Le plus amélioré, selon Yanick Jean

Des fleurs pour MacIsaac

Keenan MacIsaac a eu droit aux éloges de... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Keenan MacIsaac a eu droit aux éloges de son entraîneur, mardi. Malgré son jeune âge, il connaît un très bon début avec les Saguenéens.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Depuis qu'il est associé à la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Yanick Jean en a vu passer des joueurs. Certains l'ont impressionné, d'autres l'ont déçu ou simplement laissé indifférent. Keenan MacIsaac vient d'ajouter son nom à la première catégorie.

L'entraîneur des Saguenéens de Chicoutimi s'est montré très élogieux à l'endroit du défenseur de 16 ans, mardi, quelques minutes après la séance d'entraînement de son équipe. Dans son esprit, MacIsaac est celui qui montre la plus belle progression depuis la reprise des activités.

«C'est le joueur le plus amélioré depuis le début du camp d'entraînement, a signalé Yanick Jean. Pourtant, il arrive de loin. Il nous arrive du hockey scolaire (Rothesay Netherwood). Il a dû jouer 24 ou 25 minutes par match, en fin de semaine.

«En ce moment, il est en avance sur nos attentes. Tu lui dis quelque chose une fois et il le fait. Sa compréhension et sa concentration sur les détails sont incroyables. C'est un jeune homme très brillant. Il excelle à l'école avec une moyenne de 98 pour cent.»

Keenan MacIssac a été le troisième défenseur sélectionné en première ronde par les Saguenéens en juin 2015. Ils ont tourné leur attention vers le défenseur de la Nouvelle-Écosse en se disant qu'il possède tous les éléments pour devenir un quart-arrière à la ligne bleue de l'équipe. Ses premiers pas donnent raison aux recruteurs de la formation chicoutimienne.

«Nous avons repêché MacIsaac pour son offensive, a rappelé Yanick Jean. Nous voulons le développer pour qu'il devienne un quart-arrière. Il a les aptitudes pour diriger le jeu de puissance et devenir un général à la ligne bleue. Par contre, il est plus avancé que je le croyais au niveau de son jeu défensif. Quand il s'est présenté au camp d'entraînement, il n'était pas du tout comme nous le pensions. Après un mois, c'est le joueur qui s'est le plus amélioré. Un joueur de 16 ans aussi appliqué et arrêté, c'est rare qu'on voit ça.»

Sans se lancer dans les comparaisons officielles, Yanick Jean a ajouté que Keenan MacIsaac ressemble à Patrick Coulombe et Marc-Édouard Vlasic, quand ces derniers avaient 16 ans.

Satisfait

Évidemment, Keenan MacIsaac ne peut que sourire quand il pense à ses débuts chez les Saguenéens. Malgré son jeune âge, il a droit aux éloges de son entraîneur et joue plus souvent qu'à son tour. Il ne peut demander mieux.

«Je suis plutôt content de mon jeu, indique MacIsaac. C'est difficile d'arriver à 16 ans et de jouer dans une ligue où les joueurs de 18, 19 et 20 ans sont nombreux. Avec l'aide des gens qui font partie de l'équipe et du groupe d'entraîneurs, c'est assez facile pour un gars comme moi de s'améliorer. Passer du midget AAA à la Ligue de hockey junior majeur du Québec demande une certaine transition, mais les gens qui nous entourent facilitent cette transition. Le jeu est plus rapide au hockey junior. Les jeux se font rapidement. Les joueurs sont capables de jouer à une vitesse beaucoup plus grande.»

Interrogé sur les nombreuses minutes passées sur la glace pendant les matchs contre les Cataractes de Shawinigan et les Remparts de Québec, en fin de semaine, il a laissé entendre que les astres sont tout simplement alignés dans la bonne direction présentement. Les Saguenéens manquent d'effectifs à la ligne bleue, ce qui laisse beaucoup de place à leurs quatre recrues de 16 ou 17 ans.

«Il n'y a que six défenseurs dans l'équipe et l'un d'entre eux (Frédéric Allard) est blessé présentement, fait remarquer MacIsaac. C'est une belle occasion pour un gars comme moi de jouer très souvent.»

Si les débuts de MacIsaac sont prometteurs, le hockeyeur de 16 ans sait qu'il a quand même encore bien du chemin à parcourir. Il souhaite principalement profiter des prochaines semaines pour améliorer sa force physique et l'efficacité de ses premiers coups de patin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer