Six de suite pour l'Océanic à Chicoutimi

Michael Joly a encore été un poison sur... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Michael Joly a encore été un poison sur la glace olympique du centre Georges-Vézina avec un but et une passe.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Océanic de Rimouski a encore une fois effectué un voyage payant dans la région. Pour une sixième fois de suite au centre Georges-Vézina, les représentants ont eu le dessus sur les Saguenéens, cette fois par la marque de 5-1.

La première période a été à l'avantage des Saguenéens qui ont été incapables de percer l'énigme du vétéran Louis-Philip Guindon qui a stoppé 12 rondelles. À l'autre bout, le défenseur recrue Charles-Édouard D'Astous a surpris Julio Billia avec un tir du revers pour son premier en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le reste de la rencontre a été plus difficile pour les locaux qui ont souvent été débordés dans leur territoire. Après une chute de Jérémy Groleau à la ligne bleue adverse, Michael Joly s'est amené à deux contre eux et servi une passe des majeures à Dylan Montcalm qui doublait l'avance des siens. Quelques minutes plus tard, Billia était de nouveau surpris, cette fois par Nicolas Werbik, ce qui a signifié la fin de sa soirée de travail. Les Sags pouvaient encore espérer, mais le début du troisième engagement a été fatal. Dès la septième seconde, Michael Joly a manoeuvré à sa guise avant de battre Xavier Potvin sur une séquence bizarre et deux pénalités ont ensuite brisé le rythme des Chicoutimiens.

«L'histoire de la première, c'est Guindon. En deuxième période, ce sont des erreurs individuelles et de mauvais buts et en troisième, la même chose», d'analyser l'entraîneur-chef des Sags Yanick Jean dans son point de presse. Il convenait qu'en première particulièrement, ses troupiers avaient tenté trop souvent le tir parfait au lieu de décocher sans hésitation.

«On aurait pu finir avec 20 lancers. C'est ce qu'on disait entre la première et la deuxième. On n'a pas lancé assez. C'est comme s'il nous avait intimidés. Il a fait trois arrêts en partant et par la suite, c'est comme s'il fallait aller la porter», a-t-il noté, mentionnant que le problème n'était pas dans la présence devant le gardien, lui rendant du même coup crédit.

Questionné sur la fatigue de Julio Billia, qui n'avait pas son aplomb habituel hier avant d'être retiré du match, Yanick Jean a fait son mea culpa sur la surutilisation de son gardien numéro un. Ce dernier a été le plus occupé dans la LHJMQ et a fait face à près de 750 tirs.

«Ce n'est pas dans son habitude de donner de mauvais buts lors des deux derniers matchs. Je prends le blâme. Il a vu beaucoup d'action depuis le début de l'année. Tôt ou tard, quand tu as une séquence comme notre début de saison, quand tu essaies de revenir, ça finit par te rattraper. Je prends le blâme pour ça», de confier le pilote des Bleus.

Pointes de plume

• Trois anciens porte-couleurs des Saguenéens participeront au match avec les anciens du Canadien face aux Bruins dans le cadre de la Classique hivernale. Stéphane Richer, Guy Carbonneau et Gilbert Delorme disputeront la partie à l'extérieur, au Stade Gillette de Boston, domicile des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, dans la NFL, le 31 décembre. Les trois joueurs ont combiné près de 3000 matchs dans la Ligue nationale. Le lendemain, le 1er janvier, un autre ancien des Sags, l'attaquant David Desharnais, disputera le match de saison régulière en plein air entre le CH et les Bruins...

• Fils de l'officiel originaire de Jonquière, Luc Voyer, Alex-Olivier Voyer n'était pas en uniforme hier. L'attaquant de 16 ans a été blessé sérieusement vendredi lors d'une mise en échec genou contre genou avec Nicolas Latulippe, des Tigres de Victoriaville. Ce dernier a été suspendu six rencontres pour son geste par le préfet de discipline Raymond Bolduc, qui était de passage au centre Georges-Vézina hier...

• En plus de Charles-Édouard D'Astous, Samuel Beck a également marqué son premier but en carrière, en fin de match. L'attaquant de 17 ans revient de loin. En début de saison, il s'était effondré en plein match à Baie-Comeau, ce qui avait nécessité le report du match. Serge Beausoleil était très heureux pour ses jeunes joueurs après le match. «Quand tout le monde contribue dans une victoire, c'est tout le temps à souligner. Ça veut dire que tout le monde joue et peut mettre l'épaule à la roue», a-t-il indiqué, ajoutant que Beck n'en était certainement pas à son dernier, lui qui en a inscrit 33 l'an dernier dans le midget AAA...

• Après avoir remporté la coupe du Président la saison dernière, l'Océanic s'en sort très bien cette saison avec une huitième place au classement général. «On est content de la manière dont on travaille et on progresse. On a dix gars qui n'avaient jamais joué dans la ligue. C'est important de garder les pieds sur terre, d'être pragmatique et de continuer à travailler à améliorer les choses. Contre les Sags, on a vu une amélioration et c'est positif», d'estimer Serge Beausoleil...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer