Défaite des Sags à Gatineau

Un deuxième match de trop

Avec plusieurs absents, les Sags n'ont pas pu... ((Photo Le Droit, Martin Roy))

Agrandir

Avec plusieurs absents, les Sags n'ont pas pu s'imposer face aux Olympiques de Gatineau.

(Photo Le Droit, Martin Roy)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le deuxième match en 24 heures sur la route était de trop pour les Saguenéens. Dépassés pendant de longues minutes, les Chicoutimiens ont subi un revers de 4-1 sur les Olympiques, au vétuste centre Robert-Guertin de Gatineau.

Avec la perte de Landon Schiller la veille, jumelé aux blessures à cinq attaquants réguliers, l'entraîneur-chef Yanick Jean savait avant la rencontre qu'il s'agissait d'une tâche colossale. Il n'était pas déçu du résultat final, estimant que ses troupiers avaient tout de même livré une bonne bagarre contre une équipe en santé.

«Il fallait connaître un match parfait. Maintenant, en première, on a été quasi-parfaits. C'est sûr qu'un moment donné, ça nous a rattrapés. On a fait des erreurs mentales en deuxième qui ont coûté des buts directs. C'est un peu normal quand tu as plusieurs joueurs qui ne sont pas nécessairement dans laquelle ils sont habitués sur une longue période. On s'est battus avec l'énergie du désespoir jusqu'à la fin. Il n'y a personne qui a lâché», a confié le pilote des Bleus qui a jonglé toute la soirée avec ses combinaisons offensives.

Après une première période au cours de laquelle les deux équipes ont joué de prudence, les Olympiques ont explosé avec quatre buts lors de la période médiane, dominant 18-6 au chapitre des tirs. Les visiteurs débutaient pourtant l'engagement avec un avantage numérique, mais ce sont plutôt les favoris de la foule qui ont ouvert la marque, par l'entremise de Jake Coughler. Marc Beakstead a ensuite endormi la défensive chicoutimienne sur une séquence qui se retrouvera certainement dans les jeux de la semaine. Il a été suivi de Valentin Zykov, qui a fait oublier ses trois pénalités plus tôt dans le match, en complétant une superbe passe de son compatriote Yakov Trenin. Ce dernier, qui a participé aux quatre buts des siens, en a rajouté un quatrième en avantage numérique.

Les Sags ont connu leurs meilleurs moments en fin de troisième et Victor Baldaev a profité d'un double avantage numérique pour priver François Brassard d'un jeu blanc. Avec cinq minutes à faire, Yanick Jean a rappelé Storm Phaneuf au banc à la faveur d'un sixième joueur. Brassard a ensuite fermé la porte devant Nicolas Roy et Samuel Blier pour empêcher un retour.

Cette victoire a permis aux Olympiques de quitter une position périlleuse qu'ils occupent depuis un bon moment en 17e place. Ils ont rejoint les Voltigeurs de Drummondville qui ont encaissé un 9e revers consécutif à Shawinigan hier. Les Gatinois se sont également approchés à quatre points des Screaming Eagles et cinq des Sags au 14e rang du classement général.

Les Saguenéens ont passé la nuit à Montréal avant de revenir à la maison aujourd'hui. Seulement quelques joueurs blessés sauteront sur la patinoire en fin d'après-midi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer