Changement de garde chez les Sags

Le poids financier aura finalement eu raison du... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Le poids financier aura finalement eu raison du principal gestionnaire des Saguenéens de Chicoutimi, Alain Deschênes.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Le poids financier aura finalement eu raison du principal gestionnaire des Saguenéens de Chicoutimi, Alain Deschênes. Celui-ci a remis les clés de l'équipe aux autorités de Ville de Saguenay samedi, mettant du même coup un terme à une aventure qui aura duré un peu plus de trois ans.

La suite des choses sera connue rapidement puisqu'une conférence de presse sera présentée en milieu d'après-midi. Trois hommes d'affaires, Richard Létourneau, Jean-François Abraham et Marc Denis, auraient déjà accepté de prendre la relève. La rumeur parle d'une entente de trois ans.

Depuis de nombreuses années, les Saguenéens appartiennent à la Ville. Pendant dix ans, l'équipe a été dirigée par un groupe présidé par Guy Carbonneau. En décembre 2011, Saguenay a pris la décision d'aller en appel d'offre pour sélectionner les gestionnaires de l'équipe pour les sept prochaines années. Le 27 juin 2012, à la conclusion du processus où cinq groupes ont manifesté de l'intérêt, celui composé d'Alain Deschênes, Laval Ménard, Martin Lavoie et Pierre-Marc Bouchard a été retenu après avoir déposé la meilleure offre. Il garantissait des revenus annuels à la Ville d'un peu plus de 350 000 $. Ce montant était de beaucoup supérieur à ceux proposés par les autres groupes.

Depuis l'entrée en scène des nouveaux gestionnaires, les Saguenéens n'ont jamais connu de succès. Pour différentes raisons, ils ont fait face à de nombreuses difficultés. Celles-ci ont notamment mené au départ de deux gestionnaires, Martin Lavoie et Laval Ménard. Depuis ce temps, Alain Deschênes était virtuellement seul à la tête de l'équipe puisque Pierre-Marc Bouchard poursuit sa carrière de hockeyeur en Europe.

Le fait que trois personnes aient déjà accepté de prendre la relève laisse croire que le changement de garde se préparait depuis déjà plusieurs jours. On raconte entre les branches que la Ville aurait effectué des démarches pour mettre un terme au contrat et que le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, aurait été mis au courant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer