Les Sags commencent contre leur bête noire

Fin de semaine cruciale

Les Cataractes ont marqué 25 buts lors de... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Les Cataractes ont marqué 25 buts lors de leurs quatre affrontements face aux Saguenéens cette saison.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«On joue notre saison en fin de semaine!»
L'entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, n'est pas passé par quatre chemins hier pour qualifier l'importance des trois matchs de son équipe, à domicile contre les Cataractes de Shawinigan ce soir et demain face aux Tigres de Victoriaville et à Rimouski pour affronter la puissante formation de l'Océanic.

«Soit on se met dans le trouble ou on se positionne favorablement», annonce le pilote des Bleus qui voudra voir «un petit extra» de ses troupiers lors de ces trois rencontres cruciales. Installés en 16e et dernière position donnant accès aux séries éliminatoires, les Chicoutimiens ont quatre points de priorité sur les Voltigeurs de Drummondville qui ont encore sept matchs à disputer. Ils accusent un retard de quatre points sur la 13e place partagée par les Screaming Eagles du Cap-Breton et les Tigres.

«Quand la rondelle va tomber lors des séries éliminatoires, c'est le résultat qui va compter. Je veux qu'on affronte cette fin de semaine avec cet état d'esprit», d'insister Yanick Jean qui trouve qu'il a encore trop de passagers à bord de l'alignement.

«Certains pensent qu'ils travaillent, mais ils ne sont pas à 50% de ce qui me satisfait», lance le pilote des Bleus.

La bête noire

Les Saguenéens feront face ce soir à leur bête noire, dans tous les sens du terme. Les représentants de la Mauricie ont dominé les quatre duels entre les deux équipes cette saison, marquant pas moins de 25 buts contre seulement quatre pour les régionaux. Dès le match inaugural de la saison, les hommes de Martin Bernard ont infligé une dure défaite de 7-1 aux Sags et la domination s'est poursuivie par la suite. L'attaquant de 17 ans Anthony Beauvillier a été un véritable poison avec 13 points, dont cinq buts.

Arrivé en novembre, Yanick Jean a été témoin de deux revers contre les Shawiniganais «alors qu'ils nous ont dominés», concède-t-il. Dans son esprit, les Cataractes représentent un grand défi, au même titre que les Mooseheads d'Halifax la semaine dernière contre qui l'examen a été lamentablement échoué. «La manière qu'on va passer à travers et se comporter va m'en dire beaucoup sur où on est rendus en tant qu'équipe», de souligner Yanick Jean.

«C'est un club extrêmement rapide. Il faudra donc bouger nos bottines», a repris l'entraîneur qui fera confiance à Storm Phaneuf qui affrontera son ancienne équipe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer