Bilan de mi-saison: un accomplissement

Les joueurs des Saguenéens passeront la pause du temps des Fêtes en 12e place... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les joueurs des Saguenéens passeront la pause du temps des Fêtes en 12e place du classement général de la Ligue de hockey junior du Québec. Cette position n'était qu'un mirage au début du mois d'octobre.

Après neuf rencontres, les Saguenéens étaient toujours à la recherche de leur première victoire de la saison et semblaient se diriger vers les bas-fonds du classement. Un peu plus de deux mois plus tard, les Chicoutimiens ont orchestré tout un revirement de situation, aidés par une séquence de sept victoires consécutives. Dans leurs 20 derniers matchs, ils ont conservé un dossier d'exactement .500 pour conclure leur première moitié de calendrier avec 34 points en 35 rencontres.

«Beaucoup de gens le disent. Personne n'aurait gagé qu'on flirterait avec la barrière de .500 à la mi-saison. Même en enlevant le début de saison, lors du camp d'entraînement, personne n'aurait dit ça et surtout après le début de saison», souligne l'entraîneur-chef Yanick Jean, n'hésitant pas à parler d'un accomplissement.

Le début de saison n'a pas tellement surpris le pilote des Bleus, particulièrement en raison des nombreux nouveaux joueurs avec l'équipe. «Je l'ai dit dans mon bilan l'an passé que le premier jour du camp serait le jour un de mon arrivée en raison du changement de culture qui devait arriver», de plaider Yanick Jean, insistant sur la chimie dans le vestiaire. Il rend d'ailleurs crédit au groupe de leaders qui a été impeccable lors des derniers mois. «Les vétérans ont fait exactement le contraire de ce que d'anciens vétérans ont fait avec eux. Ils ont pris les jeunes par la main et les ont intégrés très rapidement dans l'équipe», de raconter le grand manitou des Sags.

Peu de transactions?

Les succès de sa formation n'ont toutefois pas changé son approche alors que s'ouvre la période des transactions dans la LHJMQ. «Ce n'est aucunement une question de résultat, c'est vraiment le processus. On avait un plan et on va continuer avec. On reste à l'écoute, mais on va essayer de ne pas déroger de notre stratégie», d'indiquer Yanick Jean qui concède qu'il tentera de limiter le nombre de transactions afin de conserver cette chimie au sein de son équipe.

«Il y a beaucoup de mouvements qui se sont faits aux Fêtes l'an dernier et au dernier repêchage», de faire remarquer le DG qui tenait à entrer de jeunes attaquants, d'où les acquisitions vendredi de Julien Tessier, des Sea Dogs et de Jake Smith, du Titan d'Acadie-Bathurst contre des choix au repêchage. À l'inverse, Louis-Charles Lemay, qui avait gagné son poste au camp d'entraînement comme joueur invité, sera rétrogradé dans le midget AAA. Il avait été utilisé sporadiquement dernièrement, affichant une récolte de trois points en 26 rencontres.

Pointes de plume

• Les Islanders de Charlottetown ont reçu le cadeau de noël qu'ils n'attendaient plus samedi avec le retour de Daniel Sprong, en provenance des Penguins de Pittsburgh. Choix de 2e ronde, Sprong a causé une certaine surprise en se taillant un poste avec la formation de la Pennsylvanie. Il n'a disputé que 18 rencontres, marquant deux fois. Son retour fera certainement réfléchir les dirigeants des Islanders qui connaissent une saison très décevante...

• La transaction faisant passer Keven Bouchard du Drakkar aux Wildcats de Moncton a été officialisée hier sur le site de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. En retour du gardien originaire de Métabetchouan et d'un choix de 4e ronde, les Wildcats envoient à Baie-Comeau deux choix de deuxième ronde et Éric Léger. Keven Bouchard était très désiré semble-t-il par l'entraîneur des gardiens de l'équipe, Scott Munroe...

• À la mi-saison, l'Américain Conor Garland se dirige allègrement vers son deuxième championnat des marqueurs. Il affiche déjà une récolte de 80 points en seulement 33 rencontres et n'a été blanchi qu'une seule fois de la feuille de pointage, le 9 décembre face aux Sea Dogs de Saint-Jean. Guillaume Gauthier, du Phoenix de Sherbrooke, et Francis Perron, des Huskies de Rouyn-Noranda, suivent loin derrière avec 58 points. Cette semaine, Perron a vu une séquence de matchs avec au moins un point prendre fin à 29 face aux Foreurs de Val-d'Or. L'attaquant de 19 ans a aidé son équipe à se hisser au sommet du classement général avec 58 points en 35 rencontres...

• En entrevue au réseau TVA Sports avant le match entre le Canadien et les Stars, à Dallas, l'ancien des Saguenéens Antoine Roussel a pris le temps de saluer les gens du Saguenay dans son intervention. Quelle classe! En 31 rencontres cette saison, Roussel montre une récolte de cinq buts et autant de passes, 54 minutes de pénalité et un différentiel de +6...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer