Enfin des toutous!

Quelques joueurs des Saguenéens ont prêté main-forte au... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Quelques joueurs des Saguenéens ont prêté main-forte au ramassage des toutous après le but marqué par Gabryel Boudreau.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cette fois, les Sags ont conjuré le sort de la partie des toutous. Après avoir été blanchis lors des deux dernières occasions, les Chicoutimiens ont explosé dès la première période, en route vers une victoire de 5-1 sur les Voltigeurs de Drummondville.

Les Sags n'ont pas laissé durer le suspense bien longtemps à leurs partisans. Dès la sixième minute, Gabryel Boudreau a dévié le tir de Frédéric Allard derrière Nicolas Lachance pour déclencher l'avalanche de toutous sur la patinoire. Une fois le tout ramassé, Jonathan Bourcier s'est mis au travail, marquant deux fois pour mettre les siens en plein contrôle. Le deuxième a été inscrit à la suite d'un superbe échange avec Nicolas Roy, ce dernier amassant un point dans une 16e rencontre consécutive, la troisième plus longue séquence cette saison, après Conor Garland, des Wildcats (19), et Francis Perron, des Huskies (20). Tant pour Garland que pour Perron, les séquences sont également actives.

Le pointage de 3-0 est resté intact jusqu'à mi-chemin en troisième période. Michael Carcone a profité d'une erreur de Jérémy Groleau en territoire offensif pour s'amener seul devant Julio Billia qu'il a battu entre les deux jambières avec un tir vif. Les locaux n'ont pas été ébranlés et ont continué d'égrainer les minutes et d'un dégagement, Zachary Lavigne a confirmé la victoire des siens dans un filet désert. Il a été imité quelques secondes plus tard par Jonathan Bourcier, qui complétait ainsi son tour du chapeau.

«À 3-1, il n'y a pas eu de panique. Je ne suis pas sûr qu'ils ont eu une chance de marquer après leur but. C'était une erreur individuelle, on a tourné la page et recommencé. On a fait les jeux de base en mettant les rondelles dans le fond sans prendre de chance. Je nous ai trouvés très matures de la manière qu'on a terminé ce match-là», a encensé l'entraîneur-chef Yanick Jean après la rencontre, soulignant le travail défensif de Lavigne, Tim Simard et Antoine Marcoux face au gros duo adverse formé de Michael Carcone et Alex Barré-Boulet, qui sont parmi les meilleurs marqueurs du circuit Courteau. «Ils ont été capables d'avoir un certain momentum, sauf qu'on les a quand même gardé à l'extérieur. Ils ont fait un gros travail contre eux. Quand ils étaient un peu plus fatigués, la ligne à Roy prenait le flambeau. Nicolas Roy joue du hockey incroyable pour nous», d'insister le pilote des Bleus.

Près de ,500

Ce qui semblait inconcevable le mois dernier est en voie de se réaliser pour les Sags qui sont maintenant à une petite victoire de la barre de ,500. Depuis leur séquence de neuf défaites en début de saison, les régionaux affichent un dossier de 10-4-1. «C'est sûr que jouer .500 est le premier seul de respectabilité. Tout le monde dit ça dans le hockey, mais il faut continuer d'y aller un match à la fois», d'insister Yanick Jean qui ne pensait rien «et je ne voulais pas penser» au pire de la tempête, se disant étonné de la manière dont ses protégés se comportent présentement. «Oui, c'est sûr qu'on est en avance», de laisser tomber le grand manitou des Sags.

Pointes de plume

• Pour une mise en échec à la tête vendredi, face à l'Armada, le joueur vedette des Cataractes de Shawinigan, Anthony Beauvillier, a été suspendu indéfiniment par le directeur du département de sécurité des joueurs de la LHJMQ, Raymond Bolduc. L'attaquant de 18 ans n'était donc pas en uniforme hier face au Phoenix de Sherbrooke. Cette suspension ne l'empêchera toutefois pas de participer à la Série Canada-Russie en début de semaine. On se souviendra qu'en 2013, Laurent Dauphin avait été suspendu six parties à la suite d'un geste commis pendant l'un des deux duels face aux Russes...

• Avant le match, en collaboration avec la Galerie du Jouet, les jeunes du Club de triathlon Béluga de La Baie vendaient des toutous au coût de 5$ afin d'amasser des fonds. Ils ont également prêté main-forte pour ramasser toutes les peluches lancées sur la patinoire après le premier but...

• Avant la rencontre, comme partout ailleurs dans la LHJMQ, une minute de silence a été observée en mémoire aux victimes des attentats de Beyrouth, jeudi, et Paris vendredi...

• L'ancien des Saguenéens Jérémy Bouchard ne participait pas au match d'hier. La rumeur veut qu'il soit en réflexion sur son avenir au hockey, mais après le match d'hier, l'entraîneur-chef Martin Raymond a nié cette information. Il a plutôt parlé d'une blessure au haut du corps. «En ce moment, on s'assure qu'il guérisse le mieux possible. On espère qu'il va pouvoir revenir la semaine prochaine», a-t-il mentionné, sans donner plus de détails. Après un début de saison éclatant avec 17 points à ses 15 premières parties, Bouchard avait passablement ralenti dans les dernières semaines avec une seule passe à ses sept dernières rencontres...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer