriaville qui l'avaient acquis en retour d'un choix de huitième tour au camp d'entraînement. Calgaro a disputé 26 rencontres avec la formation des Bois-Francs, cumulant un but et une passe. L'attaquant de 17 ans poursuivra sa carrière dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec, avec les Forts de Chambly...

• Garrett Johnston a marqué son premier but dans l'uniforme du Titan mardi dans une victoire de 7-3 sur les Mooseheads d'Halifax. Le défenseur de 20 ans transigé la semaine dernière par les Sags a également obtenu une passe sur le septième but des siens...

• Les Sags et le Drakkar s'affronteront encore trois fois d'ici la fin de la saison, le 20 février et une série aller-retour pour conclure la saison régulière...

• À son premier match avec les Sags, Taylor Cooper a fait une bonne première impression. L'attaquant de 20 ans a pris un très bon tir sur le premier but du match alors que Dmitry Zhukenov a récupéré le retour. Il a terminé avec une passe et cinq tirs au but. «Il a mis des rondelles au filet. Sur ses deux premières présences, il a deux chances en or de marquer. Il a fait sentir sa présence et c'est ce qu'on a besoin d'un joueur de 20 ans», d'estimer Yanick Jean qui l'a utilisé sur la première unité d'avantage numérique en fin de deuxième période. L'entraîneur a expliqué qu'il tentait des expériences afin d'évaluer le nouveau venu...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer