Jean comblé sur toute la ligne

L'attaquant Nicolas Roy montre une récolte de 23... (Archives Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

L'attaquant Nicolas Roy montre une récolte de 23 points lors de sa séquence de 14 parties de suite à participer à la feuille de pointage.

Archives Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Saguenéens de Chicoutimi rentrent à la maison avec une respectable récolte de trois points sur six dans les Maritimes. Les Chicoutimiens ont ramené un point supplémentaire malgré une défaite de 5-4 en fusillade hier, face aux Wildcats de Moncton.

Après la rencontre, l'entraîneur-chef Yanick Jean se montrait comblé «sur toute la ligne» du match face aux Wildcats, mais également du voyage dans son ensemble. «C'était notre sixième match en 11 jours avec 2000 kilomètres dans le corps contre un club qui n'avait pas joué depuis huit jours. Oui on a fait des erreurs mentales, mais on a été capables de les limiter», a souligné le pilote des Bleus.

«Mis à part le cinq minutes en fin de troisième au Cap-Breton mercredi, on a un très très bon voyage. Il ne faut pas oublier qu'on a une dizaine de recrues dans l'alignement et une douzaine de nouveaux joueurs. Je suis vraiment satisfait de la manière dont on s'en est sorti», a-t-il insisté.

La première période s'est déroulée à un train d'enfer alors que six buts ont été marqués, trois de chaque côté. Les Sags menaient 2-0, gracieuseté de Dmitry Zhukenov et Jonathan Bourcier, mais à la vitesse de l'éclair sur une même présence, Will Bower a ramené les deux clubs à la case départ. Laissé seul dans l'enclave, Nicolas Roy a redonné les devants aux visiteurs, lui qui cumulait au moins un point dans un 14e match consécutif. Les Wildcats ont profité d'un avantage numérique pour rentrer au vestiaire avec un pointage égal.

Le rythme s'est estompé par la suite même si les chances ont été nombreuses de part et d'autre. Après une mauvaise sortie en première qui a mené au premier but de Will Bower, le gardien Xavier Potvin a été très solide dans les deux dernières périodes, terminant avec 31 arrêts, dont 27 dans les 45 dernières minutes.

À mi-chemin en troisième, pendant une pénalité aux Sags pour avoir eu trop de joueurs, Manuel Wiederer a donné l'avance aux siens pour une première fois. En sortant du banc des pénalités en fin de troisième, Julien Carignan s'est amené seul devant Zachary Fortin qu'il a battu d'un bon tir.

La prolongation à 3 contre 3 a laissé place à du jeu endiablé, mais les deux gardiens ont réalisé des arrêts spectaculaires pour faire durer le plaisir encore un peu. Évoluant devant parents et amis, Alexandre Jacob aurait pu mettre un terme au débat, mais a raté de peu un filet désert. En fusillade, Conor Garland et Cameron Askew ont déjoué Potvin alors qu'à l'autre bout, Fortin a freiné Gabryel Boudreau et Jonathan Bourcier pour permettre aux siens d'arracher le point supplémentaire.

Pointes de plume

• Seule petite ombre au tableau de ce dernier match dans l'Est du pays, l'attaque massive des Sags est demeurée bien silencieuse en trois occasions. Les Wildcats ont même obtenu deux échappées successives à un certain moment en deuxième période. «Je trouve qu'on essaie de trop tout faire seul. La raison de notre succès était de réussir à tout le temps trouver le joueur libre. Là on veut plus y aller avec des efforts individuels. Il va falloir revenir à la base, c'est-à-dire bien bouger la rondelle et profiter des ouvertures et non essayer de les créer individuellement», de rappeler Yanick Jean...

• L'entraîneur-chef n'a pas eu à se faire prier pour avoir de bons mots à l'endroit de Nicolas Roy qui affiche une récolte de 23 points lors de sa séquence de 14 parties de suite à participer à la feuille de pointage. «Sa constance est impressionnante», a-t-il louangé. «Il est régulier comme un métronome soir après soir. Il s'impose physiquement. Il a une progression incroyable avec l'an dernier. Tu vois qu'avec la manière dont il s'est entraîné pendant l'été, il est plus fort physiquement. Il est vraiment bon», de reprendre le pilote des Bleus...

• Limité à deux passes face aux Sags, Conor Garland a encore une fois été au coeur de l'ancien. Le champion marqueur en titre de la LHJMQ a terminé le match d'hier avec huit tirs et a forcé à quelques reprises un joueur des Sags à écoper d'une pénalité. Dans le camp chicoutimien, le Russe Dmitry Zhukenov a également disputé un fort match avec sept tirs, tous dangereux...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer