Pas de spectacle à donner

Ce soir, Yanick Jean dirigera son équipe dans... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Ce soir, Yanick Jean dirigera son équipe dans un amphithéâtre où il a travaillé pendant sept ans. Mais comme sa décision de quitter les Tigres pour accepter une offre des Saguenéens est déjà vieille de près d'un an, un retour à Victoriaville n'est plus un événement spécial à ses yeux, si on fait exception de l'occasion qu'il lui offrira de revoir quelques amis.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

Les Saguenéens de Chicoutimi n'ont pas l'intention de donner un spectacle haut en couleur, ce soir, quand ils s'arrêteront à Victoriaville pour se mesurer aux Tigres.

«J'espère un gros match défensif de notre part», a indiqué l'entraîneur des Saguenéens, mardi. En d'autres mots, s'il n'en tient qu'à Yanick Jean, les Saguenéens joueront un match de route. Un match serré où ils attendront les occasions de marquer.

La rencontre de ce soir opposera deux équipes qui connaissent de bons moments. Les Saguenéens viennent de signer six victoires consécutives alors que les Tigres ont gagné sept fois à leurs huit dernières tentatives.

«Les Tigres ont une bonne attaque, a fait remarquer Yanick Jean. Ils ont mal commencé la saison, mais ils ont gagné sept de leurs huit derniers matchs. En début de saison, tout le monde savait qu'il y a beaucoup de talent dans cette équipe. Ils ont pris un peu de temps à se mettre en marche en raison de l'absence de quelques joueurs. Depuis qu'ils nous ont battus à Chicoutimi, dans un match où nous méritions un meilleur sort, ils sont décollés. Cette victoire a semblé leur faire du bien. Ils sont très dangereux offensivement et ils ont de bons jeunes.»

Ce soir, Yanick Jean dirigera son équipe dans un amphithéâtre où il a travaillé pendant sept ans. Mais comme sa décision de quitter les Tigres pour accepter une offre des Saguenéens est déjà vieille de près d'un an, un retour à Victoriaville n'est plus un événement spécial à ses yeux, si on fait exception de l'occasion qu'il lui offrira de revoir quelques amis.

Schiller blessé et suspendu

Pour deux raisons, les Saguenéens devront se passer des services du vétéran Landon Schiller, ce soir. L'attaquant de 20 ans est sous le coup d'une suspension d'une partie pour avoir enlevé le casque d'un adversaire pendant une altercation, dimanche, durant un match contre le Drakkar de Baie-Comeau.

Schiller est également blessé à une épaule. La durée exacte de son absence reste à confirmer, mais Yanick Jean a parlé de quelques semaines.

Pour combler l'absence de Schiller, et celles de Nicolas Desgroseilliers et Nicholas Cardone (aussi blessés), les Saguenéens pourront compter sur le retour au jeu de Samuel Blier. Celui-ci a raté cinq semaines en raison d'une blessure au bas de corps. L'équipe chicoutimienne a également rappelé Patrice Demuy pour le match contre les Tigres.

Julio Billia prendra place devant le filet des Saguenéens.

Pointes de plume

• «Les Voyageurs ont frappé un coup de circuit». Yanick Jean a réagi de cette façon à l'arrivée de Martin Pouliot avec les Voyageurs de Saguenay. Le pilote des Saguenéens connaît bien le nouvel entraîneur-chef et directeur-gérant des Voyageurs. Ce dernier a été son entraîneur au baseball midget AAA à Québec, il y a déjà quelques années, et les deux hommes ont toujours gardé contact...

• Parlant d'entraîneur, un ancien joueur des Saguenéens, Robert Millette, a été nommé entraîneur de l'équipe de D1 des Remparts de Tours, lundi. Pour Millette, il s'agit d'un retour avec cette organisation française. Il en a fait partie de 1988 à 1991 et ensuite de 2001 à 2010, en qualité de joueur et entraîneur. Maintenant âgé de 54 ans, Millette a joué pour les Saguenéens pendant trois ans, de l'automne 1978 au printemps 1981...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer