Enfin deux victoires

Une suite logique pour les Sags

Les Saguenéens ont triomphé 4 à 1 contre... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Les Saguenéens ont triomphé 4 à 1 contre les Screaming Eagles du Cap-Breton, dimanche, dans le cadre du match en rose au profit de la Clinique des maladies du sein de l'hôpital de Jonquière. Jonathan Bourcier a propulsé les siens en avance 3 à 1 avec un filet inscrit en avantage numérique

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Joueurs, entraîneurs et dirigeants des Saguenéens de Chicoutimi ont fêté l'Action de grâce la tête en paix, lundi. Après avoir attendu des résultats intéressants pendant un mois, l'équipe a finalement inscrit son nom dans la colonne des victoires, en fin de semaine. Elle a brisé une séquence de huit défaites en temps réglementaire et une autre en prolongation en se payant deux des meilleures formations des Maritimes, les Wildcats de Moncton (6-3), samedi, et les Screaming Eagles du Cap-Breton (4-1), dimanche.

L'entraîneur Yanick Jean estime que le récent week-end se veut une suite logique aux deux précédents. Une plus grande efficacité autour du filet adverse a aussi fait une bonne différence.

«Honnêtement, il n'y avait pas beaucoup de différences avec les deux fins de semaine précédentes, analyse l'entraîneur et directeur général des Saguenéens. Notre exécution offensive a été meilleure. L'éthique de travail est présente depuis le match contre Victoriaville (le 27 septembre). Les gars travaillent match après match, pratique après pratique. C'est de plus en plus comme je le veux.

«L'ensemble de l'équipe joue bien. Nous avons replacé Dmitry Zhukenov au centre, sa position naturelle. J'ai l'impression que nous avons trois bons trios avec Zhukenov sur une ligne, Nicolas Roy sur une autre et Antoine Marcoux sur une autre. J'ai aimé notre équipe et sa façon de jouer dans les derniers matchs. Pas juste en fin de semaine.

«Gagner, ça s'apprend. Nous mettons beaucoup d'emphase sur le processus, mais gagner est aussi important. En fin de semaine, j'étais en arrière du banc et je me disais qu'on ne pouvait pas perdre à jouer de cette façon. À un certain moment, il est évident que la manière de jouer va finir par t'amener des résultats.»

Landon Schiller, Zachary Lavigne, Jonathan Bourcier et Gabryel Paquin-Boudreau ont inscrit les buts des Saguenéens face aux Screaming Eagles. Pour Lavigne, il s'agissait d'un premier dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Nicolas Roy a pour sa part amassé trois passes et son 100e point en carrière dans la LHJMQ. À l'autre bout de la patinoire, Julio Billia a repoussé 26 lancers pour inscrire un deuxième gain en 24 heures.

Match en rose

Depuis quelques années, les équipes de la LHJMQ font leur part dans la lutte contre le cancer du sein. Les Saguenéens ont poursuivi la tradition, dimanche, en portant leur chandail rose face aux Screaming Eagles, mais les entraîneurs ont choisi d'aller encore plus loin pour sensibiliser leurs joueurs.

Ils ont demandé à chaque hockeyeur de dédier son match à un proche qui a fait face au cancer au cours des dernières années. Chaque joueur devait aussi écrire le nom de la personne choisie sur sa serviette du match. Il devra la lui remettre ou encore la donner à un proche, si la personne choisie est aujourd'hui décédée.

«C'est un exercice de sensibilisation, explique Yanick Jean. Tout le monde va faire face à la maladie au cours de sa vie. Il y a des choses plus importantes que le hockey. La maladie est bien au-delà du hockey. C'était simplement une prise de conscience pour les joueurs.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer