Gain de 4 à 1 contre les Screaming Eagles

Week-end parfait pour les Sags

Jonathan Bourcier a propulsé les siens en avance... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Jonathan Bourcier a propulsé les siens en avance 3 à 1 avec un filet inscrit en avantage numérique.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La maxime dit qu'il n'y pas de rose sans épines. Les Saguenéens ont fourni l'exception qui vient confirmer la règle, cet après-midi, en triomphant 4 à 1 contre les Screaming Eagles du Cap-Breton, dans le cadre du match en rose au profit de la Clinique des maladies du sein de l'hôpital de Jonquière.

Les partisans des Sags peuvent enfin voir la vie en rose, alors que leur équipe favorite a signé un deuxième gain consécutif. Samedi, les Bleus avaient remporté leur première victoire de la saison, en battant les Wildcats de Moncton 6 à 3.

La partie s'est jouée en deuxième période, lorsque les Saguenéens ont inscrit deux buts sans réplique. D'abord, Zachary Lavigne, qui a connu un fort match, a marqué son premier but dans la LHJMQ, sur un retour de lancer. Puis, Jonathan Bourcier a propulsé les siens en avance 3 à 1 avec un filet inscrit en avantage numérique.

«C'est un méchant ''feeling'' de marquer son premier but. Tellement que je ne peux pas le décrire. Mais au-delà, je suis surtout content de la victoire», a commenté Zachary Lavigne après la rencontre.

«Lavigne et [Nicolas] Guay ont connu un très bon match, a souligné l'entraîneur Yanick Jean. Ils jouaient contre [Evgeny] Svechnikov, qui est un des meilleurs joueurs de la ligue. Ils ont été très efficaces, très responsables défensivement. Lavigne a marqué un gros but sur un deuxième effort. C'est ça qu'on veut : du surpassement.»

Au premier tiers, les deux équipes avaient fait match nul 1 à 1. Landon Schiller, sur une superbe passe de Garrett Johnston, a été l'auteur du premier but des locaux, qui ont complété dans un filet désert en fin de match. C'est Gabryel Boudreau qui a touché la cible, et Nicolas Roy a obtenu son 100e point en carrière dans la LHJMQ sur la séquence.

Les Saguenéens ont dominé 38 à 27 au chapitre des lancers au but. «C'est une phase cruciale. Quand tu lances la rondelle au filet, tout peut arriver», a dit Yanick Jean, qui a salué les arrêts clés de Julio Billia.

Deux victoires en deux parties contre de bonnes équipes : l'entraîneur-chef était ravi. «Les bonnes équipes font des copier-coller avec leurs bonnes performances. Je pense qu'on a fait un gros pas encore dans la bonne direction. Ce sont six grosses périodes de hockey qu'on vient de jouer», a fait valoir Yanick Jean.

Le pilote des Bleus estime que le calme de ses joueurs a fait la différence. «L'adversaire a pris les devants 1 à 0 dans les deux matchs, a-t-il relevé. On a gardé le même plan. J'ai aimé la patience de notre équipe et aussi notre implication physique et notre exécution en sortie de zone.»

«Notre club, en fin de semaine, a appris à se surpasser. Tu travailles, et ça ne marche pas. Travaille encore plus fort, et ça va marcher!», a-t-il renchéri.

Match en rose

Avant la partie, les entraîneurs ont fait un exercice avec les joueurs dans le cadre du match en rose. «Chaque joueur a dédié le match à quelqu'un qui est en rémission ou qui est décédé du cancer. Ils ont inscrit les noms sur une pancarte rose que nous avions au banc et sur une serviette qu'ils vont leur remettre. La maladie est tellement présente. Tu vas à ''dealer'' avec ça un moment ou un autre dans ta vie. Il y a des choses plus importantes que le hockey», a soutenu Yanick Jean.

Pointes de plume

- Artem Maltsev n'est pas affligé par la mononucléose. Il pourrait revenir plus rapidement au jeu. Il subira un examen de la rate cette semaine...

- Le prochain duel des Sags sera contre Charlottetown au centre George-Vézina, vendredi, à 19h...

- Les gilets roses portés par les joueurs des Saguenéens seront remis à des partisans. Des billets étaient en vente au coût de 5 $ durant la partie. Les fonds iront à la Clinique des maladies du sein de l'hôpital de Jonquière...

- Il y avait 1793 spectateurs à la partie...

- Yanick Jean a souligné les «trois gros buts» de sa troupe en avantage numérique ce week-end...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer