Des changements à prévoir chez les Sags

Après avoir brassé ses cartes à l'attaque lors des dernières rencontres,... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir brassé ses cartes à l'attaque lors des dernières rencontres, l'entraîneur-chef Yanick Jean devrait encore remanier ses combinaisons dès le début de la rencontre de vendredi soir, à Gatineau.

En rencontre avec les journalistes avant le départ de l'équipe jeudi matin, le pilote des Bleus a indiqué que les chances étaient très bonnes de voir un remaniement des trios. «Des juniors, ça ne peut pas jouer 68 matchs ensemble. On est allés chercher une certaine constance depuis le début de l'année. Dans les derniers matchs, je sens que j'ai besoin de le faire plus souvent. C'est la responsabilité des entraîneurs de garder tout le monde sur le qui-vive», de souligner Yanick Jean, poursuivant sa réflexion amorcée la veille sur le rendement des jeunes. Il a noté que les blessures de Samuel Blier et Nicolas Desgroseilliers, jumelées à la mutation de Louis-Philippe Simard à la ligne bleue, avaient fait mal à la profondeur de l'équipe et d'autres doivent maintenant prendre la relève.

«Ce sont trois joueurs qui jouaient sur nos deux derniers trios. Il nous manque une certaine profondeur. Je ne suis pas content des joueurs qui les remplacent. Si le chapeau te fait, mets-le», d'indiquer l'entraîneur-chef qui ne changera toutefois pas la stratégie et l'approche malgré les trois revers consécutifs et un duel face à un adversaire direct, samedi, contre l'Armada.  

«Je ne fais pas une indigestion du classement. Il faut continuer d'avoir la même approche. On gagnait des matchs et c'est ce qu'on faisait. Ce n'est pas parce qu'on a perdu mercredi qu'on change ça. On veut gagner des matchs et monter au classement, mais la priorité, ce n'est pas le classement, mais la manière», de répéter Yanick Jean qui offrira un premier départ depuis le 7 novembre à Xavier Potvin face aux Olympiques. Le gardien de 18 ans avait alors repoussé 31 tirs dans un revers de 5-4 en fusillade contre les Wildcats, à Moncton.

«Il va avoir la chance d'être plus régulièrement devant le filet lors des prochaines semaines. C'est à lui de la saisir», de trancher Yanick Jean.

Pointes de plume

• Yanick Jean n'est pas malheureux que ses protégés se retrouvent ensemble pour quelques jours sur la route. «C'était le temps qu'on parte. Cinq matchs en ligne à la maison, c'est du stock», de convenir l'entraîneur-chef...

• Les nouvelles sont encourageantes sur l'état de santé de Nicolas Desgroseilliers, blessé sérieusement à l'entraînement après être entré en contact avec la bande lors d'une chute. «On l'a vu un peu plus dans l'entourage de l'équipe. Il est venu au match contre Rimouski. Je pense que le jeune a meilleur mine et a un sourire dans le visage», de mentionner Yanick Jean, indiquant qu'aucun échéancier n'avait été mis en place pour un éventuel retour au jeu. Le personnel médical des Sags veut lui donner tout le temps nécessaire pour bien guérir...

• Après avoir disputé les deux derniers matchs des Sags, Vincent Tremblay-Lapalme est retourné avec son équipe midget AAA, le Rousseau Royal de Laval-Montréal. Il est embarqué dans l'autobus des Sags hier matin et a quitté en chemin. L'attaquant de 16 ans a bien failli inscrire son premier but en carrière mercredi face à l'Océanic, mais a été frustré par Louis-Philip Guindon de la jambière sur un retour...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer