Nouveau défenseur des Sags

Un beau défi à relever pour Garrett Johnston

Garrett Johnston (3) a aidé les Wildcats de... ((Archives))

Agrandir

Garrett Johnston (3) a aidé les Wildcats de Moncton à éliminer les Saguenéens au premier tour des séries éliminatoires, le printemps passé.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

En l'espace de quelques minutes, Garrett Johnston a perdu plusieurs places au classement de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, en fin de semaine. Quand les Wildcats de Moncton l'ont échangé aux Saguenéens de Chicoutimi, il a été invité à quitter une équipe qui compte déjà six victoires pour se joindre à une formation toujours en quête d'un premier gain.

Mais n'allez pas croire que le défenseur de 20 ans pleure sur son sort aujourd'hui. Il voit plutôt ce changement de décor comme un beau défi à relever et il se présentera à sa nouvelle équipe la tête bien haute, dans les prochaines heures.

«Non, ce n'est pas difficile (de passer d'une équipe gagnante à une autre qui connaît des ennuis), assure Johnston. J'ai hâte d'aider l'équipe à obtenir sa première victoire et de faire une différence.

«Je suis un vétéran et j'espère être un leader pour les jeunes joueurs de l'équipe. Je vois ce changement comme une belle opportunité et comme un défi à relever en tant que leader.»

La transaction qui a fait passer Johnston aux Saguenéens en retour d'un choix de quatrième ronde en 2016 a été annoncée officiellement dimanche, mais tous ceux qui gravitent autour des Saguenéens et de la LHJMQ la connaissaient depuis plusieurs semaines. Avant de laisser partir le défenseur de 20 ans, les Wildcats devaient attendre le retour à Moncton de Jacob Sweeney. Ce dernier a participé aux camps d'entraînement des Devils du New Jersey et des River Rats d'Albany, au cours du dernier mois.

Garrett Johnston savait lui aussi que ses jours à Moncton étaient comptés.

«J'avais entendu parler de la transaction sur les médias sociaux, il y a quelques semaines, explique le nouveau défenseur des Saguenéens. Je n'ai donc pas été surpris quand on m'a annoncé la transaction, samedi.»

La grande patinoire

Natif de Winnipeg, au Manitoba, Garrett Johnston entreprend sa troisième saison dans la LHJMQ. Il a fait ses débuts en 2013-2014, après avoir été un joueur invité des Wildcats en 2012.

À Chicoutimi, il ne sera pas totalement en territoire inconnu. Il connaît bien Alexandre Jacob, lui aussi un ancien des Wildcats, et il a aidé Moncton à éliminer les Saguenéens au premier tour des séries éliminatoires, le printemps dernier.

Il se réjouit d'ailleurs à l'idée de jouer régulièrement sur la patinoire olympique du centre Georges-Vézina. Il se promet également de profiter de l'occasion qui lui est offerte de passer les prochains mois dans un milieu francophone.

«Je pense que je peux bien faire dans les deux sens du jeu et le point fort de mon jeu est mon coup de patin, précise Garrett Johnston. J'ai donc hâte de jouer sur la glace olympique.

«La barrière des langues sera un défi intéressant, mais j'ai la volonté de me familiariser davantage avec le français afin de communiquer le mieux possible avec mes coéquipiers et mes entraîneurs.»

Comme les choses vont vite dans le milieu du hockey, Garrett Johnston est déjà un membre des Saguenéens à part entière. Depuis hier, son nom apparaît sur la page internet de l'équipe. Et il sait très bien quels seront ses adversaires à son premier match avec sa nouvelle formation, samedi. Il fera alors face aux Wildcats de Moncton...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer