Revers des Sags à Baie-Comeau

Direction Moncton

Nicolas Roy a fait coucher le gardien Philippe... ((Photo collaboration spéciale Denis Thibault))

Agrandir

Nicolas Roy a fait coucher le gardien Philippe Cadorette avant de glisser la rondelle dans le filet pour son 16e de la saison en deuxième.

(Photo collaboration spéciale Denis Thibault)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Peu importe le résultat que les Saguenéens allaient chercher à Baie-Comeau hier, ils étaient comdamnés à affronter les Wildcats de Moncton en première ronde des séries éliminatoires dans la LHJMQ. Les Chicoutimiens ont bouclé leur saison avec un revers de 3-2 contre le Drakkar, dans un match qui n'avait finalement aucune signification.

Avec les victoires des Screaming Eagles et des Olympiques, dont les résultats sont tombés pendant le match d'hier, les Saguenéens ne pouvaient plus bouger au classement et étaient assurés de terminer en 15e position. Malgré une égalité de 2-2, l'entraîneur-chef Yanick Jean a donc pris la décision en troisième de laisser Julio Billia sur le banc et d'envoyer Mathieu Duquette dans la mêlée. L'attaquant Laurent Dauphin a regardé la troisième dans les estrades. Le gardien des Jeannois d'Alma avait fait le voyage parce que l'adjoint habituel, Storm Phaneuf, est demeuré au Saguenay pour soigner une otite. Duquette n'a cédé qu'une seule fois, sur 11 tirs, mais le but de Jérémy Grégoire s'est avéré celui de la victoire. «Après 40 minutes, on était où on voulait. Il y a certaines petites choses qu'on aurait aimé voir, mais dans l'ensemble, c'était une bonne performance, d'analyser le pilote des Bleus qui voulait éviter une malchance en retirant Billia et Dauphin. «On a limité les présences d'autres joueurs. On voulait s'assurer que tout le monde soit prêt pour le premier match éliminatoire», de confier Yanick Jean.

En retard 1-0 après la période initiale, les Sags ont frappé deux fois au second engagement. Nicolas Roy a d'abord donné le rhume à la défensive adverse avec une montée qui a permis de voir tout son talent pour son 16e. Maxime St-Cyr a redonné une priorité d'un but aux locaux avec son 54e et Janne Puhakka a remis le compteur à zéro avec un boulet en avantage numérique, également pour son 16e. «Nicolas a été à l'image des dernières semaines. Il est dominant présentement sur la patinoire», a louangé Yanick Jean.

Lorsque les séries débuteront, l'entraîneur-chef n'aura jamais eu une équipe autant en santé depuis son arrivée en poste. Avec le retour de Gabryel Paquin-Boudreau, seulement Samuel Hodhod, qui soigne une commotion cérébrale, manquera à l'appel. Yanick Jean avouait hier qu'avec cette nouvelle profondeur, il aurait des décisions importantes à prendre en vue du premier affrontement prévu jeudi.

D'ici là, les joueurs des Saguenéens seront en retraite fermée à compter d'aujourd'hui au Centre du lac Pouce. Après un entraînement lundi après-midi, ils devraient prendre la route de Moncton le lendemain. Après le premier duel de jeudi, la seconde rencontre devrait être disputée dimanche, en raison d'un salon du bateau au Colisée de Moncton. La série se transportera ensuite au centre Georges-Vézina pour trois parties et les dates restent à être confirmées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer