Nombreuses commotions cérébrales

Carrier retourne chez lui

Reconnu pour sa polyvalence, Scott Carrier a décidé... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Reconnu pour sa polyvalence, Scott Carrier a décidé de rentrer à la maison afin de se rétablir d'une autre commotion cérébrale subie à la mi-novembre.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Chicoutimi) Une autre commotion subie en novembre a eu raison de la saison du polyvalent Scott Carrier. Le joueur de 18 ans a décidé de retourner à la maison afin de se rétablir et se concentrer sur ses études en sciences naturelles.

L'organisation des Saguenéens a confirmé l'information hier, mais des rumeurs circulaient depuis quelques semaines. «Il ne met pas une croix sur le hockey, mais il prend un pas en arrière pour des raisons de santé», annonce l'entraîneur-chef Yanick Jean. Ce dernier n'a pas dirigé Scott Carrier sur la patinoire, lui qui était déjà blessé au moment de son arrivée en poste.

Ralenti par de nombreuses commotions cérébrales lors des dernières saisons, Scott Carrier était sur la touche depuis le 16 novembre. À ce moment, il venait toujours d'être nommé assistant-capitaine. Comme le Cégep recommence lundi et qu'il avait encore des symptômes en plus de ne pas voir d'améliorations notables de son état de santé, il a pris la décision de retourner chez lui, à Saint-Étienne-des-Grès, en banlieue de Trois-Rivières. «C'est mieux pour ma santé de retourner dans mon coin et me reposer», convient Scott Carrier lors d'un entretien téléphonique alors qu'il finalisait les derniers préparatifs avant le départ en soirée.

«Ce n'est pas facile de partir. Ça fait quand même deux ans et demi que je suis ici», reprend celui qui a disputé 125 parties avec les Sags lors des trois dernières saisons. Il croit que cette pause sera bénéfique physiquement, mais également moralement.

«De les voir tout le temps sur la glace et savoir que tu ne peux pas y aller, c'est ''tough''», admet le défenseur de 18 ans qui a également été utilisé en attaque cette saison. Il avait obtenu une passe en 18 rencontres.

Pas de retraite

Pour le moment, Scott Carrier ne parle pas de retraite. S'il se rétablit au cours des prochains mois, il pourrait tenter sa chance au prochain camp d'entraînement de l'équipe. Il sait toutefois que beaucoup d'eau coulera sous les ponts d'ici là. «Il faudrait vraiment que ma santé aille mieux. Si ça va bien, je vais continuer à m'entraîner et me garder en forme. Ça reste une option», précise Scott Carrier qui pour le moment, ne peut pas faire d'exercice soutenu.

«C'est sa santé qui prime. On verra rendu là», indique Yanick Jean qui ajoute que la priorité est qu'il se rétablisse complètement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer