Blier reprendra sa place vendredi

Samuel Blier... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Samuel Blier

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Après avoir connu une deuxième période d'inactivité prolongée cette saison, Samuel Blier voit enfin de la lumière au bout du tunnel. Il reprendra sa place dans l'alignement des Saguenéens de Chicoutimi, vendredi, quand ils rendront visite aux Remparts de Québec. Il espère maintenant que la malchance l'oubliera un peu et qu'il pourra terminer la campagne en paix.

Blier n'a pas été le plus chanceux des joueurs des Saguenéens jusqu'à présent. Après avoir été forcé à l'inactivité par une blessure au bas du corps, il a été victime d'une commotion cérébrale qui l'a laissé dans les gradins pendant environ un mois. Résultat, il n'a participé qu'à neuf des 31 premiers matchs de l'équipe.

L'attaquant de 18 ans a maintenant terminé le protocole de retour au jeu que doit respecter tout joueur victime d'une commotion cérébrale et il se dit prêt à reprendre son poste. Enfin.

«J'ai hâte de recommencer pour de bon, avance Samuel Blier. Les blessures, ça commence à être assez. J'en ai eu deux bonnes aussi l'an passé. Je commence à être tanné un peu, mais on se reprend en main et on travaille fort pour retourner sur la glace.

«C'est dur de ne pas être capable de jouer pendant une longue période. En plus, l'équipe a connu de bonnes performances. C'est dur pour le moral et pour le physique. Mais si on baisse la tête chaque fois que quelque chose ne marche pas à notre goût, on n'arrivera jamais à rien. Tu dois travailler fort pour revenir. C'est notre travail.»

Les malheurs de Samuel Blier cette saison ont débuté le 18 septembre, pendant un match contre les Voltigeurs de Drummondville. En voulant bloquer un lancer, il a subi une blessure au bas du corps qui a nécessité une opération et une absence d'un mois.

Son retour au jeu n'a pas duré très longtemps. Le 7 novembre, il a été victime d'une commotion cérébrale durant un match contre les Wildcats de Moncton. Encore là, le chemin s'est étendu sur un mois. Dans l'ensemble, il estime que les étapes obligatoires pour un retour après une commotion cérébrale ont été franchies assez rondement.

«Au début, ça s'est quand même bien passé et je me sentais assez bien, raconte celui qui vit une troisième saison avec les Saguenéens. J'avais commencé à faire du vélo, mais j'ai été obligé d'arrêter en raison de maux de tête. Pour le reste, ça s'est quand même bien passé, sauf le test de la semaine dernière qui m'a fait reculer un peu.»

Blier a participé à un entraînement sans aucune restriction, jeudi passé, ce qui représente la dernière étape du protocole de retour au jeu. Il n'a pas passé le test avec succès, ce qui l'a ramené à l'étape précédente (le travail sur la patinoire sans contacts). Hier, la dernière étape s'est bien déroulée.

«J'ai commencé à m'entraîner avec contacts avec le reste de l'équipe ce matin (mardi) et ça s'est très bien passé, assure Samuel Blier. Si tout va bien dans les prochains jours, je serai en uniforme vendredi.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer