Allard veut que tous soient égaux

Éviter les erreurs du passé

Le défenseur Frédéric Allard est beaucoup plus mature... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Le défenseur Frédéric Allard est beaucoup plus mature qu'il y a deux ans.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le défenseur Frédéric Allard a vu des choses qu'il ne souhaite surtout pas reproduire. Il avoue que «la chimie n'était pas là» lors de son arrivée avec les Saguenéens, et ne veut pas qu'une telle situation se reproduise.

«Ce que j'ai vu, il ne faut pas le refaire. Avec Nicolas Roy et Julien Carignan, qui lui était à Drummondville à son année recrue, on en a parlé et on a décidé que l'on voulait que tout le monde s'intègre, les plus jeunes comme les plus vieux. On s'entraide», explique l'athlète de 18 ans, qui en est à sa troisième saison avec les Sags.

Allard souhaite que les joueurs soient tous égaux, peu importe leur âge. «Nous sommes une équipe, peu importe que l'un ait 16 ans et l'autre 20. Avec cette mentalité, l'adaptation est plus facile pour les recrues. L'objectif est qu'ils ne soient pas stressés. Déjà, certains ont commencé à parler dans la chambre. C'est vraiment positif.»

Avant le début de la saison, Allard a invité le Russe Artem Maltsev à souper. Même si son coéquipier ne bredouillait que quelques mots en anglais, les deux ont mangé un bon repas ensemble.

«J'adore l'attitude de Frédéric dans les dernières semaines et plus généralement depuis le jour 1 du camp. C'est un gars transformé par rapport à l'an passé. Il a gagné énormément en maturité. Je pense qu'il fait partie du changement», a expliqué l'entraîneur-chef Yanick Jean, hier, après un entraînement au centre Georges-Vézina.

«La chimie ici, il n'y en avait pas, poursuit Yanick Jean. Il a vu des affaires et a compris que ça ne pouvait pas marcher. Il ne fallait pas les répéter. Il a vu le négatif et est en train de faire le contraire avec les jeunes par rapport à ce qui a été fait avec lui.»

Allard s'impose comme un leader. Il a inscrit huit points en neuf parties cette saison même s'il a été blessé. Lors de la première victoire de l'équipe en 2015, samedi dernier, le défenseur offensif a inscrit trois points, dont deux buts.

«Il a déjà un très gros bagage et je suis super content de lui, soutient Jean. C'est un gros morceau pour notre équipe, sur et en dehors de la patinoire. Il aide les plus jeunes. On le sent en contrôle de la situation.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer