Défaite de 3-2

23 secondes de trop

Malgré les trois défaites de son équipe, Julio... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Malgré les trois défaites de son équipe, Julio Billia connaît un excellent début de saison. Hier, il a bloqué 37 tirs, dont 15 en première période.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'expérience continue de rentrer pour les jeunes Saguenéens. Hier, au centre Georges-Vézina, les Chicoutimiens sont passés par toute la gamme des émotions en fin de match pour finalement encaisser un dur revers de 3-2 aux mains des Voltigeurs de Drummondville.

Avec un peu plus d'une minute à jouer, Jonathan Bourcier a d'abord profité d'un retour lors d'un avantage numérique pour créer l'égalité 2-2. Cette impasse a été de courte durée et avec 23 secondes au cadran, Félix Girard a redonné l'avance aux visiteurs, ce qui a tenu. Quelques secondes avant de loger la rondelle derrière Julio Billia, Girard avait assené un violent double-échec au défenseur Jérémy Groleau, le projetant sur la patinoire, pour se retrouver seul dans l'enclave et n'a pas raté sa chance. L'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, s'est assuré de bien revoir la séquence avant de s'adresser aux journalistes pour son point de presse. «Je ne vais pas m'attaquer à deux jeunes arbitres. C'est tout», s'est-il contenté de répondre sur le but gagnant avec un ton et une posture qui en disait très long sur son état d'esprit.

«Je suis déçu parce qu'on a trouvé le moyen de se remettre dedans en fin de troisième. On est déjà sans (Frédéric) Allard. On ne peut pas perdre (Julien) Carignan pour un dix en fin de match et demander à quatre 16 ans et un 17 de finir le match, c'est impossible», a-t-il convenu.

Encore une fois sauvés par leur gardien Julio Billia, les Sags ont survécu à une période initiale bien timide au cours de laquelle ils ont permis 13 tirs contre seulement cinq. En deuxième, ils ont finalement cassé la glace à leur dixième avantage numérique de la saison, par l'entremise de Landon Schiller qui a récupéré un retour de Gabryel Paquin-Boudreau. Ce dernier s'est retrouvé au cachot pour un dix minutes d'inconduite en fin de deuxième. Pendant son absence, les Voltigeurs ont transformé un déficit en priorité d'un but. Ils ont créé l'égalité à la suite d'une mauvaise sortie de Julio Billia. Alors que Boudreau se préparait à revenir dans le match, le vétéran défenseur Justin Guénette a décidé d'appuyer l'attaque et s'est fait servir une passe parfaite par l'ancien des Sags Jérémy Bouchard avant de compléter.

«On le sait qu'on va en vivre des émotions comme ça en montagnes russes durant l'année. Maintenant, il faut s'assurer d'être parfaits. On ne peut pas prendre des dix minutes et des deux minutes en zone adverse. Il faut rester sur la glace», a laissé savoir Yanick Jean qui va poser les questions aux bonnes personnes pour la pénalité à Boudreau et la séquence du but gagnant. Il avait toutefois un message pour les vétérans de l'équipe.

«Il faut que notre groupe de leadership soit intact pour que les autres avancent et qu'ils embarquent derrière ça. Ce que (Samuel) Blier a fait en fond de zone adverse avec une minute à faire, c'est ce que je veux voir. Je ne veux pas des gars qui se compliquent la vie, qui essaient de tout faire seuls et écopent de pénalités», a-t-il averti.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer