Les sags s'inclinent en fusillade

Le meilleur pour la fin

Les Saguenéens ont effectivement connu un excellent début... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Les Saguenéens ont effectivement connu un excellent début de rencontre. Leur bon travail en première période a mené au neuvième but de la saison de Samuel Hodhod.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Serge Émond
Le Quotidien

(Chicoutimi) Les Saguenéens de Chicoutimi auront gardé le meilleur pour la fin, mais ils ont tout de même baissé pavillon face aux Huskies de Rouyn-Noranda, hier, dans le dernier acte d'un voyage de trois matchs en autant de jours en Abitibi.

Battus 5-2 par ces mêmes Huskies, vendredi, les Saguenéens ont offert une bien meilleure opposition dimanche. Ils ont cependant manqué d'énergie pour s'incliner 3-2 en fusillade.

«Nous avons certainement connu notre meilleur match du voyage, a résumé l'entraîneur de la formation chicoutimienne, Yanick Jean. Samedi, on s'est sauvé avec la victoire en fusillade (à Val-d'Or) grâce au travail de Julio Billia et en montrant du caractère en fin de troisième période.

«La troisième période du match de samedi nous a donné du rythme et nous avons poursuivi dans le même sens aujourd'hui (dimanche). Nous avons bien rebondi et nous avons disputé deux bonnes périodes. En troisième, la fatigue était évidente. Nous n'avions que 19 joueurs et nous avons commis des erreurs mentales incroyables en raison de la fatigue. Billia nous a encore donné une chance. C'est un gros point de plus au classement. Nous venons d'ajouter trois points importants.»

Les Saguenéens ont effectivement connu un excellent début de rencontre. Leur bon travail en première période a mené au neuvième but de la saison de Samuel Hodhod.

Les deux équipes ont échangé un filet au deuxième engagement. Après le but égalisateur de Julien Pelletier, Sébastien Gauthier a profité d'un jeu de puissance pour redonner une priorité aux Saguenéens. Ce maigre coussin a tenu pendant six minutes en troisième période. Mathieu Lemay a alors obligé tout le monde à faire du temps supplémentaire.

Cinq rondes de fusillade ont été nécessaires pour trouver un gagnant. Billia a cédé devant Julien Nantel et Pelletier alors que Jérémy Belisle n'a été battu que par Laurent Dauphin.

«Nous avons commencé à sentir la fatigue en fin de deuxième période, a précisé Yanick Jean. La troisième période m'a paru une éternité derrière le banc.

«En comparaison avec le match de vendredi, on a beaucoup mieux patiné pendant les deux premières périodes. On s'est engagé. Vendredi, on les a regardés patiner et on ne s'est pas engagé physiquement. On s'est présenté pour jouer aujourd'hui (dimanche).

«Dans ce match, Gauthier a été excellent. Hodhod a encore travaillé et connu un gros match. Il a eu la chance de faire 3-1 avec un filet complètement ouvert, juste avant leur but égalisateur. Ce fut un peu le point tournant.»

Bonne récolte

Les Saguenéens sont donc rentrés de l'Abitibi avec trois points de plus au classement. Compte tenu des circonstances qui ont entouré ce voyage (de nombreux changements ont été apportés à l'équipe pendant la période des transactions), Yanick Jean se montre satisfait de cette récolte, mais il considère que bien du boulot reste à accomplir.

«Nous ne sommes pas satisfaits de la manière, note Yanick Jean. Le résultat, on va le prendre. Il est évident que nous avons beaucoup de travail à faire. Ça saute aux yeux.

«Nous avons deux grosses semaines avant un voyage dans les Maritimes. Nous aurons l'occasion de pratiquer souvent, ce qui va nous donner une grosse chance.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer