Il mérite notre respect

Alain Deschênes mérite notre respect pour le travail... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Alain Deschênes mérite notre respect pour le travail qu'il a accompli avec les Saguenéens.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Phil Desgagné
Le Quotidien

Alain Deschênes mérite notre respect pour le travail qu'il a accompli avec les Saguenéens. Non, il ne s'est pas rendu au bout de son mandat, mais il a tout fait pour mettre en place, espérons-le, un club qui va gagner un jour.

L'an passé, à la fin novembre, il a posé un geste courageux afin de se doter d'une bonne organisation en congédiant Marc Fortier et Pat Bosch. À ce moment-là, l'équipe n'allait nulle part. Il savait que ça lui coûterait énormément d'argent, mais c'était le geste à poser pour bâtir une bonne organisation. Il a cru au plan de Yanick Jean, même si ce plan contenait un autre sacrifice pour au moins un an et demi.

Alain et son associé Pierre-Marc Bouchard ont adhéré au plan et ont choisi de foncer en espérant toujours que les partisans comprendraient la situation et suivraient aux guichets. Les vrais partisans ont compris et apprécié le plan. Ils ont continué d'aller au centre Georges-Vézina. Ceux qui suivent les Saguenéens quand l'équipe gagne ont été très déçus en début de saison avec une série de neuf défaites consécutives. C'était donc très difficile pour l'organisation.

Il y a quelques semaines, Alain Deschênes a eu plusieurs réunions avec ses propres comptables, la Ville de Saguenay et la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il en est arrivé à la conclusion qu'il était préférable de remettre les clés à la Ville pour ne pas affecter sa santé personnelle et son entreprise, Signalisation Inter-Lignes. Il a posé le geste, mais il ne l'a pas fait de gaieté de coeur. Il aimait son club, il n'a rien négligé dans les services aux joueurs et la structure est en place pour bâtir une équipe.

J'ai beaucoup de respect pour cet individu. Si l'équipe gagne un jour, j'espère qu'une petite partie de son succès reviendra à Alain Deschênes.

Nouveaux gestionnaires

Je suis convaincu que l'arrivée de nouveaux gestionnaires bénévoles donnera un deuxième souffle à l'organisation. Évidemment, ils ont pour but, dans les prochains mois, de rapatrier les amateurs de hockey au centre Georges-Vézina avec un plan de marketing plus agressif.

Le nouveau président Richard Létourneau, propriétaire de La Charpenterie, est reconnu comme un administrateur aguerri. Il va solliciter beaucoup les gens d'affaires afin qu'ils l'aident à réussir ce mandat. Jean-François Abraham est un jeune homme d'affaires qui a fait plusieurs acquisitions dans le domaine de la restauration au cours des derniers mois, notamment avec le bar Le Stade à Jonquière et le restaurant Chez Georges à Chicoutimi. Il fait partie de la nouvelle génération d'hommes d'affaires.

Le dernier membre du groupe, et non le moindre, est Marc Denis. Cet ancien des Sags a le logo de l'équipe tatoué sur le coeur. Avec l'enthousiasme qu'on lui connaît, il se retrouve maintenant avec un ancien coéquipier chez les Saguenéens, Yanick Jean.

Beaucoup de boulot attend le groupe bénévole au cours des prochaines semaines. Espérons que la population suivra, car la Ville croit à son équipe junior et veut garder cette franchise à Saguenay.

Parlant des Saguenéens, ils viennent de connaître un excellent voyage dans les Maritimes avec une récolte de trois points sur une possibilité de six. Ils auraient même pu obtenir cinq ou six points. Lors de la première rencontre au Cap-Breton, qu'ils ont perdue 6-3, il faut se rappeler que c'était 3-3 avec quatre minutes à faire en troisième période.

Après une belle victoire à Halifax, ils méritaient un meilleur sort à Moncton. Malgré une défaite en fusillade, ils ont dominé les Wildcats. Maintenant, un gros défi attend l'équipe vendredi avec la visite des fameux Remparts de Québec.

En terminant, félicitations à Jérémy Groleau qui vient d'obtenir la médaille d'or au Défi mondial des moins de 17 ans, en Colombie-Britannique.

(Propos recueillis par Serge Émond)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer