Asselin a vécu une expérience en or

Guillaume Asselin a fortement apprécié l'opportunité d'affronter les... (Photo Presse Canadienne)

Agrandir

Guillaume Asselin a fortement apprécié l'opportunité d'affronter les meilleurs joueurs juniors au pays. Sur la séquence, il pourchasse Pierre-Luc Dubois, des Screaming Eagles du Cap-Breton.

Photo Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Guillaume Asselin a fait coup double lors des deux matchs des étoiles universitaires contre les joueurs au camp d'évaluation de l'équipe canadienne junior, en fin de semaine dernière, à Toronto. En plus de l'expérience, l'ancien attaquant des Saguenéens, maintenant avec les Patriotes de l'Université du Québec à Trois-Rivières, a également profité de la vitrine devant de nombreux recruteurs.

Les étoiles universitaires ont montré qu'ils pouvaient rivaliser avec les meilleurs juniors au pays, surtout lors du premier duel qu'ils ont remporté 5-4 en fusillade. Le lendemain, les jeunes ont pris leur revanche avec une victoire de 5-0. Guillaume Asselin n'a pas participé à la feuille de pointage, mais le simple fait d'avoir été invité confirme son excellent début de saison de 25 points, dont 17 buts, en 18 rencontres.

«Ça faisait longtemps que je n'avais pas joué un match qui allait aussi vite, même dans le junior majeur, de souligner avec enthousiasme le joueur de 23 ans originaire de Québec. Je pense que c'est la première fois où j'étais sur la patinoire et que ça patinait aussi vite. Les gars sont pratiquement tous des choix de première et deuxième rondes et plusieurs vont jouer dans la Ligue nationale. En plus, ils voulaient faire l'équipe devant une soixantaine de recruteurs. Ils devaient donner leur maximum et patinaient, ça n'avait pas de bon sens.

«Ils étaient là pour voir les jeunes, mais j'ai quand même bien joué. Ils ont peut-être mis une petite note pour m'appeler plus tard», souligne Guillaume Asselin, soulignant le traitement de grande qualité offert par les dirigeants de Hockey Canada lors de la fin de semaine.

Du temps qu'il était éligible, Guillaume Asselin n'a jamais participé au camp de l'équipe canadienne de hockey junior. Il a donc sauté à pieds joints dans l'aventure quand l'opportunité s'est présentée.

«J'étais surpris qu'ils fassent l'événement. L'an dernier, ce n'est pas comme ça qu'ils l'avaient fait. Ils avaient pris les trois équipes de Toronto pour composer une formation. Ça s'est passé vite. En trois semaines, ils ont décidé de prendre toutes les équipes au Canada. Quand j'ai reçu le coup de téléphone, j'étais vraiment content et c'était vraiment le fun en plus», de résumer Guillaume Asselin qui pense que les juniors avaient un avantage sur les plus vieux.

«Le rythme est plus élevé dans le junior. On joue deux à trois matchs par semaine. Au niveau universitaire, notre saison régulière est composée de 28 matchs et ils en ont déjà plus de faites à ce stade de l'année. Au niveau de la forme (game shape), ils l'ont pas mal plus que nous», de convenir Guillaume Asselin, qui lors de son passage de trois saisons avec les Saguenéens, entre 2010 et 2013, a cumulé 227 points en 202 rencontres.

Un choix payant

(DA) - À la même date en 2013, Guillaume Asselin prenait la décision de rentrer au Québec après quelques mois dans la ECHL.

«Je ne jouais pas beaucoup. J'avais parlé à Marc-Étienne (Hubert) et de la façon qu'il me vendait le programme, ça avait l'air vraiment intéressant. En ce moment, je suis super content», d'assurer Guillaume Asselin qui, en plus de retrouver son ancien entraîneur avec les Saguenéens, avait effectué un retour aux études, au baccalauréat en administration des affaires, profil finances. Il avoue avoir eu un choc à la première session, mais tout se passe présentement très bien pour lui.

«En 2013, j'ai fait un camp dans la Ligue américaine et je jouais dans la ECHL et ce que j'avais remarqué, c'est que ce sont surtout des gars de 25-26 ans qui ont terminé leurs études universitaires. J'étais là-bas et je me disais que si ça ne marchait pas, je n'avais rien. C'est vraiment un déclic qui s'est fait», de raconter Guillaume Asselin qui a été fortement surpris par le calibre de jeu dans les rangs universitaires. Il avait peu entendu parler de cette option une fois son stage junior terminé.

«Pour un gars qui veut faire une carrière et qui veut étudier, ce n'est pas un gros pas en arrière. C'est vraiment sous-estimé et les gens ne connaissent pas assez la ligue», exprime Guillaume Asselin, admettant qu'il aimerait voir plus de gens dans les estrades.

«Quand on joue contre McGill, ce sont de méchants matchs de hockey», poursuit l'attaquant de 23 ans, rappelant que les Patriotes ont battu des équipes professionnelles de la Ligue Magnus, lors d'un tournoi amical en début de saison en France.

Le hockey professionnel l'intéresse toujours, mais auparavant, il veut absolument obtenir son diplôme, ce qu'il devrait faire au printemps 2017. «Je garde toutes les portes ouvertes. Je ne sais pas encore exactement où je voudrais aller, mais j'aimerais vraiment ça», de raconter Guillaume Asselin.

À la pause des Fêtes, allongée en raison des examens, les Patriotes se retrouvent en tête du classement de la division Québec-Ontario avec leurs éternels rivaux des Redmen de McGill. Les deux équipes se livrent une lutte de tous les instants. En plus de leurs fiches identiques, ils montrent des statistiques très semblables dans la plupart des catégories.

Pointes de plume

• Absent depuis la fin novembre en raison d'une commotion cérébrale, l'attaquant des Sags Zachary Lavigne a repris l'entraînement sans contact et se rapproche d'un retour. Il ne lui reste qu'une étape du protocole à passer et pourrait affronter le Drakkar vendredi...

• Pour le reste, l'entraîneur-chef Yanick Jean, qui est présentement au Challenge midget AAA, pourra en dire plus sur la composition de son équipe pour ce dernier match avant Noël en fin d'après-midi. Il attend d'avoir toutes les informations avant de confirmer des changements à son alignement...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer