Moncton mène la série 3-1

Effondrement en 3e

Après un effondrement en fin de troisième période... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Après un effondrement en fin de troisième période et une défaite de 4-3, au lieu de penser prendre les devants dans la série face aux Wildcats samedi, les Saguenéens devront plutôt survivre.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après un effondrement en fin de troisième période et une défaite de 4-3, au lieu de penser prendre les devants dans la série face aux Wildcats samedi, les Saguenéens devront plutôt survivre. Les Chicoutimiens tirent maintenant de l'arrière dans la série 3-1 après avoir laissé filer une priorité de deux buts dans le match numéro quatre.

Les Saguenéens ont maintenant perdu leurs huit dernières parties éliminatoires devant leurs partisans.

En une fraction de seconde, les Saguenéens sont passés d'un extrême à l'autre en troisième période. Menés par leur capitaine Laurent Dauphin, qui a complété son tour du chapeau en début de troisième sur un plomb de la pointe en avantage numérique, les locaux étaient en contrôle parfait de cette rencontre et la fête était bien entamée au centre Georges-Vézina.

Les Wildcats ont toutefois calmé les ardeurs de tout le monde en marquant deux fois en moins d'une minute. Stephen Johnson a d'abord profité de l'espace pour battre Julio Billa d'un tir précis. Puis, le gardien des Sags a inutilement remis la rondelle en jeu, ce qui a suivi quelques secondes plus tard du premier de Conor Garland, qui avait été encore une fois assez effacé jusqu'à ce moment. Le cauchemar s'est concrétisé quelques instants plus tard quand Stephen Johnson a redirigé un tir bien inoffensif pour inscrire son deuxième but gagnant en autant de soirs.

«On n'a pas su gagner », a laissé tomber l'entraîneur-chef Yanick Jean, la mine déconfite dans son point de presse. Pour lui, ce match s'était joué entre les deux oreilles alors que ses protégés n'ont pas appliqué le plan de match établi, ce qui s'est retourné contre eux.

«C'est notre pire match de la série dans mon livre à moi. Peu importe qu'on menait 3-1, on ne respectait pas la structure. On ne peut pas se permettre d'ouvrir le jeu et jouer ''run and gun'' contre eux. Ce n'est pas ça les Saguenéens de Chicoutimi et on s'est brûlés», de reprendre le pilote des Bleus qui avait vu les signaux de détresse alors que les joueurs des Wildcats prenaient de plus en plus de vitesse en zone neutre. «Tu le sens venir, mais tu espères quand même le contraire », de confier Yanick Jean qui a admis encore une fois ne pas avoir apprécié quelques pénalités.

Les entraîneurs des Sags auront maintenant un gros travail pour remonter le moral des troupes avant le cinquième match de samedi après-midi (14h) qui pourrait bien être le dernier. «On va commencer par la digérer avant de penser à la prochaine, de lancer Yanick Jean. C'est essentiel d'avoir un peu de repos. On va essayer de faire en sorte qu'on tourne la page et qu'on recommence.»

Les joueurs des Saguenéens avaient également le visage bien long après la rencontre. «Ça fait mal. On l'avait dans nos mains et on l'a échappée. On doit se remettre rapidement dedans parce que la série n'est pas finie», a indiqué Laurent Dauphin qui avouait que les émotions avaient peut-être pris le dessus à la suite du troisième but.

«Moi le premier, a-t-il concédé. On était vraiment confiants de gagner. On a simplement sorti du système dans notre zone et ça nous a coûté cher.»

Sébastien Gauthier, qui a terminé la rencontre avec cinq mises en échec, admettait que le plan de match n'avait pas été suivi dans les dernières minutes.

«En fin de troisième, ce sont des petites erreurs en zone défensive qui nous ont coûté des buts. C'est le focus. Quand la partie est aussi serrée, tu ne peux pas te permettre de relever la tête pendant une seconde. Les séries, c'est une question de pouces et le match de ce soir l'a encore prouvé», a mentionné le défenseur de 20 ans qui pourrait voir sa carrière junior prendre fin samedi. «C'est une défaite difficile. Il faut tourner la page rapidement. C'est ça les séries au hockey», a-t-il raconté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer