Journée comme les autres pour Billia

Julio Billia a été sauvé sur cette séquence... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Julio Billia a été sauvé sur cette séquence par son coéquipier Frédéric Allard. Le gardien de but des Sags a ajouté deux victoires à sa fiche en fin de semaine, ne cédant que deux fois sur 55 tirs.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Julio Billia sera encore une fois un candidat de choix pour le titre de joueur défensif de la semaine dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le vétéran de 19 ans n'a permis que deux buts lors des deux rencontres de la fin de semaine pour améliorer ses statistiques qui le placent en bonne position dans la majorité des statistiques chez les gardiens.

Julio Billia a réalisé son arrêt le plus... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Julio Billia a réalisé son arrêt le plus spectaculaire en début de match, quand il a privé Kristian Afanasyev d'un but.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

«Ce n'est pas wow. Pour lui, c'est comme une autre journée au bureau», de noter l'entraîneur-chef Yanick Jean sur la performance de 25 arrêts. Il a réalisé son plus spectaculaire en débutant la rencontre, de la mitaine, face à Kristian Afanasyev. Dans son point de presse, Yanick Jean concédait qu'avec l'avance, avec son rendement actuel, Billia avait un effet positif sur le reste du groupe. «Ça donne confiance à l'équipe. Le gardien, c'est la clé. Je pense que les gars se disent ''Si on ne triche pas et qu'on mène par deux ou trois buts, avec le gardien qu'on a, on ne perdra pas.'' Ça donne une confiance incroyable à un groupe», de confier Jean, rappelant le nombre de tirs bloqués devant lui et le jeu en unité de cinq.

Dans l'autre vestiaire, l'entraîneur-chef des Voltigeurs avait également le nom du gardien des Sags dans son vocabulaire. «J'ai trouvé que Billia a été vraiment solide. Il ne nous a pas donné beaucoup de rebonds. Quand on a eu l'occasion de se présenter devant lui, il a fait les arrêts», a-t-il souligné.

Selon lui, la fin de l'histoire aurait pu être différente si Alex Barré-Boulet avait marqué en deuxième au lieu de frapper la barre horizontale à deux occasions. «Les gardiens peuvent faire la différence. C'est un peu leur travail et c'est ce que Billia a fait», d'exprimer Martin Raymond, convenant que l'avantage numérique des siens, qui a été blanchi en cinq occasions, avait également été un facteur dans le résultat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer