Camp du Canadien

Charles Hudon impressionne Therrien

Malgré le surplus de joueurs de centre chez... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Malgré le surplus de joueurs de centre chez le CH, Charles Hudon nourrit l'espoir d'être du grand club pour le match inaugural de la saison régulière, le 7 octobre.

Photo David Boily, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Presse canadienne
Le Quotidien

Les jeunes attaquants Charles Hudon et Sven Andrighetto connaissent un début de camp d'entraînement prometteur chez le Canadien. L'entraîneur Michel Therrien n'a pas caché qu'on les a à l'oeil ces deux-là et qu'ils se verront offrir l'occasion de prouver leur valeur dans les matchs hors-concours.

«Jusqu'à maintenant, j'aime ce que je vois de Charles, a commencé par dire Therrien quand on l'a interrogé au sujet de la progression de Hudon, âgé de 21 ans. Il possède de belles aptitudes, comme Andrighetto, a-t-il ajouté. Dans le cas de Charles, il est rapide et il travaille fort. C'est un petit gars qui a une bonne attitude.»

En ce qui a trait à Andrighetto, 22 ans, qui joue en compagnie de Hudon, Therrien a relevé qu'il est plus fort physiquement.

«On voit sa progression sur le plan physique, au chapitre de l'exécution, de la protection de rondelle et de la rapidité.

«Je ne veux pas trop m'avancer, a-t-il résumé, avec prudence. On va les évaluer dans les matchs préparatoires et nous prendrons les décisions qui s'imposent en temps et lieu.»

Passer le message

Malgré le surplus de joueurs de centre chez le CH, Hudon nourrit l'espoir d'être du grand club pour le match inaugural de la saison régulière, le 7 octobre. De façon plus réaliste, il veut à tout le moins passer le message aux dirigeants qu'ils devront penser à lui pendant la saison, au moment de procéder à des rappels de joueurs de la Ligue américaine.

Tôt la saison dernière, Hudon s'était fait dire qu'il passerait toute sa première saison chez les professionnels au sein de l'équipe-école.

«Ç'a été difficile à accepter sur le coup. Mais je me suis ressaisi et j'ai fait tout ce qu'on m'a demandé. Je suis devenu un professionnel, a-t-il relevé. À la fin de la saison, (le directeur général) Marc Bergevin m'a dit que je devais passer plus de journées au gymnase que sur la glace. J'ai suivi son conseil. Je suis arrivé au camp plus mature, plus fort et plus rapide.»

Bournival et Juulsen

Therrien s'est dit déçu pour Michaël Bournival, qui doit s'absenter au début du camp en raison de symptômes post-commotion cérébrale. Ce qui est inquiétant, c'est que le jeune attaquant est incommodé par des symptômes depuis la saison dernière.

L'entraîneur a mentionné qu'il ne peut pas dire s'il y a lieu de craindre pour la poursuite de la carrière du patineur de Shawinigan.

«Je ne suis pas médecin et on ne m'a pas informé de rien là-dessus. On m'a simplement dit après les examens médicaux qu'il ne pouvait pas commencer le camp et qu'on m'aviserait quand il le pourrait. Je suis déçu parce que c'était un camp important pour lui.»

Pour ce qui est du premier choix de l'équipe en juin, le défenseur Noah Juulsen, Therrien n'était pas en mesure de dire si on le verra au camp. Juulsen souffre également d'une commotion.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer