Revers des Sags en prolongation

Endormis en première

L'attaquant Alexandre Ranger n'a pas réussi à prendre... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

L'attaquant Alexandre Ranger n'a pas réussi à prendre un bon tir sur cette séquence en première. Il s'est repris en troisième quand Laurent Dauphin a redirigé sa passe pour le seul but des Sags contre le gardien almatois Samuel Harvey.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Un match qui a démarré bien lentement pour les Saguenéens s'est transformé en revers de 2-1 en prolongation, hier au centre Georges-Vézina, face aux Huskies de Rouyn-Noranda.

Ça semble devenu une bien mauvaise habitude, les Chicoutimiens ont encore débuté très tranquillement. Après 20 minutes, les locaux n'avaient que quatre tirs au but, tous obtenus en début d'engagement. Contre des Huskies rapides et affamés, tirer de l'arrière seulement par un but relevait du miracle, réalisé en grande partie par Julio Billia qui a tenu le fort pendant la première moitié du match.

Après la rencontre, l'entraîneur-chef Yanick Jean a passé une bonne partie de son point de presse à discuter de la première partie de la rencontre, qu'il semblait bien mal digérer. «On doit avoir 25 ou 30 revirements en première. On a quatre lancers. C'est normal, on n'a même pas eu de chances de lancer», a-t-il convenu.

«Tu as deux matchs à la maison contre deux bonnes équipes, il faut commencer mieux que ça. Je ne trouve pas que c'est de la nervosité, c'est un manque de préparation de quelques-uns», a repris le pilote des Bleus qui visait tant les plombiers que les joueurs à caractère offensif. Ils assuraient qu'il allait continuer de marteler le message tant que ce ne sera pas à son goût, ce qui prendra le temps nécessaire. «Il y en a qui doivent se remémorer pourquoi ils sont ici», a lâché Yanick Jean.

Un point qui illustrait son propos s'est produit en troisième. Après un superbe arrêt de Julio Billia, il a invité les joueurs sur le banc à se lever pour féliciter leur gardien et plusieurs semblaient se demander pourquoi ils devaient le faire.

«Ce n'est pas une question de X et O. C'est du désir, de l'émotion et de la motivation. On dirait que des joueurs qui viennent à l'aréna parce qu'ils sont obligés. Quand tu as le privilège de jouer dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, il faut que tu te présentes et que tu sois motivé. On voit ça de quelques-uns, mais pas de tout le monde», a continué l'entraîneur chicoutimien qui a invité certains à montrer du leadership et amener les autres avec eux, ce que le trio de Timothé Simard, Reid Halabi et Landon Schiller l'ont fait en deuxième. «Ils ont accepté de mettre la rondelle dans le fond du territoire et d'aller donner des mises en échec. C'est comme si les autres s'étaient dit ''Moi aussi je vais le faire''. C'est une question de préparation et de le faire tout le temps», a noté Yanick Jean qui a lui-même montré des gestes d'intensité dans son point de presse.

Après cette première difficile, les Chicoutimiens ont tranquillement, mais sûrement montré un meilleur visage. Laurent Dauphin a finalement réussi à déjouer le gardien almatois Samuel Harvey à mi-chemin en troisième quand il a redirigé la passe d'Alexandre Ranger. Après que les Sags aient bien failli trancher avant la fin du temps réglementaire, Julein Nantel a renvoyé tout le monde à la maison. Si Yanick Jean a apprécié la manière de jouer des siens en troisième, il aimerait le voir pendant 60 minutes. «On a fait de meilleures choses par la suite, mais ça prend du leadership pour allumer quelque chose, a-t-il indiqué.

«La journée qu'on va accepter de bouger la rondelle en zone adverse sur la grande glace... il faut qu'on joue avec notre glace, elle a 100 pieds de large. On ne peut pas jouer à 3 contre 5, il faut qu'on amène la rondelle à l'arrière. On dirait qu'on joue sur une petite glace», a-t-il repris, soulignant que les Huskies représentaient un bel exemple d'équipe dont les joueurs distribuaient très bien la rondelle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer