Bélanger et Belzile invités à l'entraînement

Yanick Jean estime que quelques joueurs sont assis... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Yanick Jean estime que quelques joueurs sont assis un peu trop confortablement sur leurs lauriers.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux joueurs des Élites midget AAA ont eu une belle occasion de se faire valoir auprès de l'entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean. L'attaquant Jean-Simon Bélanger et le gardien Simon Boudreau-Belzile ont en effet été invités à prendre part à l'entraînement matinal.

Dans le cas de Bélanger, le pilote des Sags jonglait même avec la possibilité de l'insérer dans l'alignement en fin de semaine, alors que la formation chicoutimienne accueillera les Wildcats de Moncton samedi et les Screaming Eagles du Cap-Breton dimanche.

«Bélanger, c'est quelqu'un qui peut compter des buts et on veut l'évaluer. Même si ç'a été mieux en fin de semaine, jusqu'à maintenant, on n'a pas un apport offensif de tout le monde. Je veux vraiment évaluer et on a voulu l'évaluer pendant une pratique, voir s'il peut être meilleur que l'un des attaquants que j'ai sous la main», a indiqué le pilote des Bleus. Ce dernier n'avait pas pris de décision à ce sujet hier soir d'ailleurs. Quant à Simon Boudreau-Belzile, l'occasion est belle aussi de l'évaluer. Les deux joueurs ne seront toutefois pas de retour aujourd'hui, études obligent.

Outre Bélanger, le pilote des Sags a aussi indiqué qu'il utilisera de nouveau l'attaquant Louis-Philippe Simard en défensive, de sorte qu'il n'a pas l'intention de recourir à des joueurs affiliés pour la ligne bleue.

Exit le confort

À l'évidence, Yanick Jean estime que quelques joueurs sont assis un peu trop confortablement sur leurs lauriers. Or, pour lui, personne ne peut se permettre de se ménager. «Je ne veux pas avoir de joueurs qui se sentent à l'aise, dans une zone de confort», tranche-t-il. Pour lui, les joueurs qui ne veulent pas donner leur pleine mesure n'ont pas leur place dans le train actuel.

Hier, il leur a d'ailleurs fait faire quelques largeurs supplémentaires à ses troupiers. «J'étais fâché, a-t-il confirmé. Un joueur ne peut pas venir s'entraîner juste parce qu'il y a une pratique à son horaire. Il faut qu'il se présente avec l'idée de venir s'améliorer. Il y a de jeunes joueurs que leur tête n'est pas là et il fallait remettre des choses à l'ordre.»

Des nouvelles des joueurs sur la liste des blessés: Nicolas Desgroseilliers a obtenu son congé d'hôpital hier matin. Ce dernier avait fait une mauvaise chute durant un entraînement et s'était frappé violemment la tête contre la bande.

Évidemment, il n'est pas de retour au jeu pour autant, mais au moins, c'est une première étape.

Quant au défenseur Artem Maltsev, il a continué de s'entraîner sans contact. En début de soirée hier, Yanick Jean n'avait toujours pas reçu de nouvelles concernant les résultats des prises de sang du jeune joueur russe, qu'on présume affecté par une mononucléose.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer