Gain des Sags à Charlottetown

Finalement récompensés

Claude Bouchard a dirigé les Saguenéens hier et... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Claude Bouchard a dirigé les Saguenéens hier et il le fera de nouveau aujourd'hui. En raison de l'annonce d'une tempête, l'entraîneur Yanick Jean a quitté l'équipe plus rapidement que prévu afin d'assister aux funérailles de son père.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

À force d'essayer, les joueurs des Saguenéens ont fini par être récompensés pour leurs efforts. Les Chicoutimiens ont mis fin à une séquence de trois défaites en l'emportant 6-2 sur les Islanders de Charlottetown, sur l'Île-du-Prince-Édouard.

«C'est une suite du match de mercredi au Cap-Breton», a résumé l'entraîneur Claude Bouchard, qui prenait la relève de Yanick Jean, qui a quitté pour le Saguenay hier après-midi afin de retrouver les membres de sa famille, à la suite du décès de son père, Laurier.

«C'est sûr qu'on a vécu une semaine particulière. Les gars étaient conscients de la situation. On en a parlé ce midi avec eux avant que Yanick parte. Considérant le fait qu'il n'était pas là, pour les deux matchs, c'était important d'avoir une pensée pour lui», a confié Claude Bouchard qui a souligné la professionnalisme de l'entraîneur-chef qui a tout de même dirigé son équipe mercredi malgré l'épreuve.

Départ canon

Pour revenir au match d'hier, les Sags ont connu un départ canon, dirigeant 13 tirs sur le filet adverse dans les six premières minutes de jeu. Les Islanders ont tout de même ouvert la marque avec un tir puissant du dangereux Daniel Sprong. Nicolas Roy a répliqué quelques minutes plus tard sur un retour et malgré une domination de 25-9 dans les tirs, ils ont retraité au vestiaire avec ce pointage. Les Islanders ont même pris les devants en deuxième lors d'un avantage numérique quand Sprong a frappé de nouveau. Après des moments incertains, les choses sont tombées en place pour les régionaux. Landon Schiller a d'abord créé l'égalité et Carl Tremblay a ensuite marqué le but de la victoire dans des circonstances bizarres. Samuel Hodhod a d'abord été poussé sur le gardien de but et, le temps qu'il se relève, la rondelle s'est retrouvée au fond du filet. Malgré les protestations des Islanders, les officiels ont maintenu leur décision. Alexandre Ranger a ensuite cassé les jambes des locaux à la cinquième minute de la troisième.

«Quand tu fais le tour des joueurs, je pense qu'on peut donner une note positive à tout le monde. Considérant ce qu'on a vécu cette semaine, les joueurs se sont regroupés et je pense qu'on était prêts en début de match. C'est seulement leur gardien qui a fait qu'on est sortis de la première 1-1. Malgré le fait qu'ils ont fait 2-1 en deuxième, on a gardé le moral», a résumé Claude Bouchard.

«C'est une grosse victoire d'équipe qui est importante sur le moral. Un moment donné, quand tu performes sans avoir de résultat, c'est toujours un peu plate, mais quand tu as le résultat, c'est encourageant. Les joueurs se rendent comptent qu'on pèse sur les bons boutons présentement. On met l'emphase sur certains détails et les gars réalisent que lorsqu'on joue bien dans ces détails, ça donne des bonnes performances et les résultats sont de ton bord», a-t-il poursuivi.

Dainsley@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer