Pas d'inquiétude pour Jean

Zachary Lavigne effectuera un retour au jeu face... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Zachary Lavigne effectuera un retour au jeu face au Drakkar après avoir raté quelques parties en raison d'une commotion cérébrale.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, a confiance que son club que ses troupiers n'auront pas la tête aux vacances avant l'heure lors de la visite du Drakkar de Baie-Comeau, le dernier match avant la pause des Fêtes.

Hier, le pilote des Bleus ne s'inquiétait pas outre mesure du niveau de concentration de ses protégés. «Pas de la manière qu'on fait nos choses», a-t-il noté dans un premier temps.

«Je fais appel à la maturité de nos joueurs et au leadership de nos vétérans. Avant Noël, durant le temps des Fêtes et vers la fin de la période des transactions, ce sont des matchs qui sont gagnés par les leaders. S'ils sont droits, tu gagnes. S'ils ne le sont pas, tu te retrouves dans le pétrin, a-t-il repris.

«Je pense qu'on a un bon groupe. La balle est dans leur camp. Toutes les fois qu'on a fait appel à eux, ils ont bien relevé le défi», de révéler Yanick Jean.

Remis d'une commotion cérébrale, l'attaquant Zachary Lavigne effectuera un retour au jeu. Mine de rien, avant sa blessure, le choix de 4e ronde s'est imposé par sa fiabilité dans des situations défensives et en désavantage numérique. «Il nous donne de bonnes minutes de qualité», de convenir Yanick Jean.

Bouchard à son poste?

Même s'il passera vraisemblablement dans le camp des Wildcats de Moncton, à l'ouverture de la période des transactions samedi midi, il semble que le gardien Keven Bouchard sera à son poste vendredi soir devant le filet du Drakkar. C'est du moins ce qu'a indiqué l'entraîneur-chef du Drakkar, Marco Pietroniro, jeudi après-midi. «Pour l'instant, c'est sorti partout, mais il va être là. Ce n'est pas lui qui contrôle ça», d'indiquer Pietroniro, ajoutant que la situation était différente pour le défenseur Nicolas Meloche, non pas en raison de l'échange selon lui, mais parce qu'il est blessé (commotion cérébrale).

Pour le reste, Pietroniro aimerait au moins conclure cette première moitié de saison difficile avec une victoire. Le Drakkar est bon dernier au classement général avec une récolte de seulement 12 points en 31 rencontres. Les Sags ont remporté les trois premiers duels par un pointage combiné de 20-2. «Ce sera important de jouer un bon match, d'être capable ensuite de recharger les batteries et de revenir à l'attaque pour le dernier droit», d'estimer l'entraîneur du Drakkar, ayant de bons mots au passage pour les deux attaquants régionaux Jordan Martel et Antoine Girard.

«C'est sûr que c'est une situation difficile pour eux aussi. Quand tu ne gagnes pas, il n'y a pas grand-chose qui va bien. Ce sont des jeunes qui sont dans l'alignement quasiment tous les soirs et obtiennent des minutes de jeu. Ils apprennent dans tout ça», de noter Marco Pietroniro.

Transactions non confirmées: très agaçant...

L'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, a confiance que son club que ses troupiers n'auront pas la tête aux vacances avant l'heure lors de la visite du Drakkar de Baie-Comeau, le dernier match avant la pause des Fêtes.

Hier, le pilote des Bleus ne s'inquiétait pas outre mesure du niveau de concentration de ses protégés. «Pas de la manière qu'on fait nos choses», a-t-il noté dans un premier temps.

«Je fais appel à la maturité de nos joueurs et au leadership de nos vétérans. Avant Noël, durant le temps des Fêtes et vers la fin de la période des transactions, ce sont des matchs qui sont gagnés par les leaders. S'ils sont droits, tu gagnes. S'ils ne le sont pas, tu te retrouves dans le pétrin, a-t-il repris.

«Je pense qu'on a un bon groupe. La balle est dans leur camp. Toutes les fois qu'on a fait appel à eux, ils ont bien relevé le défi», de révéler Yanick Jean.

Remis d'une commotion cérébrale, l'attaquant Zachary Lavigne effectuera un retour au jeu. Mine de rien, avant sa blessure, le choix de 4e ronde s'est imposé par sa fiabilité dans des situations défensives et en désavantage numérique. «Il nous donne de bonnes minutes de qualité», de convenir Yanick Jean.

Bouchard à son poste?

Même s'il passera vraisemblablement dans le camp des Wildcats de Moncton, à l'ouverture de la période des transactions samedi midi, il semble que le gardien Keven Bouchard sera à son poste vendredi soir devant le filet du Drakkar. C'est du moins ce qu'a indiqué l'entraîneur-chef du Drakkar, Marco Pietroniro, jeudi après-midi. «Pour l'instant, c'est sorti partout, mais il va être là. Ce n'est pas lui qui contrôle ça», d'indiquer Pietroniro, ajoutant que la situation était différente pour le défenseur Nicolas Meloche, non pas en raison de l'échange selon lui, mais parce qu'il est blessé (commotion cérébrale).

Pour le reste, Pietroniro aimerait au moins conclure cette première moitié de saison difficile avec une victoire. Le Drakkar est bon dernier au classement général avec une récolte de seulement 12 points en 31 rencontres. Les Sags ont remporté les trois premiers duels par un pointage combiné de 20-2. «Ce sera important de jouer un bon match, d'être capable ensuite de recharger les batteries et de revenir à l'attaque pour le dernier droit», d'estimer l'entraîneur du Drakkar, ayant de bons mots au passage pour les deux attaquants régionaux Jordan Martel et Antoine Girard.

«C'est sûr que c'est une situation difficile pour eux aussi. Quand tu ne gagnes pas, il n'y a pas grand-chose qui va bien. Ce sont des jeunes qui sont dans l'alignement quasiment tous les soirs et obtiennent des minutes de jeu. Ils apprennent dans tout ça», de noter Marco Pietroniro.

Pointes de plume

• Les Saguenéens ont rappelé le gardien format géant Frédéric Fillion-Gosselin, du circuit juvénile provincial, pour seconder Xavier Potvin. Il a été un choix de 9e ronde de l'équipe au dernier repêchage. Yanick Jean ne voulait pas priver les Élites de Jonquière (Simon Boudreault-Belzile) et les Riverains du Collège Charles-Lemoyne (William Giroux) de leur gardien respectif pendant le Challenge midget AAA. «Il faut faire les choses comme il faut. On veut avoir de bonnes relations avec les clubs midget AAA. Tu ne rappelles pas un joueur en plein milieu d'un tournoi. Il faut être respectueux avec eux. Ils nous donnent un gros coup de main pendant l'année. Ils acceptent beaucoup de nous prêter des joueurs même quand ils ont des matchs. En tournoi, on ne peut pas leur faire ça», de confier le pilote des Bleus...

• Les Huskies ont probablement fait l'acquisition d'un joueur d'impact sans donner quoi que ce soit. Il semble que l'attaquant A.J. Greer quittera l'Université de Boston pour la formation de l'Abitibi. Choix de 2e ronde de l'Avalanche au dernier repêchage, le Montréalais de 19 ans a cumulé cinq points en 18 rencontres cette saison avec des joueurs majoritairement plus âgés. Il serait insatisfait de son utilisation. Les Huskies l'avaient réclamé en 11e ronde au repêchage de la LHJMQ en 2013. Un coup fumant du DG des Huskies, le Normandinois Gilles Bouchard...

• Le gardien Philippe Cadorette sera de retour dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il ne sera toutefois pas en uniforme ce soir lors de la visite du Drakkar au centre Georges-Vézina, disputant plutôt ses dernières parties dans la ECHL avec les Admirals de Norfolk avant de rentrer au Québec. Le vétéran de 20 ans sera assurément échangé à une autre formation lors des prochaines semaines. Les Olympiques de Gatineau sont très actifs sur ce dossier après avoir fait l'acquisition du défenseur Nicolas Meloche, également de la formation de Baie-Comeau...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer