Blier se plaisait chez les Sags

Samuel Blier... (Le Quotidien)

Agrandir

Samuel Blier

Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Marcoux
Le Quotidien

Samuel Blier a été pris par surprise lorsque Yanick Jean lui a annoncé qu'il devait faire ses valises en direction de Shawinigan. Celui qui avait été la 42e sélection des Sags en 2012 aurait aimé terminer son stage junior à Chicoutimi, puisqu'il aimait particulièrement la région. L'attaquant de 18 ans est toutefois excité à l'idée de s'aligner avec les Cataractes.

«Quand on commence à une place et qu'on est bien là, on souhaite toujours finir notre carrière à cet endroit, mais en même temps, je m'en vais dans une grosse équipe et je me rapproche de chez nous. Il faut voir le positif»,  mentionne Blier qui s'est dirigé chez lui, à Plessisville, immédiatement après avoir appris l'échange. La formation de la Mauricie a fait son acquisition en retour d'un choix de quatrième ronde en 2016.

L'attaquant de 18 ans garde un bon souvenir de son passage de près de trois saisons à Chicoutimi. Toutefois, il est prêt à relever le défi d'aller remporter la coupe du Président à Shawinigan. Les Cataractes ont, entre autres acquisitions, obtenu le gardien Philippe Cadorette, l'attaquant Gabriel Gagné et ils devraient confirmer dans quelques heures l'acquisition de Dmytro Timashov.

«C'est certain que c'est le fun d'aller dans un club qui aspire à la coupe, tu ne peux pas demander mieux. On ne se le cachera pas, Shawinigan a fait des gros échanges et je pense qu'elle est une des équipes à battre », croit celui qui a seulement disputé 84 rencontres à Chicoutimi en raison de blessures.

Malchances

Blier est d'avis qu'il n'a pu montrer pleinement ce dont il est capable, puisqu'il s'est souvent retrouvé sur la touche lors de ses trois saisons chez les Bleus.

«C'est vrai que les gens n'ont peut-être pas toujours vu ce dont j'étais pleinement capable. Quand je jouais, je revenais souvent d'une blessure. Je n'ai pas toujours été au sommet de ma forme. Ça va peut-être me donner une chance de repartir à zéro et de montrer quel joueur je suis», de confier Blier qui souhaite apporter de l'intensité sur la glace à Shawinigan.

«C'est un joueur dédié, un compétiteur ! On pense qu'il nous manquait ce type de joueur. Il a évolué avec certains joueurs de notre organisation au Championnat du monde des moins de 17 ans et ça faisait un petit moment que nous tentions de l'acquérir», a  commenté le directeur général des Cataractes, Martin Mondou, sur la page Facebook de son équipe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer