Défaite des Saguenéens en prolongation

Un gros point à Sherbrooke

Julio Billia a frustré Tim Wieser qui s'était... ((Photo La tribune, Frédéric Côté))

Agrandir

Julio Billia a frustré Tim Wieser qui s'était échappé en troisième période. Le gardien des Sags a fait face à 39 tirs.

(Photo La tribune, Frédéric Côté)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Quotidien

Dans des circonstances difficiles, les Saguenéens ont réussi à arracher un point au Phoenix malgré une défaite de 4-3 en prolongation, hier. à Sherbrooke. Avec son deuxième de la rencontre, Cameron Darcy a procuré une rare victoire aux siens face aux Chicoutimiens.

Le Phoenix savourait seulement le deuxième gain de son histoire face aux Saguenéens, en 11 affrontements et un premier en six duels. Darcy a profité d'une passe de Daniel Audette, sa troisième de la rencontre, pour battre Julio Billia qui a bloqué 35 rondelles. «Est-ce qu'on était la meilleure équipe sur la glace, non. On s'est battus par exemple et c'est ce que je veux continuer de voir de nos joueurs», a mentionné l'entraîneur-chef Yanick Jean après la rencontre.

Les Sags ont effectué deux remontées dans cette rencontre, dont une de deux buts lors de la période médiane. Les locaux ont inscrit deux buts rapides, mais les Sags ont répliqué aussi rapidement avant la fin de l'engagement, par l'entremise de Gabriel Gosselin et de Laurent Dauphin qui a habilement fait dévier le tir de Jesse Lussier dans le fond du filet.

Le Phoenix a de nouveau pris les devants lors de son deuxième double avantage numérique de la rencontre. Cameron Darcy a complété un superbe échange avec Daniel Audette et Daniel Storto, ce qui n'a laissé aucune chance au gardien de 18 ans. Il ne fallait pas croire les Sags pour battus et avec un peu moins de trois minutes à faire, Nicolas Roy a récupéré un retour pour envoyer la rondelle dans le fond du but et forcer les deux équipes à faire un peu de temps supplémentaire. «Quand tu es dans notre situation, tu ne peux pas penser. Il faut que tu baisses la tête et que tu fonces. Je dois faire la même affaire que mes joueurs», a noté le pilote des Bleus sur le caractère des siens.

Schiller blessé

Déjà très hypothéqués en attaque avec cinq joueurs réguliers absents, les Saguenéens ont perdu les services de Landon Schiller en début de deuxième période à la suite d'une mise en échec. «C'est une autre tuile, a laissé tomber Yanick Jean un peu découragé. C'est encore un joueur qui évoluait sur le premier trio qui tombe au combat. On dirait que c'est un par match.»

Des examens n'ont pas révélé de fracture, mais il serait quand même surprenant que l'Ontarien soit en mesure d'affronter les Olympiques ce soir, à Gatineau. Les entraîneurs, qui ont joué pendant tout le match d'hier avec les combinaisons offensives, devront donc probablement faire la même chose, d'autant plus que Gabriel Paquin, appelé en renfort dernièrement, ne sera pas disponible en raison de ses obligations avec son équipe junior AAA. «Quels trios?», a ironisé Yanick Jean qui enverra dans la mêlée le gardien Storm Phaneuf.

Partager

À lire aussi

  • Gain de 4-3 du Phoenix en prolongation

    Phoenix

    Gain de 4-3 du Phoenix en prolongation

    Le Phoenix de Sherbrooke s'est enfin présenté dès la première minute du match jeudi soir et la troupe de Judes Vallée a signé un gain de 4-3 en... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer