Les Saguenéens battus 4-2

Coulés par les pénalités

Les Saguenéens ont fait leur travail contre le... (Collaboration Marc Grandmaison)

Agrandir

Les Saguenéens ont fait leur travail contre le duo dominant des Wildcats hier alors que se mettait en branle la série de première ronde de la LHJMQ à Moncton. Les trop nombreuses pénalités ont cependant mené les Chicoutimiens à leur perte et à un revers de 4 à 2.

Collaboration Marc Grandmaison

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Saguenéens ont fait leur travail contre le duo dominant des Wildcats hier alors que se mettait en branle la série de première ronde de la LHJMQ à Moncton. Les trop nombreuses pénalités ont cependant mené les Chicoutimiens à leur perte et à un revers de 4 à 2.

«Je ne sais pas si on a été suffisamment bons à cinq contre cinq. Je sais qu'on a été une grosse partie du jeu à quatre contre cinq. Ça ne peut pas arriver», a laissé tomber l'entraîneur-chef Yanick Jean après la rencontre.

Dans l'ensemble, les joueurs des Saguenéens ont réussi à contenir Connor Garland et Ivan Barbashev à cinq contre cinq. La stratégie de Yanick Jean était très simple: ne laisser aucune marge de manoeuvre au meilleur pointeur en saison régulière, Conor Garland, en lui opposant systématiquement Landon Schiller, ce qui a bien fonctionné.

Le cachot a toutefois été visité un peu trop souvent et les gros canons des locaux n'en demandaient pas tant, marquant deux fois en neuf occasions. «On a parlé beaucoup de discipline cette semaine et on en a reparlé après le match. C'est beaucoup une question de discipline et on ne l'a pas été assez», a insisté Yanick Jean.

Menotté auparavant en première, Garland a profité de l'espace lors d'un avantage numérique avant de remettre à Ivan Barbashev qui a inscrit le premier but des séries dans la LHJMQ.

Laurent Dauphin a créé l'égalité en début de deuxième sur un bel effort individuel sur une passe de Frédéric Allard qui a bien appuyé l'attaque, mais les choses ont rapidement dérapé pour les Chicoutimiens avant la fin de l'engagement. Julio Billia a d'abord laissé filer le tir du défenseur Garrett Johnston et Éric Léger, qui a été repêché par les Sags en 2012, a pris tout le monde de vitesse pour s'amener seul avant de loger la rondelle dans la partie supérieure. Les visiteurs ont ensuite écopé de deux pénalités successives avant la fin de la période, et dès le début de la troisième, les Wildcats ont de nouveau frappé et le cas des Sags était réglé. Ces derniers ont terminé en force, en rendant les choses intéressantes après un but de Janne Puhakka en supériorité numérique avec trois minutes à faire, mais Alex Dubeau a réussi quelques arrêts désespérés pour éviter le désastre.

Avec le prochain match seulement dans trois jours, soit dimanche, Yanick Jean ne veut pas prendre de décisions précipitées et évaluera ses options la tête reposée avec ses adjoints. Il a apprécié l'effort donné par Laurent Dauphin ainsi que Gabryel Paquin-Boudreau, qui disputait une première rencontre en près de cinq mois.

«Si tous nos joueurs travaillent aussi fort qu'eux. On va avancer. On a été beaucoup meilleurs que ça en fin de saison. Il faut revenir à nos habitudes», d'estimer le pilote des Bleus qui voulait revoir les gestes en question avant de parler des arbitres. Il a toutefois invité les journalistes à juger eux-mêmes des séquences qui ont mené aux pénalités.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer