Les Sags visitent l'Armada

Un modèle au niveau de l'éthique de travail

L'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, croit que ses... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

L'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, croit que ses protégés font du bon travail dans le respect des consignes depuis quelques matchs.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Saguenéens croiseront le fer avec un «modèle» de la Ligue de hockey junior majeur du Québec au niveau de l'éthique de travail ce soir, alors qu'ils rendront visite à l'Armada de Blainville-Boisbriand.

Questionné sur l'identité qu'il veut implanter chez les Saguenéens, Yanick Jean n'a pas tenté de cacher qu'il tentait de mettre en place une culture semblable à celle de l'Armada, un adversaire potentiel au premier tour éliminatoire. «Ça ne veut pas dire qu'on veut prendre tout ça. Ils font toutefois beaucoup de choses qui leur permettent année après année de connaître du succès, peu importe les joueurs dans l'alignement. Ils travaillent et font preuve de beaucoup de détermination. C'est ce qu'il faut implanter ici à long terme», de souligner le pilote des Bleus qui se montre très heureux de la progression de ses protégés sur ces aspects, particulièrement lors des derniers jours.

Hier, à l'issue de l'entraînement des siens, Yanick Jean s'attendait donc à un match tactique ce soir alors que les deux équipes devraient respecter le système, ce qui ne veut pas dire que la rencontre sera terne à son avis. «Je sais une chose, c'est qu'ils vont le faire. Il faudrait s'assurer de le faire également», d'indiquer le pilote des Bleus qui se méfiait de la vitesse de l'Armada et des redoutables Dannick Martel et Nikita Jevpalovs qui ont tous deux touché la cible à 48 occasions depuis le début de la saison. «Il va falloir attacher nos patins serrés», a-t-il prévenu.

Avec quatre matchs à faire, les Sags sont en plein coeur de la course pour la 14e position avec un point d'avance sur les Olympiques et les Tigres. Au lendemain du duel face à l'Armada, les Chicoutimiens ont rendez-vous avec les Cataractes qui les ont malmenés cette saison ainsi que le Drakkar la semaine prochaine pour une série aller-retour. «Ce sont des examens à tous les matchs en préparation pour les séries», de laisser tomber Yanick Jean qui ne fait pas une obsession du rang au classement. «Je veux qu'on finisse le plus haut possible, mais je n'en ferai pas une indigestion. Je ne vais pas me contenter de peu toutefois», d'exprimer Yanick Jean qui enverra Julio Billia dans la mêlée et fort probablement Storm Phaneuf le lendemain, à Shawinigan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer